- Lire

Entretien avec Amélie Nothomb, l'enfant terrible des lettres françaises

Marie Torres - 6 mai 2020
Depuis la parution, en 1992, de « Hygiène de l’assassin », Amélie Nothomb a publié une trentaine de romans et collectionné les distinctions. Mais quels auteurs lit-elle ? Quelle musique écoute-t-elle ? Avec beaucoup de gentillesse, elle a répondu aux questions de Micmag.net.

Née au Japon en 1967, Amélie Nothomb passe les premières années de sa vie dans divers pays - son père était ambassadeur - avant de revenir en Europe. Après l'échec de sa carrière d'interprète dans une société japonaise - aventure qu'elle raconte dans « Stupeurs et tremblements » , elle rentre en Belgique et elle publie, en 1992, son premier roman « Hygiène de l'assassin » salué par la presse et le public. Depuis, elle ne manque pas une seule rentrée littéraire et est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages, d'une pièce de théâtre, de nombreux contes et récits.

Côté « récompenses » Amélie Nothomb les collectionne du
Grand Prix du Roman de l’Académie française (1999), au Grand Prix Jean Giono pour l’ensemble de son œuvre (2008) sans oublier le Prix Renaudot en 2021, pour son dernier roman « Premier Sang » .

On la dit exentrique ? On la surnomme « l'enfant terrible des lettres françaises » ? Amélie Nothomb n'a pas pour autant pris « la grosse tête ». Simple et sympathique, elle répond aux questions de micmag.net.

Micmag.net : Votre dernier roman, « Premier Sang », raconte la vie de votre père, pourquoi l'avoir écrit maintenant, sa mort récente, a-t-elle été un élément déclencheur ?

Amélie Nothomb : Oui, mais surtout parce que j'ai été empêchée d'assister à ses obsèques à cause du confinement.

M. : Dans ce roman vous vous glissez dans sa peau en l'écrivant à la première personne, une raison à cela ?

A.N. : Je voulais ressuciter mon père, afin de lui dire aurevoir. Ce « Je » était une manière de lui rendre la vie.

M. : Jim Morrison a dit : « Les gens ont besoin de Connecteurs - écrivains, héros, stars, leaders - pour donner forme à la vie ». Qu'en pensez-vous ?

A.N. : Je suis d'accord avec lui. Et même lorsqu'on est soi-même écrivain on a besoin des autres écrivains pour se connecter à la vie.

M. : Ecrire semble presque vital pour vous, auriez-vous pu exercer un autre métier ?

A. N. : Non, j'ai essayé, une catastrophe ! *

M. : Vous aimez écrire mais vous lisez aussi. Quels sont vos auteurs préférés ? Ceux qui vous font du bien ?

A. N. : Je lis énormément. Mes auteur préférés ? Stendhal, Raymond Radiguet, Mishima, Marguerite Youcenar, Oscar Wilde : ceux qui me font du bien Jean Giono, Stéphanie Hochet.

M. : Ecoutez vous de la musique ?

A. N. : J'aime la musique plus que tout. J'en écoute beaucoup.Schumann, Chopin, beethoven, Purcell. Mais aussi Björk, Radiohead, Tool, Massive Attack...

M. : Vos projets ?

A.N. : Ecrire jusqu'à la fin de ma vie !

* Lire « Stupeurs et tremblements »

Marie Torres pour www.micmag.net (merci à Jean-François E.)
Premier sang
Amélie Nothomb
Editions Albin Michel, 2021
17,90 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000
et 12 000 ».

 Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre.

Going out in Paris

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



News flash

Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.