France - Vintage

Les cartes postales anciennes font toujours un carton !

Marie Torres - 26 novembre 2013
Apparues en 1869 en Autriche, les cartes postales anciennes, avec leur charme désuet, n’en finissent pas de faire rêver les collectionneurs… Rencontre avec Françoise et Philippe, deux passionnés. En prime : cotations, salons et où les trouver...

Entre Françoise Marchadou-Panossian et les cartes postales anciennes, c’est une belle histoire. Une longue histoire, aussi. Tout commence dans son enfance. « Lorsque j’étais toute jeune, je passais mes vacances chez ma marraine qui possédait de très gros albums de cartes postales, envoyées par la famille depuis des années. Mon bonheur, c’était de les feuilleter, de demander d’où venaient les cartes, qui les avait envoyées, à quelle époque. Je voyageais et rêvais à la fois. »

Elle était donc le seul moyen de communication

Au décès de sa parente, elle reçoit les albums et leurs jolis petits cartons illustrés. « Je les ai laissés quelques temps dans un coin puis je me suis repenchée dessus et j’ai vu qu'il y avait là des trésors. De très belles cartes de Nouvel An et Noël datant d’avant 1920. Et cela m’a donné le virus ! »

Le premier « petit rectangle illustré » a été émis en Autriche, en 1869. En France, il faut attendre le 1er janvier 1873, pour pouvoir l’acquérir au prix de 15 centimes. Au fil des années, la carte postale s’impose. Il faut dire qu’à cette époque, rares étaient les foyers dotés d’un téléphone et elle était donc le seul moyen de communication.

Ses thèmes sont alors très variés. Fêtes, anniversaires, artisans au travail, scènes de rue, mais les plus nombreuses sont celles qui représentent des vues de villes et villages. Des thèmes, aujourd’hui,  très prisés par les collectionneurs.

« Je collectionne plus volontiers les cartes du département du Var »

Philippe Moreau, Président de l’association des Amis Cartophiles Varois, les conserve depuis 1980. « Je collectionne plus volontiers les cartes du département du Var mais j'en conserve aussi beaucoup d'autres. Cartes de Noël, de Jour de l'An... Mes préférences ? Celles des métiers disparus dans les communes que je collectionne »

Et bien sûr, le rêve de tout bon collectionneur est de dénicher l’objet rare ou celui qui lui manque. Où le trouver ? « Il y a plusieurs sites de ventes comme Delcampe, spécialisé dans la philatélie et les cartes postales, ou Ebay ou encore le Bon Coin, explique Philippe. Les vide greniers, les puces et surtout les salons de collectionneurs regorgent aussi de bonnes affaires.  D'anciens collectionneurs vendent parfois leur collection dans les salles de vente. Personnellement, je recherche les cartes photos de mes communes Draguignan, Collobrieres et Flayosc. Egalement, celles sur l'agriculture dans le Var. »

« Je fonctionne surtout au coup de cœur et aussi en fonction de mes finances »

Pour Françoise, c’est un peu différent. « Je ne suis pas une collectionneuse pointue même si je fais partie du Cercle Français des Collectionneurs de Cartes Postales. Je ne recherche pas d’illustrateurs spécifiques, je fonctionne surtout au coup de cœur et aussi en fonction de mes finances, car certaines cartes sont très chères. Je fréquente surtout les brocantes, les vide greniers. Les salons c’est du haut de gamme, c’est pour les grands collectionneurs. »

Et si Françoise s’est spécialisée dans les cartes de Jour de l’An et Noël, elle l'a fait avec une petite particularité. « Beaucoup de personnes ne tiennent compte que de l’illustration, moi j’aime bien les textes aussi. Certains sont très émouvants. J’ai ainsi une carte de Nouvel An qui date de 1914 représentant une petite fille dans un lit avec, au-dessus du lit, un poilu qui tient son fusil et son barda. Le texte au dos est très touchant… »

Et bien sûr quand on aime… « Je ne compte plus, dit Philippe. Au total, ma collection doit regrouper plus de 2 000 cartes. Leur nombre varie selon les thèmes. Plus de 1000 de Draguignan, plus de 300 de Collobrières… Françoise, elle, en a quelque 1 500.

Bref, malgré les mails, sms et autres moyens modernes de communication, la carte postale a encore ses amoureux et de beaux jours devant elle…

Quel est le prix d’une carte postale ancienne ?


Il est très variable et peut aller d’un à plusieurs centaines d’euros… Comment est-il établi ? Plusieurs critères entrent en jeu :
- l’état de la carte, sans perdre de vue que la plupart des cartes ont plus d’un siècle…
- le sujet traité, sachant que le régionalisme vient en tête, mais sont aussi très côtés les vieux métiers, les illustrateurs, l’aviation, les attelages et bien sûr les artistes et personnalités
- sa rareté qui détermine le plus souvent sa valeur marchande.

