- Musique

Depeche Mode Live Spirits : un live vénéneux lourd et sombre !

Jean-Christophe Mary - 22 juillet 2020
2017. Depeche Mode lançait son Global Spirit Tour pour promouvoir son 14e album studio, Spirit. 32 pays traversés sur les deux continents américains et l'Europe. La plus longue tournée jamais réalisée par le trio, battant tous les records avec 3 millions de fans sur 115 shows.

Depeche Mode Live Spirits est capté par l’ami et complice du groupe Anton Corbijn les 23 et 25 juillet 2018 au Waldbühne de Berlin. Un beat electro drum’n’bass envahit l’immense arène à ciel ouvert berlinoise. Les musiciens entrent un à un sur le plateau. Tout de noir vêtu les cheveux gominé, Dave Gahan (chant,), Martin Gore (claviers, guitare) et Andy Fletcher font leur entrée. Dès le premier titre, Going Backwards issu de leur dernier album Spirit, le trio est dans son élément : la voix est affûtée, le son puissant. L’allure élégante, le corps souple, Dave Gahan est à l’aise. Tournoiements rapides majestueux sur lui même, pas de danse déhanchés, puissant sex appeal, on sait que l'on a faire à un redoutable showman. On est bluffé de le voir ainsi prendre dans ses filets l’immense foule compactée au coeur de l'arène de verdure avec une telle facilité, une telle une virtuosité. Le chanteur nous envoie ses chansons tantôt comme des brûlots, tantôt comme des caresses. Immédiatement le public suit comme soulevé, porté par une vague d’euphorie collective.

Ici il n’y a quasiment aucun temps mort entre les titres. Dans un ronflement de claviers et de guitares Grescth gonflées rock, Martin Gore et Andy Fletcher enchaînent les titres de Spirit (Cover Me, Spirit, Where’s the Revolution) sans oublier les tubes du passé  Walking In My Shoes Songs of Faith and Devotion, Personal Jesus, Just Can’t Get Enough . Arque bouté derrière son pied de micro, Dave Gahan se tord comme un pantin déglingué. Derrière, le groupe joue de façon sobre et mesurée et donne au set ce côté magique et intemporel. Sur chaque titre, Peter Gordeno (claviers additionnels), fait durer le plaisir, en bidouillant ses effets spéciaux, plongeant les titres dans une transe electro. Si le ton général semble plus apaisé, le groupe explore toujours les méandres du spleen avec pour toile sonore un mélange sonorités trip hop aussi riches que subtiles. Voilà une synth pop rock raffinée ,truffées de mélodies imparables, le tout chanté avec un grand soin pour les harmonies vocales. Les titres du passé Personal Jesus, "World in My Eyes", "Enjoy the Silence"et" Just Can’t Get Enough" sont de véritables accroche-cœurs, Plus d’une fois, l’écran géant distille images vidéos installées en fond de scène montrant un Dave Gahan se laissant aller à une ivresse hypnotique qui lui fait perdre la tête. Précisons que le light show à dominante noir et rouge est d’un esthétisme rare. On retrouve les titres les plus connus de l'album Violator et ceux préférés des fans de la première heure, les albums Speak & Spel l et Construction Time Again. On trouve aussi des chansons non jouées en live depuis près de 10 ans "Useless" et "The Things You Said". A noter aussi, une reprise émouvante du "Heroes" de David Bowi.

Dans ce coffret 2 CD 2 DVD, on se délecte surtout du film documentaire d'Anton Corbijn, Spirits in the Forest, conçu comme plongée dans l'essence même du groupe. Face caméras, six fans racontent leur adoration pour Depeche Mode, comment leur musique les aide à vivre au quotidien, chaque interview étant entrecoupée de larges extraits du concert.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Live Spirits
Depech Mode
Spirits in The Forest (CD/Bluray), 22,99 euros
2CD/2DVD-Video Live, Coffret, Import UK, 47,99 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.


Going out in Paris

Homosexuels et Lesbiennes dans l'Europe nazie.

Cette exposition entend rendre compte, grâce à de nombreux documents originaux, du sort des homosexuels et des lesbiennes sous le régime nazi,entre stigmatisation, persécution et lutte pour la reconnaissance. Lire la suite, ici.

News flash

La vie de Brian Jones
Un documentaire de Patrick Bouder (2020) sur la vie de Brian Jones, le fondateur et guitariste des Stones, sera diffusé le vendredi 22 janvier à 22 h 40 sur Arte. Avis aux fans...
 
Cri d'alarme de la Sacem
La société musicale d'auteurs (Sacem) pousse un cri d'alarme autour des auteurs compositeurs, les laissé pour compte de la grave crise en 2021. Certains sont sans aucun revenus. 
 
Les cathos homophobes filmés dans la partouze
A Bruxelles, un eurodéputé du parti d'Orbán de Hongrie (anti avortement & anti couple gay) pris dans une «lockdown partouze» gay
 
La dernière dédicace de John Lennon aux enchères

Le site Goldin Auctions propose une mise à prix minimale de 400 000 dollars du dernier album dédicacé par John Lennon, à celui qui allait l'assassiner. Les enchères sont prévues sur 18 jours.

 
Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !

Record of the week

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net