Barcelone - cinema

Sur les terrasses de Barcelone, de joyeux trentenaires pris au piège du chômage !

Hélios Molina - 30 octobre 2012
Un long-métrage professionnel à 12 000 euros construit avec l’aide de bénévoles et techniciens, oui c’est possible !
« Terrados » est un bel exemple de débrouille et de possibilités créatives au cinéma.

Certains chômeurs peuvent tomber dans la dépression. D’autres sont résolument optimistes. C’est l’histoire d’un film qui met en en scène 5 jeunes trentenaires au chômage qui sautent de terrasse en terrasse dans la capitale catalane. Les immeubles ont tous de superbes terrasses avec parfois vue sur la mer. Des jeunes qui discutent de la crise boivent des bières, dansent et s’accommodent en recevant les indemnités de chômage. Subir sans se détruire ! « C’est un film avant le mouvement du 15 M (des indignés de Madrid)    où les personnages se sentent piégés par un système.Ils ne savent comment en sortir ». raconte le metteur en scène. Le titre du film « Terrados » fait en 2010 est un des long-métrage professionnel les moins cher. Il aura coûté seulement 12 000 euros Demina Sabini n’a eu aucune aide pour mener à bien son film. Tous ses contacts de production lui ont fait comprendre qu’il fallait jeter l’éponge. Il y mit donc ses économies et le reste vint d’un crédit bancaire. Pour se faire, il a eu l’aide précieuse du new-yorkais Steve Becker, directeur photo de renom habitué à des productions colossales. Tous les autres techniciens ont eux aussi participé de façon bénévole.

Le film est projeté dans un circuit alternatif dans deux salles : le Maldà à Barcelone et le « Pequeño Cine Estudio » à Madrid. Sera t-il projeté en France ? Dans les festivals probablement. 

Voici un exemple de débrouille et de création qui fait penser comme par hasard à l’aventure Micmag. Même en période sombre la lumière arrive à percer l'horizon.



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

EVENEMENTS

EXPOSITIONS


Paris Grand Palais - A partir du 26 mars
Mapplethorpe, provocateur de génie !
Robert Mapplethorpe est-il toujours subversif? Après Helmut Newton, le Grand Palais expose 250 œuvres du photographe américain, mort du sida en 1989.

VIDEO DU MOIS


DOSSIER DU MOIS

La Tunisie entre espoir et inquiétudes - Témoignages et reportages Micmag

Alors que la Tunisie s’est dotée, le 7 février 2014, d’une nouvelle Constitution, où en est la marche vers la démocratie débutée il y a trois ans. Reportages et témoignages. Artistes, journalistes, photographes témoignent d'un changement de ton. Sans oublier que la Tunisie est toujours un phare lumineux pour le monde arabe. Voir nos différents reportages dans ce dossier. Lire la suite.

Grand angle - Reportage photo

NEWSLETTER

NOUVELLES LECTURES



Mexique - Juan Felipe Guzman Cuevas était au Salon du Livre de Paris pour présenter « Du braquage au violon », un livre et un documentaire sur la question carcérale au Mexique et sur la place qu’occupe la musique dans le quotidien des détenus.

Rencontre.Lire la suite




COLLABORATEURS MICMAG

Nous recherchons des collaborateurs

En savoir plus

SOUTENEZ-NOUS

Micmag est un magazine fait de générosité. Faites entendre sa voix !

Deux moyens pratiques de nous soutenir : 

- Devenez mécène ou sponsor.

Ce mécanisme vous permet de nous aider tout en bénéficiant d’une déduction fiscale :  L’association Micmag vous permet de nous faire des dons et de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 66 % du montant versé. Vous pouvez effectuer un don ponctuel ou mensuel.

Tous les dons à Micmag vous permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu imposable*.

Si vous donnez 100 euros vous déduisez de vos impôts 66 euros. Il vous en coûtera seulement 34 euros.

Envoyez vos chèques à : Micmag - Maison des associations, 15 passage Ramey - 75018 Paris. France