Quelques exemples :

« Guerre 14/18 » en très bon état, à partir de 5 euros
« Judaîca : Affaire Dreyfus » illustrée par Mille, en très bon état, 60 euros
« L’Aurore » d’Alphonse Mucha , en très bon état,  800 euros

Où les trouver ?
Marché aux timbres et aux cartes postales
Carré Marigny – Paris 8ème
Tous les jeudis, samedis et dimanches de 9 h à 17 h

CARTEXPO                                                                                         
Espace Champerret (Paris 17e)
les 10 et 11 janvier 2014

Salon des collectionneurs
Draguignan, les 1er et 2 mars 2014
La Seyne sur Mer, le premier dimanche d'août  et
Brignoles, le premier dimanche d'octobre.  

Site Delcampe
Site Ebay cartes postales anciennes
Site Le bon coin

Quelques ouvrages spécialisés dans la cotation
La Valeur de vos cartes postales, collection Neudin mise à jour annuellement
Le guide et argus Carré

Assos : 

Association des amis Cartophiles Varois

Cercle Français des Collectionneurs de Cartes Postales


Marie Torres
Quel est le prix d’une carte postale ancienne ?


Il est très variable et peut aller d’un à plusieurs centaines d’euros… Comment est-il établi ? Plusieurs critères entrent en jeu :
- l’état de la carte, sans perdre de vue que la plupart des cartes ont plus d’un siècle…
- le sujet traité, sachant que le régionalisme vient en tête, mais sont aussi très côtés les vieux métiers, les illustrateurs, l’aviation, les attelages et bien sûr les artistes et personnalités
- sa rareté qui détermine le plus souvent sa valeur marchande.

Quelques exemples :

« Guerre 14/18 » en très bon état, à partir de 5 euros
« Judaîca : Affaire Dreyfus » illustrée par Mille, en très bon état, 60 euros
« L’Aurore » d’Alphonse Mucha , en très bon état, 800 euros

Où les trouver ?
Marché aux timbres et aux cartes postales
Carré Marigny – Paris 8ème
Tous les jeudis, samedis et dimanches de 9 h à 17 h

CARTEXPO
Espace Champerret (Paris 17e)
les 10 et 11 janvier 2014

Salon des collectionneurs
Draguignan, les 1er et 2 mars 2014
La Seyne sur Mer, le premier dimanche d'août et
Brignoles, le premier dimanche d'octobre.

Site Delcampe
Site Ebay cartes postales anciennes
Site Le bon coin

Quelques ouvrages spécialisés dans la cotation
La Valeur de vos cartes postales, collection Neudin mise à jour annuellement
Le guide et argus Carré

Assos :

Association des amis Cartophiles Varois

Cercle Français des Collectionneurs de Cartes Postales
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
  • Collection Philippe Moreau
  • Collection Philippe Moreau
  • Collection Philippe Moreau
  • Collection Philippe Moreau
  • Collection Philippe Moreau
  • Collection Philippe Moreau
  • Collection Philippe Moreau
  • Collection Philippe Moreau
  • Collection Philippe Moreau
  • Collection Françoise Marchadou-Panossian
  • Collection Françoise Marchadou-Panossian

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule.  On les classe par marques, matières,  échelles, thèmes…  Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles.

SORTIR À PARIS

Réunissant objets, images et films rares, l’exposition  « Jamaica Jamaica ! », jusqu'au 13 août prochain au Philharmonie de Paris, rend compte des multiples facettes de l’histoire de la musique de cette île minuscule, du reggae jusqu’aux musiques urbaines contemporaines (lDJ, sound system, remix, dub…).

Du 24 février au 20 août 2017, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition retraçant l’ensemble de la carrière de l’artiste néerlandais Karel Appel, des années CoBrA à sa mort en 2006.

NEWSLETTER

Petites Annonces gratuites

Pour annoncer, vous devez vous connecter.

Si vous n'avez pas de compte, créez en un.

Une fois connecté, cliquez sur vos annonces, pour gérer vos annonces.



BRÈVES

Moustache intacte
Salvador Dali après exhumation du corps au musée de Figueras en juillet aurait selon le médecin la moustache intacte. Un état de conservation du corps impressionnant selon ce dernier qui n'en aurait pas dormi de la nuit.
 
Extra !
Du 6 au 10 septembre 2017, le Centre Pompidou inaugurera son premier festival du livre. Extra ! qui sera accompagné d'un nouveau prix littéraire.
 
Rentrée littéraire
581 romans et recueils de nouvelles français et étrangers sont annoncés par les éditeurs entre la mi-août et la fin octobre.
 
Dali : demande en paternité...
28 ans après sa mort, les restes de Salvador Dali vont être exhumés afin de déterminer s’il était le père de Pilar Abel, une femme vivant à Gérone (Catalogne).
 
Le top de l'électro
Le célèbre festival Sonar de Barcelone de musiques créatives et électroniques a encore battu un record en juin 2017. 135 000 spectateurs du monde entier.