- Musique

Judas Priest : 50 Heavy Metal Years of Music

Jean-Christophe Mary - 22 mars 2022
Si Black Sabbath a inventé le heavy metal britannique, Judas Priest l'a largement popularisé au cours des 70’s et des 80’s. Dans ce best of, Rob Halford et son gang nous offrent un petit aperçu de leur immense carrière.
Judas Priest est né dans la ville industrielle de Birmingham, en Angleterre, en 1969. Avec ce son distinctif de deux guitares, son image de clous et de cuir et ses ventes internationales de plus de 50 millions de disques. Mais c’est à l’arrivée de Rob Halford en mai 1973 que Judas Priest deviendra l'archétype du groupe de heavy metal des 70’s et des 80’s. Des morceaux emblématiques comme « Breaking the Law », « Living after Midnight » et « You've Got Another Thing Comin » hisseront le groupe au succès international.

Décors scéniques grandioses, light show époustouflant, de toute évidence Rob Halford et son groupe ont déployé les grands moyens pour devenir ce mastodonte métallique. A la fin des 70 ‘s Rob Haltford et son groupe ne se produisent plus que dans des stades, devant des foules immenses. Riffs en béton armé, rythmique plombée et vocaux en acier trempé, le combo regorge de titres mélodiques à la puissance tellurique. Et les concerts orchestrés de main de maitre par leur leader sont toujours de grands moments de rock’n’roll. Sur scène, le show-man tient autant de la diva que du chanteur de rock.

Ce « Best of » nous permet de redécouvrir quelques pépites égrenée au cours de leur incroyable carrière. Et là les aficionados vont être comblés. Entièrement remasterisés ces 16 titres comprenant des enregistrements studio remastérisés augmentés de 7 morceaux live inédits issus des archives du groupe offrent à l’auditeur une qualité sonore absolument exceptionnelle. Une véritable machine de guerre boostée à plein régime avec notamment « Let Us Prey / Call For The Priest », « Fever » ou « Eat Me Alive ». « Fever » extrait de « Screaming For Vengeance (1982) ou « Eat Me Alive » de « Defenders of The Faith » (1984) sont des chansons fortes qui ont été les piliers des sets live de Judas Priest. On (re)découvre également des titres addictifs enregistrés live entre 1979 et 1986 tels les ultra speedés « Running Wild » et « The Hellion / Electric Eye », le swingant « Victim Of Changes » mais aussi des ballades rock « Out In the Cold », « Beyond The Realms of Death » sans oublier « Dissident Aggressor » et « Sinner » deux véritables rouleaux compresseur dont la voix métallique et les guitares plombées laminent tout sur leur passage.

Cette compilation met en lumière l’un des groupes de heavy metal les plus talentueux de ces cinquante dernière années. A écouter fort, très fort, sans aucune modération.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Combats Plasticiens : L'humanisme en héritage, trois peintres expressionnistes

Combats Plasticiens : L'humanisme en héritage, trois peintres expressionnistes

Juliette, Victor Hugo, mon fol amour

Du 7 au 30 juillet 2022 au théâtre des Corps Saints (Avignon).

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Mundo vintage (clicar no título)

Comment écrire une critique musicale
comme un pro

Journaliste en herbe, influenceur ou juste fan de musique... Vous aimeriez écrire une critique musicale mais vous ne savez pas par où commercer... Le guide "Comment écrire une critique musicale comme un pro", disponible gratuitement sur le Web, vous sera d'un grand secours... Lire la suite, ici.

Destaques de París


Paris - Jusqu'au 12 juillet 2022
Gaudi

Le musée d’Orsay accueille la première grande exposition consacrée à Antoni Gaudí organisée en France à Paris depuis cinquante ans. Elle offre une nouvelle vision de l’artiste en tant que figure unique et singulière, un génie non isolé ayant exercé dans une Catalogne en plein bouleversements sociaux, politiques et urbanistiques. Pour en savoir plus, ici.

Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur Paris 7e



Notícias

Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.

 
Journée nationale contre le harcèlement scolaire

Depuis le 1er janvier 18 enfants se sont suicidés en France et, chaque année, plus de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire soit près d'un enfant sur dix. En savoir plus, ici.