Paris - interview Micmag

" Dans notre communauté musulmane, changer l’idée que la femme n’est pas uniquement à la maison !

Fatima Zara est chorégraphe de Slatucada, une batucada venue de Maroc qui a gagné le concours de Paris 2018. Avec Youssef Anagam, le fondateur du groupe, ils s'expriment sur la recette de ce succès. Interview.

Fatima Zara au premier plan - Ph. D.R.

MicmagNous avons ici l’idée de la femme marocaine musulmane soumise. Cette batucada réussit-elle à changer les choses  chez vous ?

Fatima Zara : Nous vivons dans une communauté musulmane, certes. Ils ont commencé à comprendre que ce que nous faisons n’est que de l’art. Cela représente une bonne image de la femme marocaine, forte et féminine. Dans notre chorégraphie nous montrons aussi une femme marocaine pleine de vitalité pour changer l’idée que la femme n’est pas uniquement à la maison.

M : Votre inspiration vient d’où ? Le Brésil ?

Youssef Anagam : D’abord de la culture marocaine et aussi de l’Afrique puisque nous sommes aussi africain. On prend aussi un peu du Brésil. Et il y a des similitudes entre les genres marocains et brésiliens. Nous sommes aussi ouverts sur les rythmiques mondiales. Nous faisons de la samba, du rock, du hip hop, du forro, du chaabi marocain (musique des mariages associé à la fête complément de la danse) . Nous nous informons sur tous les styles.

M : Vos revenus viennent du travail artistique ?

Nous donnons des ateliers,  de danse de capoeira, de percussion dans les écoles. Nous avons travaillé toute l’année pour arriver ici jusqu’à Paris, pour acheter les billets, les visas.

M : Le public parisien se comporte comment ?

Il est chaud. Nous l’avions déjà vu avant de venir dans les vidéos des éditions précédentes. Ca nous a d’abord surpris. Notre nouveau style nous ne savions pas ce que ça pouvait donner. Un grand plaisir d’être là car auparavant nous regardions le Cabaret sauvage que dans des écrans. Et nous avons travaillé dur pour venir.

Interview Hélios Molina pour www.micmag 2018




  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Cartes postales, voitures miniatures, coqs, boules de neige mais aussi jukeboxes... 23% des Français de plus de 15 ans déclarent réaliser une collection. Qui sont-ils ? Pourquoi conservent-ils des objets ? Retour sur quelques portraits de "passionnés". Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 27 janvier 2019, le Musée du Luxembourg propose une rétrospective d'Alphonse Mucha. Affiches, planches, peintures, photographies, bijoux, sculptures, pastels... sont à découvrir. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.
 
Brésil

Plus de 4000 professionnels du livre ont signé une pétition en ligne, pour soutenir la candidature de Fernando Haddad (Parti des travailleurs) à la présidence et alerter sur les dérives de son opposant Jair Bolsonaro.

 
Un journaliste tué au Mexique
Mario Gomez est le 9e reporter tué cette année au Mexique, deuxième pays le plus dangereux pour exercer l’activité de journaliste après la Syrie.
 
Des notes de frais faramineuses
Le Canard enchaîné du 19/09 chiffre à 410 000 euros sur cinq ans – soit plus de 6 800 euros par mois les frais de transport de Jean-Paul Cluzel l'ex patron des musées nationaux
 
Insolite !
Une librairie de Brattlebroro, dans l’Etat du Vermont, au nord-ouest des Etats-Unis, donne des livres au commissariat de sa ville pour occuper les personnes en garde à vue.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture AFRICA

Our photographer Michael Wagener in Africa send every month 1 picture from his trip around the world

Flora and Cherrelle From France. Both are living currently in Nairobi , but I met them at the Crazy Afrika Burn (the spirit of Nevada's famous Burning Man to Stonehenge Private Reserve). A electronic music festival in the Karoo desert of South Africa. ©Michael Wagener may 2018