- Arts

Prendre soin de soi : tout un art

Christine Ecart-Duplessy, Rédactrice santé/ bien être - 29 avril 2023
Et si pour protéger votre santé, vous alliez plus souvent au musée ou au spectacle. Une idée pas si farfelue car la très sérieuse OMS* a publié fin 2019 une étude scientifique sur les liens art/santé : les activités artistiques et culturelles sont bénéfiques tant pour la santé physique que mentale.

« Faire entrer l’art dans la vie de quelqu’un par le biais d’activités telles que la danse, le chant ou la fréquentation de musées et de concerts nous donne une clé supplémentaire pour améliorer notre santé physique et mentale », déclare le docteur Piroska Östlin une des expertes de l’OMS.

Mais comment expliquer ces effets ?

L’art et les hommes sont indissociables. Le premier chef-d’œuvre connu de l’humanité date de 36 000 ans et rassemble plus de mille peintures et gravures. Il s’agit de la Grotte Chauvet située dans les gorges de l’Ardèche.

Déjà au paléolithique, des hommes ont ressenti le besoin de créer. L’apport des neurosciences et des études très poussées nous éclairent sur les mécanismes d’action. Il y en aurait plus de 600 ! Ainsi des études neuroscientifiques ont montré que certains réseaux cérébraux étaient activés, en regardant simplement une toile. Quels sont donc les bénéfices à tirer de la lecture ou d’une soirée à l’opéra ?

Un effet biologique

La pratique d’un art ou l’engagement artistique a un effet sur les régions du cerveau impliquées dans le plaisir, l’amour et dans la régulation émotionnelle. Mais pas que … l’art va également agir sur le stress en libérant certaines hormones telles que la prolactine, l’ocytocine considérée hormone de l'amour, de la confiance et du lien social. Il va atténuer le rythme cardiaque et provoquer un effet relaxant.

Mais aussi psychothérapeutique

Il peut être bénéfique de verser une larme devant un film. En nous touchant de l’intérieur, il facilite les émotions positives ou négatives. On peut rappeler que la régulation émotionnelle repose sur l’identification des émotions, puis le fait de les nommer, et enfin l’élaboration de stratégies pour modifier ces émotions.

Quel effet pour quel art ?

Peu d’études existent sur ce sujet. Néanmoins, la sculpture semble efficace sur la concentration et permet d’exprimer ses sentiments. La danse a les mêmes bénéfices que l’activité physique et travaille sur la représentation que l’on a de son corps. Mais surtout l’art permet de rompre la solitude, parce qu’il crée un sentiment de plaisir d’être ensemble, il renforce la collaboration et la cohésion sociale.

Et s’il restait à vous convaincre

Une étude réalisée sur 14 ans publiée en 2019 dans le british medical journal montre que la fréquentation des lieux de culture diminue le risque de mortalité prématurée. Cette diminution est de 30 % pour les personnes qui fréquentent très régulièrement ces lieux de culture.

* OMS : Organisation Mondiale de la Santé

Lire aussi :

Grandes expositions 2023 : A vos agendas !


Christine Ecart-Duplessy, Rédactrice santé/ bien être

 

News flash

Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)
 
Il y a 60 ans, les Stones sortaient leur premier 45 T
Le 7 juin 1963, les Rolling Stones sortaient leur premier 45 t, "Come On" une adaptation de Chuck Berry. Le 31 juillet, il atteint la 21e place des hit-parades. L'incroyable histoire des Stones est en marche… Elle roule toujours... Lire plus, ici.