Barcelone - cinema

Sur les terrasses de Barcelone, de joyeux trentenaires pris au piège du chômage

Hélios Molina - 30 octobre 2012
Un long-métrage professionnel à 12 000 euros construit avec l’aide de bénévoles et de techniciens, oui c’est possible!
« Terrados » est un bel exemple de débrouille et de possibilités créatives au cinéma.

Certains chômeurs peuvent tomber dans la dépression. D’autres sont résolument optimistes. C’est l’histoire d’un film qui met en scène 5 jeunes trentenaires au chômage qui sautent de terrasse en terrasse dans la capitale catalane. Les immeubles ont tous de superbes terrasses avec parfois vue sur la mer. Des jeunes qui discutent de la crise, boivent des bières, dansent et s’accommodent de leur sort en recevant leurs indemnités de chômage.

« C’est un film avant le mouvement du 15 M (des Indignés de Madrid) où les personnages se sentent piégés par un système et ne savent comment en sortir », raconte le metteur en scène. Le film Terrados, réalisé en 2010, est l'un des long-métrage professionnel les moins chers du cinéma.

Le réalisateur Demina Sabini incité à jeter l'éponge

Il aura coûté seulement 12 000 euros, Demina Sabini n’ayant reçu aucune aide pour mener à bien son film. Tous ses contacts de production lui ont fait comprendre qu’il fallait jeter l’éponge.Il y mit donc ses économies et le reste vint d’un crédit bancaire. Pour se faire, il a bénéficié de l’appui précieux du New-Yorkais Steve Becker, directeur photo de renom habitué à des productions colossales. Tous les autres techniciens ont eux aussi participé de façon bénévole.


Le film est projeté dans un circuit alternatif dans deux salles : le Maldà à Barcelone et le  Pequeño Cine Estudio  à Madrid. Sera t-il projeté en France ? Lors des festivals probablement. Voici un bel  exemple de débrouille et de création qui fait penser comme par hasard à l’aventure Micmag. Même en période sombre, la lumière arrive à percer l'horizon.



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Paysages, monuments, châteaux, personnages…Au fil du temps, la boule à neige a tout « englobé et enneigé » et, de simple souvenir de vacances, est devenue objet de collection très recherché.  Comment ? Pourquoi ? Petit historique et rencontre avec le mystérieux « Môssieur Gustave » et avec Liliane David, peintre de boules à neige.

SORTIR À PARIS

Du 14 novembre 2017 au 1er avril 2018, le Musée du Quai Branly - Jacques Chirac -, présente l'exposition Le Pérou avant les Incas et lève le voile sur les bases de la civilisation préhispanique. Près de 300 pièces de céramique pour mieux comprendre les cultures anciennes des Cupisniques, Mochicas, Chimús, Lambayeques... Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Méga foire d'armes en Floride après massacre
Quatre jours après le massacre dans un lycée par un jeune de 19 ans, la méga foire où l'on peut acheter l'arme en toute liberté qui a servit au massacre.
 
Bolloré réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement"
L'homme d'affaire Vincent Bolloré  qui a plusieurs médias dans son viseur, réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement" suite à la publication d'un livre-enquête sur ses méthodes en Afrique et ailleurs. 
 
Nuit de la lecture
Des milliers d’animations  dans les librairies  sur l’ensemble du territoire samedi 20 janvier pour une  2e Nuit entièrement dédiée à la lecture. Plus ici.
 
Garcia Marquez en ligne
Les archives de Gabriel Garcia Marquez sont gratuitement en ligne, soit quelque 27500 documents, des photos mais aussi une dizaine de manuscrits et autant de carnets, ainsi que 2000 lettres. Pour y accéder, ici.
 
"Trou de merde"
Donald Trump qualifie  de "trou de merde" Haïti devant des sénateurs à la Maison Blanche. Nos récents reportages en Haïti démontrent que ce pays est hautement plus respectueux que ces propos tenus.