Paris - Vintage

La chaise Metropole de Jean Prouvé

Monique Cabré - 10 mai 2012
Mise sur le marché en 1950, cette chaise dite "Métropole N°365", dessinée par Jean Prouvé, a été exclusivement fabriquée et vendue par "Les Ateliers Jean Prouvé". Par la suite, elle fut distribuée par Steph Simon qui en devint l’éditeur jusqu’à l’arrêt de sa production en 1969.

Cette chaise est depuis 1934,  fruit de longues études et d’expérimentations. Le but est de répondre à plusieurs critères. Elle ne doit pas casser si on se balance et son dessin doit répondre à une volonté claire de la part de Prouvé, d’affirmer les qualités mécaniques d’un objet dont il dira lui-même que "la chaise est le meuble le plus difficile à construire".

Vitra réédite ce modèle depuis 2001 sous le nom de "chaise standard".

"la chaise est le meuble le plus difficile à construire"

Authentique ou rééditée ?

Les machines et les modes de production ayant évolué, certaines parties de la chaise peuvent permettre l’identification :

- Les deux piétements arrière, en tôle pliée d’égale résistance, sont soudés manuellement à l’arc par segments sur la version ancienne, et en continu par robot, pour l’édition Vitra.

- Aspect parfois flammé du contreplaqué de hêtre et finition avec un vernis cellulosique pour le modèle ancien et vernis polyuréthane en finition claire ou foncée avec un grain souvent très serré pour la version Vitra.

Quel que soit le modèle choisi, on retrouve la qualité primordiale voulue par son concepteur, une haute résistance de la structure et une intemporalité synonyme de qualité.

 

Budget

Autour de 650 € pour l’édition Vitra. Plusieurs milliers d’euros selon l’état, pour la version ancienne avec assise en bois ou avec coussin simili cuir (variante N°306).

Lien : www.jeanprouvenanecy2012.com

Ouverture de 2 lieux d’exposition permanente :

- Salle Jean Prouvé au musée des Beaux-arts de Nancy

- Espace Jean Prouvé au musée de l’Histoire du Fer de Jarville-la-Malgrange

4 expositions temporaires :

-  Jean Prouvé ferronnier d’art, musée de l’Ecole de Nancy

-  Jean Prouvé à Nancy, construire des jours meilleurs, musée Lorrain

-  La Maison tropicale, musée des Beaux-arts de Nancy

-  L’émotion design, collection Alexander von Vegesack, Galeries Poirel


Parcours urbain

Sur les traces de Jean Prouvé à Nancy : parcours dans la ville et son agglomération, au travers de la maison, du bureau-atelier et des lieux qu’il a fréquentés.


 

 

 


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Destaques de París

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Notícias

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."