- Musique

Tom Jones à Pleyel : Le Gallois revisite un répertoire soul blues et funk exceptionnel !

Jean-Christophe Mary - 2 juillet 2019
Vendredi 28 juin 2019, Tom Jones investissait la scène de la salle Pleyel pour le premier de ses deux concerts parisiens. Inutile de vous dire que la salle était pleine à craquer et que les fans attendaient The Voice avec impatience, 10 ans après sa dernière venue au Palais des Congrès.

Assister au concert d’un artiste qui fête 55 ans de carrière est toujours très excitant mais avant que le moment tant attendu soit dévoilé, un certain Tom Leeb investi la scène. Pour le coup, il faut avouer que le fils de Michel Leeb a plutôt bien géré la première partie. Seul en scène avec sa guitare, le chanteur a présenté ses compositions blues, qui n’ont fait que monter d’un cran l'excitation de la salle.

Et ce n’est pas la demi-heure d’entracte qui refroidit le public…

Un peu après 21h, les lumières s’éteignent et le spectacle peut enfin commencer grâce tout d’abord à l’incroyable dispositif scénique où trônent huit projecteurs et un écran géant.

Magique dès « Burning Hell » titre bluesyet rugueux, le Gallois nous transporte immédiatement grâce à son incroyable voix et sa présence animale. Suivent ensuite des titres issus du rock’n’roll « Run On » « Mama told me not to come », d’autres sous ls signe du blues « Take My Love » ou d’autres encore portés par la foi et la rédemption « Did Trouble Me », « Tower of Song » (Leonard Cohen), ou ce magnifique « Soul Of Man » du bluesman Blind Willie Johnson, illustré par un immense crucifix en flamme en fond d’écran.

Entouré de ses cinq musiciens, Tom Jones récolte surtout les faveurs du public sur les tubes du passé « Delilah, Green grass of home, Pussycat, I'll Never Fall in Love, Unusual, Sexbomb, ou Cry To Me ».

Le chanteur semble s'amuser plus que jamais, esquissant parfois quelques pas de danse très appréciés autour de reprises réussies « You can leave your hat on » (Randy Newman), « Wish You Would » (David Bowie ) en guise de rappel. Des chansons qui réussissent, à certains moments, à nous rendre nostalgiques, tristes ou euphoriques. Entre les titres, l’artiste plaisante avec ses musiciens et tisse une chaleureuse complicité avec le public.

Cheveux grisonnants, veste costume pourpre, l'âge ne semble pas avoir d'emprise sur lui. A 79 ans, on lui donnerait facilement dix ans de moins, celui que l’on surnomme The Voice vit toujours à fond ses morceaux. Avec sa yeux bleus rieurs et perçants, son bouc, le crooner est peut-être un peu moins agité sur scène qu’il y a quelques années mais réserve toujours quelques poses et déhanchements dont lui seul a le secret. Pour conclure ce set habité, Tom Jones nous offre trois superbes reprises, « What a Wonderful World (Louis Armstrong), Kiss (Prince) et Strange Things »(Sister Rosetta Tharpe)

Après un peu plus de deux heures d’un show sans faute, les fans sont conquis.

Textes et photos Jean-Christophe Mary

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

Going out in Paris

Cette rétrospective est la première grande exposition jamais consacrée en France au Gréco (1541-1614),né en Crète, formé en Italie et devenu célèbre en Espagne. Peintures, dessins, sculptures... au total près de 80 oeuvres sont présentées au Grand Palais jusqu'au 10 février prochain. Lire la suite, ici.

News flash

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."

Record of the week

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net