- Portrait

MUSTACCHI, la lumière est dans l’œil du peintre

Marie Torres - 23 novembre 2016
Tout le prédestinait à devenir poète ou musicien mais devant les vitraux de la cathédrale de Chartres, Raymond Mustacchi a compris qu’il serait peintre. Et depuis, poésie, musique et lumière se glissent avec bonheur sur ses toiles que vous pouvez voir à Paris, à la Galerie Etienne de Causans…
MUSTACCHI

Italien d’origine et méditerranéen dans l’âme, Raymond Mustacchi aime les couleurs, la lumière et la poésie. Et tout particulièrement Victor Hugo. A 16 ans, le bac de philosophie en poche, il n’a qu’une hâte : entrer dans la « vraie vie ». Mais ce n’est ni dans un métier de l’enseignement ni dans une profession littéraire qu’il s’engage. « Je fus alors embauché par le Quartier Général de l’Armée de l’Air US, dans le désert de Libye ». Et on serait étonné voire complètement désorienté s’il n’ajoutait pas « Là, je fus marqué par ces étendues infinies de sable écrasées de lumière… »

« J'étais auteur-compositeur interprète et je me produisais |…] avec Jacques Brel chez Patachou »

A 20 ans, le jeune homme s’installe à Saint-Germain-des-Prés. « J'étais auteur-compositeur interprète et je me produisais, sous le pseudo de Raymond Bussy, dans les caves du quartier ou avec Jacques Brel chez Patachou, à Montmartre. Je fréquentais aussi Serge Regianni, dont j’ai été proche jusqu’à sa mort, et Georges Moustaki… mon cousin. »

La voie de Raymond semble toute tracée : il sera musicien. Mais le destin en décide autrement. « A cette époque mon voisin de palier, un jeune peintre belge, me propose d’aller observer « très attentivement » les vitraux de la cathédrale de Chartres ». Célèbres pour leurs couleurs et leur transparence, ils sont considérés comme le plus bel ensemble de vitaux de l’époque médiévale. C’est là, devant les verrières et les panneaux, que le jeune homme a LA révélation. Un peu comme Paul Claudel devant les piliers de Notre-Dame de Paris eut, le soir de Noël 1890, un « choc », retrouva la foi et devint catholique. Ou, comme Richard Wagner qui, à l’écoute d’une symphonie de Beethoven, fut pris d'un accès de fièvre, tomba malade… puis décida de devenir musicien. Raymond Mustacchi, lui, au sortir de son « choc », se sentit enfin né. Et né peintre.

« Mes couleurs ne seraient modifiées que par des effets de lumière et de transparence »

« Je décidais que je serais peintre et que la lumière serait mon matériau principal.  Je remarquai que lorsqu’on mélange entre elles des couleurs en pâte, sorties de leur tube, elles se neutralisent et s’assombrissent, je bannis donc les mélanges de ma palette. Mes couleurs ne seraient modifiées que par des effets de lumière et de transparence, sachant, bien sûr, que la lumière ne s’ajoute pas sur la toile en peignant mais qu’elle est d’abord dans l’œil du peintre. »

De la lumière certes mais MUSTACCHI n’oublie pas son « premier amour », la musique. Et plus particulièrement, le jazz. « Le Jazz, c’est avant tout la syncope* et l’improvisation, deux techniques qui, pour moi, s’appliquent aussi à la peinture. »

La musique s’invite donc, avec la lumière, la transparence et la poésie, sur les toiles de l’artiste. Un artiste poète, un brin nostalgique mais résolument ancré dans son époque.

« Il ne faut pas se tromper de siècle, soyons des artistes du XXIe siècle et non des Impressionnistes ou Cubistes attardés ! Choisissons des thèmes d’aujourd’hui : motos, avions, fusées, Espace, multimédia … au lieu d’en rester au cheval, aux fleurs … »

En savoir plus, ici

*Syncope : Dans le solfège rythmique, on appelle syncope une note attaquée sur un temps faible et prolongée sur le temps suivant. Cette accentuation des temps faibles de la mesure provoque un effet de surprise et peut être considérée comme un élément rythmique en conflit avec la mesure. Le ragtime, ancêtre du jazz, est l’art de la syncope.


Marie Torres pour www.micmag.fr - Photos MUSTACCHI
MUSTACCHI présente, jusqu’au 30 novembre 2016, trois peintures, dans le cadre d’une exposition organisée par les Amis du Salon de l’Automne à Paris,
Galerie Etienne de Causans
25 rue de Seine
Paris 6e
01.43.26.54.48
1
2
3
  • La Soupière - MUSTACCHI
  • Pénombre - MUSTACCHI
  • MUSTACCHI

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Jusqu'où iront ces mégapoles latino-américaines ?

Qualité de vie-Innovations-Dangers-Démesure- joie de vivre-UN DOSSIER MICMAG

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. L'article, ici.

SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ?  "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor et est prolongée jusqu'à l'été 2021. La suite ici.

BRÈVES

One World Together at Home
Organisé par Lady Gaga et l’association Global Citizen, en soutient à l’OMS, un concert confiné  se déroulera dans la nuit de ce samedi à dimanche. Au programme, entre autres, les Stones, Paul McCartney, Elton John... Où le suivre depuis chez nous ? Voir ici.

 
Sale virus !
Hello Christophe ! Celui que nous avions rencontré chez lui pour nous parler en esthète d'objets de collections années 60, de sons et de nuits inventives vient de succomber au Covid. Sale virus !
 
Les paroles de Hey Jude adjugées à 910 000 dollars
Le 10 avril, jour anniversaire de la séparation des Beatles, les paroles manuscrites de Hey Jude ont été vendues 910 000 dollars aux enchères. Paroles écrites par Paul pour réconforter le fils de John, après la séparation de ses parents.
 
Paul McCartney: la tournée française reportée
La productrice de la tournée française, a indiqué qu’elle travaillait au report des quatre concerts en France, prévus entre fin mai et début juin, et qui pourraient avoir lieu en 2021
 
Dur dur covid 19 - Micmag touché !
Micmag dans la douleur après la perte d'un ami et co-fondateur de Micmag.net. Thierry Bommart  (informaticien) a succombé suite à une insuffisance respiratoire. Jean-Louis Langlois qui a filmé plusieurs de nos reportages TV a plongé dans le noir puis est en cours de récupération.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net