Paris - Agenda

« Dans le ciel de ma bouche »

Marie Torres - 21 février 2013
Dans le cadre des « Trois nuits espagnoles », le Théâtre Aire Falguière 21 (Paris) présente, le jeudi 21 février, « Dans le ciel de ma bouche » de José Padilla.

L’œuvre du dramaturge espagnol José Padilla, « Dans le ciel de ma bouche », sera présentée le jeudi 21 février au Théâtre Aire Falguière de Paris.

C’est Daniel Teba - membre de la CNTC (Compagnie Nationale de Théâtre Classique) et un des talents les plus importants de la scène espagnole – qui est Wilhelm, un jeune homme destiné à devenir une idole pour adolescents en participant à un reality show.


C’est ce jeune homme que le spectateur rencontre. Un jeune homme anxieux, à un pas du rêve mais aussi à un pas de l’échec. Et, au fil du temps, le spectateur devient le témoin de sa chute. Il entend dans l’obscurité de la salle, son cri muet face à un monde qui s’écroule. Face à une société sans repères qui robotise l’être humain et le transforme en objet.

Un très beau spectacle mis en valeur par une musique originale et une mise en scène « symboliste » qui invite le spectateur à réfléchir sur notre société contemporaine.

« Dans le ciel de ma bouche »
José Padilla
21 février 2013
20 euros

Théâtre Aire Falguière
55, rue de la procession (place Falguière)
75015 Paris
L’Aire Falguière est accessible aux personnes à mobilité réduite.



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

EVENEMENTS

NEWSLETTER

BREVES

Dernières paroles du condamné à mort
Le brésilien Rodrigo Gularte, 42 ans, 4mn avant d'être fusillé en Indonésie a dit :"j'ai commis une erreur mais payer de sa vie, c'est trop!"
 
Graff party

Une projection de la Crossover session entre Nice et São Paulo aura lieu sur les deux continents le 7 mai 2015 à 23h heure française

 
« Nous ne sommes pas Charlie »

Des auteurs apparentés à l’association littéraire du PEN American se déclarent contre le « Prix Courage et liberté d'expression » promis à Charlie Hebdo.

 
A l'aise !
40 000 euros de factures de taxi auprès de la compagnie G7 en dix mois en note de frais ! De la part d'Agnès Saal pdg de l'INA.
 
Le poumon de la planète s'essouffle...

Inquiétant, d’après une étude récente, la forêt amazonienne éponge de moins en moins le carbone émis par l’homme.

FACEBOOK

Facebook