- Musique

Qui a tué Brian Jones ?

Marie Torres - 1er juillet 2019
Dans la nuit du 2 au 3 juillet 1969, le corps sans vie de Brian Jones est retrouvé flottant dans sa piscine. A-t-il été victime d'un malaise ou d'un jeu mortel avec un de ses employés ? La mort du fondateur des Rolling Stones reste, cinquante ans après, un mystère.

Brian Jones est âgé de 27 ans lorsque son corps est retrouvé flottant dans la piscine de sa propriété du sud de l'Angleterre, achetée, quelques temps auparavant, à A.A. Milne, auteur de Winnie l'Ourson.

Ce soir-là, ils sont quatre. Brian, sa petite amie Anna, Janet Lawson, une infirmière, et Frank Thorogood, l'entrepreneur de BTP qui restaure le domaine et vit à demeure. Pas mal d'alcool est consommé. Brian et Thorogood s'engueulent à propos d'un mur que le maçon doit reconstruire. Après dîner, ils regardent ensemble une comédie américaine à la télévision, Laugh In. C'est une soirée chaude et humide. Vers 22 h 30, Brian décide de piquer une tête dans la piscine malgré les protestations d'Anna et Janet. Il y va, accompagné du maçon. Que s'est-il passé ensuite ? Janet, l'infirmière, dit avoir vu Thorogood pousser Brian du plongeoir et tomber avec lui dans la piscine, puis être retournée à l'intérieur de la maison. Une bonne vingtaine de minutes plutard, le maçon revient à son tour à l'intérieur. Janet réalisant que Brian est seul sort et le trouve flottant dans l'eau. Il est toujours en vie. Les secours arrivent mais malgré un massage cardiaque ne réussissent à le sauver.

"Anna m'a dit qu'après tout avait disparu de la maison"

Mais une autre version des faits est relatée par un ami d'Anna, Jim Carter-Fac
. Ce soir-là, on aurait demandé à la jeune femme de se taire (mais elle n'aurait pas précisé qui le lui avait demandé) et aurait ajouté "... Frank et l'infirmière se tenaient au bord de la piscine. Brian était là et ils ne faisaient rien pour lui. Anna avait plongé pour essayer de le repêcher. Brian flottait entre deux eaux et ils n'essayaient pas de l'aider. Ils restaient planter là à le regarder. Anna m'a dit qu'après tout avait disparu de la maison." (1)

Le commissaire principal de police, Ron Marshall se déplace sur les lieux. Le père de Brian est prévenu ainsi que les Stones, qui sont en studio d'enregistrement. C'est Mick qui décroche et encaisse la nouvelle. Bill est déjà rentré chez lui. Charlie le prévient. "Il ne parvenait pas à trouver ses mots pour me le dire. Brian est mort."

Le rapport d'autopsie est accablant concernant l'état physique de Brian. "Pour un homme de son âge, le coeur était plus gros que la normale, engraissé et flasque. Son foie faisait le double du poids normal [...} Aucune preuve d'une crise d'asthme n'a pu être constatée au microscope. Ses urines contenaient 172 milligrammes d'amphétamines, ce qui laisse présumer une forte absorption de drogues."

Aucune investigation digne de ce nom 'est menée. Personne ne se demande pourquoi la propriété de Brian a été vidée, ni que sont devenues ses affaires personnelles… La police conclut à une mort accidentelle par noyade.

En novembre 1993, peu avant sa mort, Frank Thorogood, l'entrepreneur de BTP, avoue le meurtre de Brian à un homme de confiance de Brian, Tom Keylock, décédé aujourd'hui.

Brian était suffisamment défoncé à cette époque pour s’être noyé tout seul…

En 2009, le journaliste Scott Jones (aucun rapport avec Brian), revient sur le sujet et remet à la police britannique les centaines de documents et témoignages qu'il a réunis et qui pèseraient en faveur de l'homicide. Il rapporte, en autres, que Janet Lawson, l'infirmière présente le soir du drame, lui a raconté qu'elle avait vu Thorogood sauter dans la piscine et "faire quelque chose à Brian". Mais la jeune femme est décédée en 2008...

Enfin, selon le Daily Mail, les archives de la police ont révélé qu’une ancienne compagne de Thorogood, Joan Fitzsimons, a été attaquée et laissée pour morte trois semaines après la mort de Brian Jones, alors qu’apparemment elle s’apprêtait… à parler aux médias.

Qu'en ont pensé les autres membres du groupe ? Aucun d'entre eux n’a jamais vraiment cru à la thèse de l’assassinat, estimant que Brian était suffisamment défoncé à cette époque pour s’être noyé tout seul...

(1) Rolling Stone, Hors-série collector, Juin-Juillet 2012 (6,50 euros)

Lire aussi,

Il était une fois un musicien nommé Brian Jones
Brian Jones, sympathy for the devil…
Dominique, Martine, Claude... fans de Brian Jones
« C'est décidé, je ne serai pas qu'un Stone, je serai un Brian Jones »
Fans des Rolling Stones jusqu'au délire !

Hommage à Cheltenham, ici.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Brian Jones Le Rolling Stone déchu
de Laura Jackson
Editions : Camion blanc (13 décembre 2012)
34,00 euros
Brian Jones : Tragédie du fondateur des Rolling Stones Broché
de Jeremy Reed
Editions : Talents Publishing (16 avril 2008)
16,97 euros

Brian Jones et les Rolling Stones
Jeremy Reed
Coffret avec 1 dvd Paru en décembre 2010
13,95 euros

Les flûtes intérieures de Brian Jones
de Jean-Marie Rous
Editions du Rocher (1 avril 1994)
6,90 euros

Paint It Black - The Murder of Brian Jones
Geoffrey Giuliano
Ebury Publishing, Avril 1994
7,52 euros

Who Killed Christopher Robin
by Terry Rawlings
Boxtree Ltd, Avril 1994

The murder of Brian Jones
Anna Wohlin
Editions : Blake Publishing (7 juillet 2000)
10,84 euros
1
2
  • le cimetière de Cheltenham (Photo Claude Speisser)
  • Cotchford Farm (Photo Claude Speisser)

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

Installé à Rochefort, le Musée des Commerces d'autrefois propose une vingtaine de boutiques et d'ateliers du début du XXe siècle reconstitués à l’identique. Un voyage dans le temps. La plus riche collection française d'objets publicitaires. Lire la suite, ici.

Going out in Paris

L'exposition "La légende dorée Bouddha" met en lumière la richesse des traditions iconographiques et stylistiques de la présentation de la vie du fondateur du bouddhisme, la quatrième religion au monde en nombre de fidèles, derrière le christianisme, l’islam et l’hindouisme. En savoir plus ici.


News flash

"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."
 
Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.

Record of the week

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net