- Lire

David Bowie: A Life la Vie de « Ziggy » mis en lumière par Dylan Jones

Jean-Christophe Mary - 15 mars 2019
A travers le témoignage d’amis, rivaux, amants, maîtresses, collaborateurs qui ont côtoyé David Bowie durant toute sa carrière, le journaliste Dylan Jones met en lumière la face cachée de l’artiste.

Le journaliste Dylan Jones raconte l’ascension fulgurante de David Bowie à travers une succession d’interviews et anecdotes croustillantes. De sa naissance le 8 janvier 1947 à Brixton au sud de Londres, à la sortie de Dark Star, son dernier opus le 8 janvier 2016 et sa mort deux jours plus tard, le journaliste Dylan Jones nous entraine dans l‘univers glam et parfois trash du chanteur

Cette biographie, construite à partir d’interviews de proches de l’artiste, présente les multiples facettes de David Robert Jones, alias David Bowie. D’un côté, on découvre l'artiste talentueux, travailleur méticuleux, ne laissant rien au hasard quand il choisit ses musiciens, toujours à la pointe de l’innovation technologique et doté d’une voix parfaite 95 % du temps, dixit le producteur Ken Scott qui a travaillé dans les 70’s sur les albums. Hunky Dory et Ziggy Stardust. Techniques de studio, instruments, innovations musicales, tout est passé au crible pour apprécier l' extraordinaire démarche artistique de ce musicien qui aura définitivement marqué l’histoire de la musique pop mondiale. 

Le côté sombre montre en revanche montre un Bowie n’hésitant pas à s’approprier les idées artisiques des chanteurs, stylistes et photographes qu’il aura croisés mais toujours avec l’idée de les sublimer, dixit l’illustrateur et ami de jeunesse, George Underwood « Il a toujours eu le sens de l'observation. On dit qu'il était une pie voleuse, et il l'était, mais tout ce qu'il volait, il le faisait sien. » 

L'ouvrage dresse parfois même un portrait plutôt sulfureux de l’homme. Car il s'avère ici que l’icône de la pop britannique était loin d’être un saint dans la vie quotidienne. On y découvre un David Bowie proche de Ziggy Stardust, son personnage étrange à la sexualité ambiguë, qui bousculait toutes les frontières entre homme et femme, hétéros et gays, faits et fiction, pour créer l’un des plus étonnants et plus étincelants phénomènes musicaux des années 1970. 

Le mannequin Lori Matix raconte : « On se défonçait quand, tout d'un coup, la porte de la chambre s'ouvre et il y avait Bowie dans ce putain de magnifique kimono rouge, orange et jaune. Il a fixé ses célèbres yeux vairons sur moi et m'a dit : Lori, chérie, tu peux venir avec moi Il m'a emmenée dans sa chambre puis dans la salle de bain et il est entré dans la baignoire déjà remplie d'eau et m'a demandé de le laver. Puis, il m'a escortée jusqu'au lit, m'a gentiment déshabillée et m'a dépucelée. Cette nuit-là, j'ai perdu ma virginité et j'ai eu mon premier plan à trois." 

Au fil des pages, on découvre les faits marquants qui ont construits l’homme et propulser David Bowie du statut de gentil musicien londonien à celui d’une des plus grandes stars mondiales. Un nouvel éclairage sur le processus créatif de l’artiste qui vous permettra d'admirer Ziggy comme vous ne l’aviez jamais encore vu.

Jean-Christophe Mary
David Bowie: A Life la Vie de « Ziggy »
Dylar Jones
Editions Ring, 10 janvier 2019
23,50 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."