- Musique/Lire

Jimi Hendrix : 5 albums, 4 concerts... et un ouvrage !

Jean-Christophe Mary - 23 décembre 2019
Cette fin d’année, Jimi Hendrix,nle légendaire guitariste est sous les feux de l’actualité : la publication de l'intégrale des concerts du nouvel an 69/70 au Fillmore East de New York et deux ouvrages très instructifs sur son ascension et sur l'écriture de ses chansons.

« Foxy Lady, Purple Haze, Woodoo Child, Hey Joe , Message To Love , … » titres éternels, gravés à jamais au panthéon du rock’n'roll. Avec son look de gypsy moderne veste à franges cherokee, foulard hippie, Jimi Hendrix reste pour beaucoup ce virtuose de la six cordes, dont il jouait avec les dents et qu'il brûlait ensuite sur scène. Pourtant, fin 1969, soit un an avant sa disparition, l’homme avait changé : exit le Jimi Hendrix Expérience (trio), place au Band Of Gypsys, un groupe plus riche musicalement qui mets l’accent sur le hard rock le funk où l'improvisation est reine. 

Près de cinq décennies après sa mort prématurée en septembre 1970, les performances légendaires de Jimi Hendrix avec le Band Of Gypsys restent parmi les plus impressionnantes de sa courte carrière. L'impact révolutionnaire que Jimi Hendrix, Billy Cox (basse) et Buddy Miles (batterie) ont eu sur le futur du rock, du R&B et du funk peut être attribué à ces quatre concerts donnés la veille du Nouvel An au cours des soirées du 31 décembre 1969 et du1er janvier 1970. C'est tout simplement l'un des meilleurs enregistrements live et rares de la période d’Hendrix. Ces enregistrements livrés brut de décoffrage vous donnent vraiment envie d'être dans le public - ces soirs-là. Le trio crée un son soul et blues qui intègre ce son hard rock naissant chaque fois que Jimi frappe ces cordes de guitare. Ici le "Woodoo Child" y est particulièrement "électrique", mettant sa guitare sous haute tension comme on le l'entends dans ces incandescente version de "Foxy lady" sur le premier set du 1er janvier 1970 . La guitare vrille dans tous les sens tandis que la section basse batterie s'en donne à coeur joie derrière. 

Outre les classiques, on trouve des chansons fraîchement écrites telles "Earth Blues" et "Stepping Stone" ainsi qu’une reprise brûlante d’Elmore James "Bleeding Heart" sur le premier set du 31 décembre. Pour les guitaristes en herbe, il est vivement conseiller d’écouter ce coffret ne serait ce que pour ces performances de "Machine Gun", titre de protestation contre la guerre du Vietnam. On ne se privera pas non plus de l’excellent « Changes » titre écrit et chanté par Buddy Miles. Non seulement ces quatre versions "Machine Gun" sont dynamiques et puissantes, mais suscite la réflexion sur cette période de l’histoire américaine. 

Les quatre concerts sont livrés sous la forme de cinq CD dans leur totalité, bruts et non coupés. Dans son excellente biographie « Une vie Rock’n Roll » (Le Mot et le Reste), le patron du Filmore East Bill, Graham parlait avec passion de ces quatre concerts légendaires. Les voilà enfin disponibles.

Stone Free, Jimi Hendrix de Londres à Monterey

L’ouvrage de Jason Obrecht, critique musical américain, se concentre à la période la plus heureuse et la plus prolifique de la vie de l’artiste. À ses débuts, en 1966, il n’avait rien d’un musicien accompli, neuf mois plus tard, il est une icône du Swinging et devient l’une des stars à participer au Festival international de Monterey. L’auteur nous offre des détails inédits sur Jimi Hendrix, ses rencontres, ses compositions ou encore ses enregistrements. À ses débuts à l'automne 1966, Hendrix lutte pour survivre à New York. Neuf mois plus tard, il est l’icône du Swinging London, devient une icône de la mode. Ce livre rend compte de la transformation fulgurante du guitar hero et apporte des informations inédites sur sa personnalité, ses relations, l'écriture de ses chansons, ses innovations à la guitare, ses techniques d'enregistrements en studio. En s’appuyant sur des articles de journaux et de magazines publiés en 66 et 67, Jason Obrecht revient sur les changements sociaux qui balayent le Royaume-Uni et parle du rôle d'Hendrix à l'aube du Flower power. Un livre incontournable pour les fans.

Jean-Christophe Mary
Songs For Groovy Children: The Fillmore East Concerts Coffret
Jimi Hendrix
Vinyle album. 8 volumes Paru le 13 décembre 2019
104,99 euros

Stone Free : Jimi Hendrix, de Londres à Monterey
Jas Obrech
Traduit de l’anglais (États-Unis) par François Tétreau
24 euros
1

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Going out in Paris

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

News flash

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."

Record of the week

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net