Paris - Musique

Etienne Daho à l' Olympia : Une messe noire électrique et tendue ponctuée de réels moments de grâce

Jean-Christophe Mary - 3 décembre 2018
Dans la foulée de sa prestation au Pitchtfork Music Festival en novembre, Etienne Daho était pour cinq soirs dans un Olympia (sold out) avec un show electro pop rock où guitares et machines tenaient la première place.

Il est 21h00, ce samedi 1er décembre. Les lumières se tamisent alors que des néons rouges embrasent la scène. Les cinq musiciens entrent un à un arborant chacun le loup noir du justicier masqué. Des coulisses, Etienne Daho entonne les Filles du Canyon et apparait micro à la main marquant la première surprise de la soirée.

Dans la salle l'ambiance est aussi chaleureuse que bonne enfant. Etienne Daho, 60 ans et physique d’éternel jeune premier, en blouson jean jeans et bottines noirs, livre ses chansons d’une manière brute, plus rock. Les dernières chansons s'inscrivent dans la pure tradition electro pop des 80's ce qui donne au concert ce coté magique et intemporel. Le charme opère et le public est debout dès le premier titre. Daho passe en revue les titres de son dernier  Blitz  parmi lesquels Le jardin, Les flocons de l'été, Chambre 29, L'étincelle, Après le blitz sans oublier les classiques qui fonctionnent comme un juke box des 80’s et des 90’s Le grand sommeil, Week-end à Rome, Sortir ce soir, Des attractions désastre, Tombé pour la France et Épaule Tattoo.

La musique est nourrie de guitares saturées, de loop de batterie servis par de puissants arrangements electro signés de son directeur musical et claviers, Jean-Louis Pierrot. La magie opère encore plus fort sur Arnold Layne  (reprise de Pink Floyd) et Chambre 29 en hommages à son idole de jeunesse Syd Barett et sur le magnifique En Surface de Dominique A.

Ce soir, les mélodies limpides font mouche les unes après les autres sans quasi aucun temps mort jusqu’à You're like a summertime, excellente reprise d’Ultra Orange & Emmanuelle Seignier. En rappel, on aura droit à un final des plus élégants avec les magnifiques Bleu comme toi, Nocturne en duo avec Jade Vincent du groupe Unloved. Le concert s’achève sur Ouverture toujours aussi émouvant. Superbe.

Etienne Daho week end à Rome Les flocons de l'été Paris Olympia 30 novembre 2018
Texte et photos JC Mary

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Il y a quelques années encore le vintage était une mode. Aujourd'hui, il est en passe de devenir une nouvelle manière de consommer. Un nouvel art de vivre. Une fin annoncée du "jetable" ? Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS



A travers 100 extraits de films, affiches, scénariosphotos et archives inédites,  l’Hôtel de Ville de Paris rend hommage au cinéma homosexuel dans une exposition intitulée Champs d'amour. C'est jusqu'au 28 septembre prochain. Pour en savoir plus, ici.



BRÈVES

Fête de la musique
Le groupe brésilien Picanha de Chernobill sera au Trocadéro le 21 juin 2019, à partir de 16 h.
 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net