Rochefort - Vintage

Deux collectionneurs passionnés redonnent vie aux commerces d’antan

Marie Torres - 
Installé à Rochefort, le Musée des Commerces d'autrefois propose une vingtaine de boutiques et d'ateliers du début du XXe siècle reconstitués à l’identique. Un voyage dans le temps. La plus riche collection française d'objets publicitaires.

« Mes parents ont commencé à collectionner des objets liés aux activités commerciales au début des années 70. Et puis, ils ont eu des opportunités de récupérer du mobilier auprès de commerçants qui partaient à la retraite, arrêtaient leurs activités ou bien vendaient leur fonds de commerce » explique Sébastien Bourbigot.

Ils récupèrent et conservent tous les objets concernant le commerce

L’histoire commence donc ainsi. Jean-François et Christine, les parents de Sébastien, sont collectionneurs. Des passionnés. Ils recherchent, récupèrent et conservent les affiches publicitaires, les outils, les machines… Tout ce qui a trait à l’exercice d’un commerce. Et la collecte est d’autant plus riche qu’avec l’arrivée des super et des hyper marchés, le petit commerce de proximité bat de l’aile. Tend à disparaître. Les boutiques ferment et Jean-François et Christine se  retrouvent submergés par l’offre.

« Partout, Il y en avait des cartons et des meubles qui s’accumulaient »

« Leur initiative était connue de tout le département de Charente Maritime ! Certaines personnes leur proposaient  spontanément leur mobilier. Mais c’est devenu extrêmement encombrant. Partout, Il y en avait des cartons et des meubles qui s’accumulaient. Et puis, à la fin des années 80, le bâtiment, qui abrite actuellement le musée, a été mis en vente. Un bâtiment industriel un peu atypique, parfait pour un musée, que mes parents ont acquis. »

Après les quelques travaux  nécessaires pour le rendre accessible au public, il ne restait plus qu’à installer mobilier et objets. Les mettre en scène pour recréer une ambiance « d’autrefois ». Week-end, vacances et nuits y sont consacrés. En juillet 1990, le Musée des commerces d’autrefois ouvre ses portes : les visiteurs restent médusés devant cette dizaine de boutiques du début du 20ème siècle parfaitement reconstituées.

« Un voyage dans le temps ! »

Au fil du temps, la collection s’enrichit. Aujourd’hui, c’est une vingtaine de commerces que l’on peut voir : l’atelier du teinturier, du sabotier ou du forgeron,  la graineterie, la chapellerie, le bistrot… Autant d’univers qui ont changé ou disparu de notre quotidien mais pas de nos souvenirs. Comme si le temps s’était arrêté dans la première moitié du 20ème siècle.

« Un véritable voyage dans le temps ! Certaines personnes, après la visite, nous disaient même qu’elles avaient  même retrouvé les odeurs de tel ou tel commerce. Ceci nous a donné l’idée de rechercher les senteurs caractéristiques de certains métiers. Et, depuis deux ans, nous avons des diffuseurs de parfums. Café moulu devant la boutique du torréfacteur, térébenthine à la porte bazar, vieux cuir pour le cordonnier…Six diffuseurs ont été installés » raconte Sébastien.


« Les visiteurs peuvent prendre place sur
les pupitres »

Le musée organise également des expositions temporaires à thèmes. « La première était sur la marque « La Vache Qui Rit », la deuxième sur « Banania ». Actuellement nous présentons une exposition sur « L’école d’autrefois » puisque nous avons pu récupérer une vielle classe de village du début du XXème siècle. Les visiteurs peuvent prendre place sur les pupitres, écrire à l’encre et à la plume. On a mis à leur disposition des pages de cahier et du buvard et ils recopient la morale qui est au tableau. Pour certains c’est un vrai retour en enfance » précise encore Sébastien.

Côté projets, un agrandissement du site est prévu pour permettre un meilleur accès aux personnes handicapées et pour rajouter quelques boutiques… Histoire de rallonger un peu le voyage dans le temps… et le plaisir des visiteurs.

Plus d’infos sur http://www.museedescommerces.com/



Marie Torres
Musée des commerces d’autrefois
12, rue Lesson
Rochefort (17)
Tél. ; 05 43 83 91 50

Du 1er février au 31 mars
Du lundi au samedi : de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h
Dimanche : de 14 h à 18 h
Du 1er avril au 30 juin
Du lundi au samedi : de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h
Dimanche : de 14 h à 19 h
Du 1er juillet au 31 août
Tous les jours : de 10 h à 20 h
Du 1er septembre au 31 octobre
Du lundi au samedi : de 10 h à 12 h et de 14 h à 19 h
Dimanche : de 14 h à 19 h
Du 1er novembre au 31 décembre (fermé le 25)
Du lundi au samedi : de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h
Dimanche : de 14 h à 18 h
Fermeture annuelle en janvier (sauf réservation groupes.

Tarifs
Jusqu’à 8 ans : gratuit
De 8 à 11 ans : 4,50 euros
Etudiants : 4,50 euros
Adultes : 6,50 euros
1
2
3
4

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

AGENDA VINTAGE INTERACTIF

ÉVÉNEMENTS

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

VINTAGE & COLLECTIONS

La Saint Valentin dans tous ses états !

 La Saint Valentin ? Même si vous pensez que vous n'avez pas besoin d'une "date" pour échanger des mots doux, vous n'y échapperez pas. Alors pour tout savoir sur elle, son origine, ses rites, ses pratiques..., la rédaction de micmag vous a concocté un bon petit dossier... Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


BRÈVES

Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)
 
Il y a 60 ans, les Stones sortaient leur premier 45 T
Le 7 juin 1963, les Rolling Stones sortaient leur premier 45 t, "Come On" une adaptation de Chuck Berry. Le 31 juillet, il atteint la 21e place des hit-parades. L'incroyable histoire des Stones est en marche… Elle roule toujours... Lire plus, ici.