Paris - Agenda

Le double, entre fantastique et réel

Marie Torres - 
Superbe adaptation et interprétation du roman de Dostoïevski, Le Double, au Théâtre Ranelagh. L'histoire d'un fonctionnaire saint-Pétersbourgeois dont la vie est soudain bouleversée par l'arrivée d'un homme, identique en tous points à lui-même. On ne s'ennuie pas.

Goliadkine, petit fonctionnaire sans histoire de Saint-Petersbourg, est humilié par ses collègues de bureau. Est-ce la raison pour laquelle, offensé, il tire de son imagination malade un "autre lui-même" ? Le double qu'il aurait aimé être. Elégant, désinvolte, sachant plaire... Mais ce double, cet autre Goliadkine, va le vampiriser prenant, petit à petit, sa place, tant dans son travail que dans sa vie privée.

Le Double est un conte de Dostoïevski, adapté et mis en scène, pour la première fois en France, par Ronan Rivière qui explique "L'adaption est libre, c'est mon écriture personnelle qui transpose le roman sur la scène, oscillant entre des moments de confidence poétique et des dialogues secs et rapides, c'est mon style. Je m'appuie sur la trame de Dostoïevski, et m'inspire de l'univers de Gogol et des Nouvelles de Pétersbourg." Mais Dostoïevski ne s'est-il pas lui-même inspiré du Nez de Gogol ? La critique de l'époque ne lui a-t-elle pas reproché d'avoir pastiché son illustre aîné ? Peu importe. Le spectacle que nous livrent, sur la scène du Théâtre Ranelagh, Ronan Rivière et ses camarades, est magnifique. Le texte, la mise en scène, le décor, l'interprétation, le décor et la prestation du pianiste (caché sur la droite de la scène), tout est magnifique. Une comédie fantastique et poétique. Une heure trente de pur plaisir.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Le double
Fédor Dostoïevski
Théâtre Ranelagh
5, rue des Vignes Paris 16e
Metro La Muette (Ligne 9) ou RER C Boulainvilliers
Du mercredi au samedi à 19 h
Tarifs de 28 à 32 euros, 10 euros pour les moins de 26 ans
Durée : 1 h 25
Jusqu'en janvier 2020
Dimanche 15 h
Jusqu'au

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

Né il y a plusieurs millénaire, ustensile utilitaire, accessoire de mode très prisé puis tombé dans l'oubli, l'éventail semble avoir de nouveau le vent en poupe. Georgina Letourmy-Bordier, Experte en éventails à Drouot - Docteur en Histoire de l'Art, nous en parle. La suite ici.

Destaques de París

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Notícias

Dur dur covid 19 - Micmag touché !
Micmag dans la douleur après la perte d'un ami et co-fondateur de Micmag.net. Thierry Bommart  (informaticien) a succombé suite à une insuffisance respiratoire. Jean-Louis Langlois qui a filmé plusieurs de nos reportages TV a plongé dans le noir puis est en cours de récupération.
 
Bansky à Barcelone - 100% non autorisée
Une centaine de reproduction dans un espace 'Trafalgar' par des artistes eux aussi anonymes. Bansky n'a à ce jour jamais montré son vrai visage ni son identité.
 
Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 

Disco da semana

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net