- Vintage

A la rencontre des placomusophiles

Marie Torres - 22 février 2021
Qu'est-ce que la placomusophilie ? Le fait de collectionner les capsules de champagne et certains en possèdent jusqu'à 90 000... Car cette "petite plaque métallique" a une longue histoire. Découverte.
Capsules Champagne de Castellane

"Ma première capsule ? s'interroge Christophe, c'était à l'anniversaire d'un cousin. Au dessert, j'ai pris, sans y faire trop attention, le muselet qui trainait sur la table. C'est là que j'ai remarqué la capsule qu'il retenait. Une capsule colorée qui m'a parue très jolie. Aussi quand mon père m'a dit que certains les collectionnaient... je l'ai mise dans ma poche !" C'est généralement par "une jolie capsule qui retient l'attention" que le placomusophile commence sa collection. Parfois aussi à la suite d'une "rencontre" comme pour Nicolas " Ma passion est née quand j'avais 8 ans. J'ai rencontré un placomusophile lors d'un vide-grenier. Depuis je collectionne les capsules !  "

... des chevilles de bois garnies d'étoupe imbibée d'huile et cachetées à la cire

Mais à ce moment-là, la plupart de ces futurs passionnés ignorent que la petite "plaque métallique" qui retient leur attention, a derrière elle une longue histoire. En effet, c'est en 1668 que Dom Pérignon commence la production des vins de Champagne. Les premières bouteilles contenant le précieux "vin pétillant" sont alors bouchées avec des chevilles de bois garnies d'étoupe imbibée d'huile et cachetées à la cire mais elles sont rapidement remplacées par un bouchon de liège et une ficelle de chanvre pour le maintenir.

C'est Adolphe Jacquesson, "inventeur dans l'âme", qui a l'idée d'ajouter du fil de fer torsadé et une petite lamelle métallique sur le bouchon. En novembre 1944, il dépose le brevet et le 6 février de l'année suivante, il devient officiellement l'inventeur du muselet et de la capsule de champagne.

... la capsule Pol Roger 1923 a été estimée
à 15 000 euros !

Les plaques restent longtemps "neutres", puis le mot "champagne" est ajouté, en creux ou en relief. Au fil du temps, elles sont personnalisées et deviennent très attrayantes, de véritables petites oeuvres d'art pour certaines... au point d'intéresser les collectionneurs et prendre, parfois, plus de valeur que le liquide qu'elles contiennent. Bien sûr, les capsules les plus récentes et les plus courantes ne valent que de 50 centimes à 5 euros mais les plus anciennes peuvent s'afficher à des centaines d'euros voire plus : la capsule Pol Roger 1923 a été estimée à 15 000 euros ! Mais pour la plupart des collectionneurs, des placomusophiles, le plaisir est ailleurs. "Ce que j'aime c'est leur diversité car il y a un nombre incroyable de thèmes. J'aime aussi leurs couleurs, certaines sont vraiment très belles" assure Christophe. Plaisir aussi de la recherche. "Je trouve mes capsules dans des vide-greniers, des bourses aux collectionneurs, explique Nicolas, et mes amis me les gardent lorsqu’ils ouvrent une bouteille. Je réalise de nombreux échanges sur le site allcaps.be. J'ai actuellement 6 226 capsules différentes dans ma collection et environ 1 000 doubles."

 

J'entends d'ici les néophytes : mais où mettre toutes ces capsules ! Des classeurs et des plateaux en velours existent... mais bien sûr si vous rêvez de posséder les quelque 30 000 capsules existantes, prévoyez une pièce en plus... pour les ranger !

allcaps.be

Marie Torres pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

AGENDA VINTAGE INTERACTIF

Events

Vintage world (Click on the title)

A la rencontre des placomusophiles
Qu'est-ce que la placomusophilie ? Le fait de collectionner les capsules de champagne et certains en possèdent jusqu'à 90 000... Car cette "petite plaque métallique" a une longue histoire. Découverte.

Going out in Paris

Homosexuels et Lesbiennes dans l'Europe nazie.

Cette exposition entend rendre compte, grâce à de nombreux documents originaux, du sort des homosexuels et des lesbiennes sous le régime nazi,entre stigmatisation, persécution et lutte pour la reconnaissance. Lire la suite, ici.

News flash

La vie de Brian Jones
Un documentaire de Patrick Bouder (2020) sur la vie de Brian Jones, le fondateur et guitariste des Stones, sera diffusé le vendredi 22 janvier à 22 h 40 sur Arte. Avis aux fans...
 
Cri d'alarme de la Sacem
La société musicale d'auteurs (Sacem) pousse un cri d'alarme autour des auteurs compositeurs, les laissé pour compte de la grave crise en 2021. Certains sont sans aucun revenus. 
 
Les cathos homophobes filmés dans la partouze
A Bruxelles, un eurodéputé du parti d'Orbán de Hongrie (anti avortement & anti couple gay) pris dans une «lockdown partouze» gay
 
La dernière dédicace de John Lennon aux enchères

Le site Goldin Auctions propose une mise à prix minimale de 400 000 dollars du dernier album dédicacé par John Lennon, à celui qui allait l'assassiner. Les enchères sont prévues sur 18 jours.

 
Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !