Paris, France - Vintage

Barbotines, Majolica - collections - Où les trouver ? Prix ?

Monique Cabré - 6 juillet 2012
Quand la faïence met du relief dans son art ! Les rutilantes barbotines font depuis plus d’un siècle le bonheur des collectionneurs.
Vous saurez tout sur la barbotine !

Ces faïences aux couleurs vives, glacées, qui fleurissent depuis les années 1850, ont donné des générations de cache-pots, pichets, plats, assiettes, colonnes…


Eclatantes de fraîcheur, avec leur profusion de fleurs, de fruits, guirlandes et légumes


Styles

Inspirées de la nature, ces faïences que l’on désigne également sous le nom de majoliques, connurent leur heure de gloire à partir des années 1850, avec des pièces de grande qualité sorties des manufactures italiennes, anglaises et françaises (Sarreguemines, Saint-Clément, Creil, Montereau…) et sans doute la plus cotée, celle des Massier à Vallauris. Bien des artistes s’essayèrent à cet art, influencés par les créations naturalistes de Bernard Palissy et par le renouveau de la céramique provoqué par l’Exposition internationale de Londres en 1851.


Rénover, restaurer

Cassures : les barbotines présentent des reliefs fragiles : feuilles, fleurs, fruits… qui malheureusement sont souvent cassés. Lors de la fabrication de la pièce, ces éléments ont été fabriqués à part, puis collés sur le corps principal à l’aide d’argile liquide (la barbotine), solidifiée après cuisson. Vous pouvez les remodeler en utilisant du mastic polyester (Cosmofer, Sintofer, Gebsofer…) auquel on ajoute un peu de blanc de Meudon pour le renforcer. La prise agit en en dix minutes, laissant ainsi le temps de travailler le matériau à l’aide de petits outils. Au final, parfaire la forme à l’aide d’une lime fine, puis d’un papier carrosserie (N°300 et N°600). Bien finir le raccord, passer de l’aquarelle légèrement et en nuances et après séchage, utiliser un vernis incolore.

Pièce rare : demander un devis à un spécialiste, le prix dépend du type de restauration.


Les lieux de chine Micmag

Fréquentez les lieux de chine habituels, mais aussi les ventes aux enchères spécialisées dans l’Art Nouveau, les arts de la table ou la céramique et objets d’art. Aïdjolate, Marché Paul Bert, allée 6, stand 79, 96, rue des rosiers, 93400 Saint-Ouen.


Critères de valeur, budget

Le prix est fonction de l’état de conservation de l’objet, de la rareté du sujet, en sachant que fraises, raisin et iris sont les plus cotés, et aussi d’une éventuelle signature. Tout l’art de la barbotine réside dans le raffinement des couleurs, la complexité et la finesse des formes et leur réalisme. Plus elles sont colorées et extravagantes et plus elles sont cotées. Un beau plat décoratif en Longchamp peut coûter dans les 500 €, selon sa signature, sa taille et son décor. Plus modestement, des assiettes à fruits ou un plat à asperges se négocient autour de 50 €. Les vases à iris très rares, vont chercher selon leur taille, de 1500 € jusqu’à des prix record. Sachez que les décors de fruits rouges sont plus rares et donc plus chers. Méfiance, copies et rééditions abondent. Avant tout achat important, prenez l’avis d’un spécialiste.


A visiter
De belles pièces sont exposées aux :

Musée Municipal du Château
place de la Libération, 06220 Vallauris.

Musée de la Faïence
15, rue Raymond Poincaré, 57200 Sarreguemines.

Musée de la Manufacture de Lunéville-Saint-Clément
54950 Saint-Clément.

Collection Laurence Vauclair. © Monique Cabré.
1
2
3

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

Reportage en Arménie - Micmag prochain départ en automne 2018 sur les routes du monde - Votre appui-Vos contacts : contact@micmag.net

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag prépare ses valises pour se rendre entre Asie et Eu...

Our photographer Michael Wagener in India send every month 1 picture

 ©Michael Wagener may-june 2018Travelling in India send us a picture of his big round the world !

VINTAGE & COLLECTIONS

Cartes postales, voitures miniatures, coqs, boules de neige mais aussi jukeboxes... 23% des Français de plus de 15 ans déclarent réaliser une collection. Qui sont-ils ? Pourquoi conservent-ils des objets ? Retour sur quelques portraits de "passionnés". Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 11 novembre prochain, l'Atelier des Lumières nous plonge, avec un parcours immersif, parmi les artistes majeurs de la Vienne impériale de la fin du XIX siècle. En tête de file, les oeuvres de Gustav Klimt. Une véritable féérie. En savoir plus, ici.

BRÈVES

Un journaliste tué au Mexique
Mario Gomez est le 9e reporter tué cette année au Mexique, deuxième pays le plus dangereux pour exercer l’activité de journaliste après la Syrie.
 
Des notes de frais faramineuses
Le Canard enchaîné du 19/09 chiffre à 410 000 euros sur cinq ans – soit plus de 6 800 euros par mois les frais de transport de Jean-Paul Cluzel l'ex patron des musées nationaux
 
Insolite !
Une librairie de Brattlebroro, dans l’Etat du Vermont, au nord-ouest des Etats-Unis, donne des livres au commissariat de sa ville pour occuper les personnes en garde à vue.
 
Ricardo Darin pour la légalisation de l'avortement
L'acteur Ricardo Darin se prononce en Argentine pour l'avortement libre et gratuit contre l'avis du Pape. Le Sénat doit se prononcer.
 
Victor del Arbol Prix SNCF 2018

Toutes les vagues de l’océan, de Victor del Arbol remporte le Prix SNCF 2018 du polar. Pour en savoir plus, ici.