- DVD

Coffret James Bond 007 : Du grand cinéma sur petit écran !

Jean-Christophe Mary - 14 mars 2019
Alors que le réalisateur Cary Joji Fukunaga posera ses caméra en avril pour tourner le prologue de James Bond 25, on apprend que Scott Z. Burns a été choisi pour réécrire le script de cette suite, qui sera portée par Daniel Craig. En attendant, (re)découvrez l’intégrale des 007.

Ce coffret est intéressant pour plusieurs raisons. On y retrouve la saga tournée dans les années 2000 avec Daniel Craig, ces éblouissants Quantum of Solace, Skyfall et Spectre  qui conclue magistralement cette quadrilogie, mais également Casino Royale tiré du premier roman de Ian Fleming consacré à James Bond, que les producteurs n’avaient jamais pu adapter dans les 60's pour une questions de droits. On y découvre l’origine de 007 sous les traits de Daniel Craig à travers des scènes de cascades, de collisions impliquant avions, hélicoptères, bateaux et bien sûr la célèbre Aston Martin. Sans compter les effets spéciaux plus bluffants les uns que les autres.

Les amoureux des James bond originaux retrouveront avec plaisir Sean Connery, qui fût le premier à incarner le mythique agent de cette longue saga. Quarante après, ces scénarios basés sur les romans de Ian Fleming, tiennent toujours aussi bien la route. L'image et le sont audio remastérisés sont impeccables. Les fans de Roger Moore se délecteront de son jeu impeccable aux travers des sept épisodes tournés entre 1972 et 1985. 

Gadgets improbables, voitures de rêve, filles superbes, décors vertigineux 70's, tous les ingrédients pour vous coller des frissons sont réunis dans ces James Bond. L'humour british en plus. On notera qu’à ce jour que Roger Moore reste le recordman pour avoir incarné le plus longtemps à l’écran l’agent de sa Gracieuse Majesté. Dans Golden Eye, Demain ne meurt jamais, Le Monde ne suffit pas, Et Meurs un autre jour, Pierce Brosnan campe lui un James Bond plus proche de celui joué par Sean Connery. On retrouve avec plaisir ce petit coté cynique du personnage, parfois dur et violant, doté de ces petits gadgets de qui font le charme de l’espion. Dans ces quatre films où il incarne James Bond, l'Irlandais se révèle très efficace. Là encore, courses poursuites haletantes, tel ce char dans Goldeneye ou cette course sur glace dans Meurs un autre jour sont impeccables sans oublier là encore les interprètes féminines ; aussi belles que courageuses. La restauration des pellicules originales en 4K et un son en 5.1 DTS font de cette édition un must. A découvrir ou à redécouvrir.

Jean-Christophe Mary

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. La suite ici.

Salir en Paris (Pincha en el título)

Le musée Marmottan Monet présente jusqu'au 21 juillet 2019, l’exposition « L’Orient des peintres, du rêve à la lumière ». Riche d’une soixantaine de chefs-d’œuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis, cette manifestation entend révéler à travers ce voyage un nouveau regard sur cette 
peinture. Pour en savoir plus, ici.

Ultima hora

Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !
 
Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.