- Lire

Laurence Kiefé : « Les traducteurs français ne sont pas parmi les moins bien rémunérés »

Marie Torres - 20 novembre 2015
Laurence Kiefé est traductrice anglais/français depuis dix ans et préside l’Association des traducteurs littéraires de France (ATLF). Quel est le statut du traducteur ? Quels sont ses rapports avec l’éditeur, l’auteur ? Elle répond aux questions de Micmag.net.

Micmag.net : Quand a été créée l’Association des traducteurs littéraires de France et dans quel but ?

Laurence Kiefé : Elle a été fondée en 1973, avec un double objectif : défendre la profession et nos conditions de travail et promouvoir une traduction de qualité.

M. : Quel est le statut d’un traducteur littéraire ?

L.K. : Nous avons le statut d’auteur, nous sommes auteurs de nos traductions et affiliés à l’AGESSA, l’organisme agréé du régime de Sécurité sociale des auteurs qui assure notre protection sociale.

M. : Donc, comme l’auteur, vous signez un contrat avec l'éditeur ?

L.K. : Chaque livre fait l’objet d’un contrat séparé avec l’éditeur qui, de son côté, a déjà acquis les droits de traduction auprès d’un éditeur étranger avant de venir vers nous. Nous signons un contrat qui fixe les conditions de rémunération, les délais de remise du texte, les droits dérivés et le pourcentage sur les ventes… qui n’est pas gras. Parfois même il relève du symbole mais on y tient quand même parce que c’est une façon pour nous d’être associés au succès du livre. Car c’est avec nos mots que les auteurs étrangers sont découverts.

M. : Vivez-vous de votre plume ?

L.K. : Personnellement oui. Je suis traductrice anglais/français depuis dix ans, j’en vis et j’ai pas mal de collègues qui en vivent aussi. Concernant  les tarifs, les traducteurs français ne sont pas parmi les moins bien rémunérés même si nous estimons ne pas être payés à la hauteur de nos compétences et du travail fourni. Mais par rapport à d’autres pays la France c’est le Pérou !

M. : Combien de traductions faites-vous par an ?

L.K. : Cela dépend, les traductions sont toutes différentes. Il y a des textes qui coulent vers vous. Qui vous soutiennent. On entre dedans, on se les approprie avec beaucoup de fluidité. D’autres qui vous résistent et ne cessent de vous échapper. Le travail est alors plus fouillé. Plus long.

M. : Un texte difficile à traduire, à quoi cela tient-il ?

L.K. : À des tas de choses très différentes. Au style, au niveau de la langue, à la logique interne de l’auteur. À la nature de l’histoire aussi, mais cela tient beaucoup plus à la façon dont c’est écrit qu’à l’histoire elle-même. Je viens de terminer un ouvrage de 600 feuillets qui m’a demandé quelques recherches mais la langue elle-même s’est traduite relativement facilement; ce travail qui m’a pris entre quatre et cinq mois.

M. : Quelle est la relation auteur/traducteur ?

L.K. : Cette relation est très différente de ce qu’elle était autrefois. Maintenant, il suffit d’avoir l' adresse mail de l'auteur, qu‘on obtient facilement, pour pouvoir échanger. Pour moi, c’est très agréable d’arriver à la fin de la traduction d’un livre et de pouvoir  poser des questions à l'auteur; j' amorce un dialogue et tout le monde est content de faire connaissance.



Quelques traductions de Laurence Kiefé :

Ruby
Cynthia Bond
Éditions Bourgois

L’Homme du verger
Amanda Coplin
Editions Bourgois

L’ Invention des ailes
Sue Monk Kidd
Éditions JC Lattès

Un cœur bien accordé
Jan-Philipp Sendker
Éditions Lattès

Marie Torres pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Jusqu'où iront ces mégapoles latino-américaines ?

Qualité de vie-Innovations-Dangers-Démesure- joie de vivre-UN DOSSIER MICMAG

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. L'article, ici.

SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

One World Together at Home
Organisé par Lady Gaga et l’association Global Citizen, en soutient à l’OMS, un concert confiné  se déroulera dans la nuit de ce samedi à dimanche. Au programme, entre autres, les Stones, Paul McCartney, Elton John... Où le suivre depuis chez nous ? Voir ici.

 
Sale virus !
Hello Christophe ! Celui que nous avions rencontré chez lui pour nous parler en esthète d'objets de collections années 60, de sons et de nuits inventives vient de succomber au Covid. Sale virus !
 
Les paroles de Hey Jude adjugées à 910 000 dollars
Le 10 avril, jour anniversaire de la séparation des Beatles, les paroles manuscrites de Hey Jude ont été vendues 910 000 dollars aux enchères. Paroles écrites par Paul pour réconforter le fils de John, après la séparation de ses parents.
 
Paul McCartney: la tournée française reportée
La productrice de la tournée française, a indiqué qu’elle travaillait au report des quatre concerts en France, prévus entre fin mai et début juin, et qui pourraient avoir lieu en 2021
 
Dur dur covid 19 - Micmag touché !
Micmag dans la douleur après la perte d'un ami et co-fondateur de Micmag.net. Thierry Bommart  (informaticien) a succombé suite à une insuffisance respiratoire. Jean-Louis Langlois qui a filmé plusieurs de nos reportages TV a plongé dans le noir puis est en cours de récupération.