- Musique

Stephan Eicher à la la Cigale : un beau moment de poésie de grâce et d'enchantement !

Jean-Christophe Mary - Z4 janvier 2023
0n avait encore en tête la tournée "Radeau des inutiles" qu’il présentait à l’Olympia en 2021 sur une structure en bois aux allures de bateau de fortune. Cette semaine, le rocker Helvète était de retour à la Cigale avec un nouveau et chaleureux spectacle conçu autour du partage et de la convivialité

A 20h15, précises, les lumières s’éteignent et le rideau s’ouvre dévoilant un dispositif scénique singulier, une table en bois, deux chandeliers allumés, quelques verres à vin et trois immenses malles de voyage qui contiennent des automates. Le groupe s’installe dans la pénombre tandis que Stephan Eicher cheveux longs grisonnants tout vêtu de noir s’installe derrière son micro.

Envoûtant des les premiers accords de « Sans contact », il nous transporte grâce à son incroyable voix et sa douce présence. Entouré de Noemie Von Felten (harpe) Reyn (piano, claviers, programmations) et Simon Gerber (guitare, basse), le chanteur amorce son nouveau show folk, elecro et rock par des titres extraits de son dernier « Ode ». Pour l'écriture des textes, Stephan Eicher a une nouvelle fois fait appel à la plume de Philippe Djian et Martin Suter qui traitent de la disparition, de la menace qui rôde, des doutes, et bien sûr de l’amour. Des chansons empreintes d’une poésie ultra-sensible.

Ainsi le public parisien découvre live les magnifiques « Autour de ton cou », « Je te mentirais disant », «Doux dosLe plus léger au monde »,« Orage », « Lieblingsläbe » et «Rêverie ». Puis on remonte, le temps aux accords de « Pas d'ami (comme toi) ». Entre les chansons, l'Helvète marque de longues pauses, taquine le Jurassien Simon Gerber autour des dialectes suisses, des accents corse et basque, nous parle de la guitare qu'il a fait fabriquer avec le bois de son radeau, évoque ses nouvelles passions le mentalisme et la magie. Le show est plein de petites trouvailles, construit autour de petits interludes amusants comme celui où Simon Gerber cherche à s'accorder au diapason de verres de vin vides et à moitié plein, celui où Stephan Eicher nous demande de sortir nos portables pour enclencher le minuteur qui sonnera en plein milieu du titre que le groupe joue. Cet échange direct dégage une sympathie immédiate et lui permets de tisser un contact chaleureux avec les spectateurs.

Au piano, aux claviers et aux programmations, Reyn concocte des sonorités electro diaboliquement séduisantes. Derrière sa harpe magique Noemie Von Felten apporte elle quelque chose d’unique, développe de douces sonorités, crée une atmosphère relaxante et féérique. Ce quatuor singulier est entouré d’automates faits de percussions, de tuyaux d'orgue, et glockenspiel comme sortis des films expressionnistes allemands des années 1920. Automates que l’on avait découvert sur la tournée  « Stephan Eicher und die Automaten » aux Bouffes du Nord (2015). Plus d'une fois, le chanteur nous prend par surprise avec de magnifiques versions de « Combien de temps », ces classiques trentenaires que sont « Pas d’ami (comme toi) », « Des hauts, des bas » ou ce sublime piano voix « Tu ne me dois rien ». Des titres poignants qui nous rendent nostalgique.

Avec ses yeux bleus perçants et son look de d’Artagnan, le rocker helvète de 62 ans est peut-être un peu moins tonique sur scène qu’il y a quelques années mais réserve toujours quelques bons mots qui déclenchent les rires. En guise de « faux rappel », (il déteste les rappels !), il entonne « Éclaircie » du dernier album et « Djian's Waltz » chanson écrite pour son ami et parolier Philippe Djian. Ces presque deux heures de traversée musicale sont un pur enchantement. Les fans en ressortent émus et conquis.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Jusqu'où iront ces mégapoles latino-américaines ?

Qualité de vie-Innovations-Dangers-Démesure- joie de vivre-UN DOSSIER MICMAG

Vintage world (Click on the title)

La Saint Valentin dans tous ses états !

La Saint Valentin ? Même si vous pensez que vous n'avez pas besoin d'une "date" pour échanger des mots doux, vous n'y échapperez pas. Alors pour tout savoir sur elle, son origine, ses rites, ses pratiques..., la rédaction de micmag vous a concocté un bon petit dossier... La suite, ici.


Going out in Paris

Le musée Cernuschi possède l’une des plus importantes collections européennes de peintures chinoises modernes et contemporaines ; pour la première fois, il leur consacre une exposition à ses merveilles faites d'encre et de papier. Plus d'infos, ici

News flash

Les combattants Théchènes Tik Tok en Ukraine
  • Au lieu de se battre en première ligne, les Kadyrovites  (fidèles de Kadyrov) ont tendance à publier des vidéos TikTok mises en scène de loin derrière les lignes ennemies. C'est pourquoi ils ont été surnommés "guerriers TikTok".

 
Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.