Paris, Théâtre du Châtelet - Spectacle, comédie musicale

Wonder.land, un musical rock multicolore inspiré des Aventures d’Alice au pays des merveilles

Jean-Christophe Mary - 13 juin 2016
Le Théâtre du Châtelet présente Wonder.land, l'opéra-rock de Damon Albarn (Blur, Gorillaz…), inspiré d'Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll. Après plusieurs semaines de représentation au National Theatre of Great Britain, la comédie nous montre l'étendue du talent du compositeur.
























Hal Fowler (The Cheshire Cat) - Photo Brinkhoff Mögenburg.

Neuf ans après l’opéra pop Monkey, Journey to the West (2007), le compositeur pop-rock britannique Damon Albarn retrouve la scène du Châtelet pour la création française de Wonder.land, un nouveau musical rock inspiré des Aventures d’Alice au pays des merveilles qui, comme le livre dont il s’inspire, s’adresse autant aux adultes qu’aux enfants.

un monde multicolore


Dans Wonder.land, Moira Buffini, l’auteur du livret et des paroles, s’est inspiré librement de l’héroïne victorienne de Lewis Carroll qui prend ici les traits d’Aly, jeune ado métisse vivant dans un lotissement terne d’une banlieue de Londres, avec son petit frère Charly et sa mère célibataire. Aly (Lois Chimimba) échappe à la vie morne du quotidien en se réfugiant dans le monde multicolore du site en ligne wonder.land. Grâce à son avatar, Alice (Carly Bowden), princesse blonde, rencontre une multitude d’animaux étranges et lugubres (un lapin blanc, des zombies, un poisson chat, un Dodo, une tortue poubelle), qui au fil de sa quête, l’emmènent à la découverte d’elle même.

Lorsque la directrice du lycée, l’acariâtre Madame Manxome (Anna Francolini), au fort penchant pour la décapitation (on y verra un clin d’œil évident à la Reine de coeur « Coupez lui la tête, coupez lui la tête »), lui confisque son portable, le monde merveilleux d’Aly va basculer en un véritable cauchemar.

Dans cet incessant va-et-vient entre monde réel et virtuel, le spectacle aborde la question existentielle des ados à travers l'éternelle "Mais qui suis-je ?". Au fil de l’intrigue, on se posera aussi la question de savoir si l'internet est un échappatoire nécessaire à la banalité et la brutalité du monde réel ou bien une dépendance grave. Lorsque Aly dit: « Vous devez vivre dans ce monde », son ami Luke lui rétorque: « Les écrans sont ce monde".

Les personnages principaux font une forte impression sur la scène du Châtelet. Lois Chimimba (présence charismatique et voix puissante) transmet parfaitement la culpabilité d'Aly, tandis que Carly Bawden (voix magnifique que l’on a découvert il y a trois ans en Eliza Doolittle dans My Fair Lady) campe une Alice tourbillonnante. Les scènes cocasses et drôles viennent d'Hal Fowler qui campe tour à tour les rôle du MC, du chat de Cheshire et de la chenille, d'Anna Francolini en reine de coeur cruelle et cynique, tandis que Paul Hilton (le père d’Aly) incarne lui un looser magnifique.

La musique pop rock brillante et relevée de Damon Albarn jouée ici par 12 musiciens, rappelle les comédies musicales rock britanniques des 70’s des Who, des Kinks et des Beatles avec l’utilisation d’instruments classiques, tuba, trombone, flûte, picolo pour illustrer le chaos cockney de cette  tea party complètement excentrique. La musique de Damon Albarn se faufile à travers l'action, évoque la médiocrité de la vie urbaine, ou illustre de façon amusante les animations informatiques sur écran géant de ce monde psychédélique tourbillonnant à la Sergent Peppers. On apprécie aussi les costumes de Katrina Lindsay aussi étranges que singuliers, le plus réussi étant celui de la chenille, avec son cortège sans fin de globules verts.

Si vous voulez découvrir ce merveilleux Wonder.land, sorte de jeu video grandeur nature proche de l’esprit de Lewis Carroll, dépêchez vous : il reste encore quelques places jusqu’au 16 juin.


Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net




  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Jusqu'où iront ces mégapoles latino-américaines ?

Qualité de vie-Innovations-Dangers-Démesure- joie de vivre-UN DOSSIER MICMAG

Mundo vintage (clicar no título)

(Re) découvrez les grands tubes anglo saxons des années 50, 60, 70, 80... et les anecdotes et histoires qui les entourent... Cette semaine Space Oddity de David Bowie.



Destaques de París

Présentée dans la salle Saint-Jean de l’Hôtel de Ville du 9 octobre au 19 décembre, Cette rétrospective est la première consacrée à l’œuvre de Cabu. Un hommage joyeux à celui qui fut l’un des plus talentueux et populaires dessinateurs de presse de sa génération. L'entrée est gratuite. Pour en savoir plus, ici.

Notícias

Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !
 
Une petite pensée pour...
Si un détraqué ne l'avait pas assassiné le 8 décembre 1980 à New York, John Lennon aurait eu 80 ans aujourd'hui (9 octobre).
 
Marvin Gaye bat les Beatles parmi les meilleurs disques de tous les temps

 Marvin devient une valeur sûre ! Le rock est en perte de vitesse et le rap s'envole dans les ventes chez les disquaires de la planète


 
Secret : Almodovar et son prochain film
"La Voix Humaine" est le prochain film de Pedro Almodóvar avec Tilda Swinton
L'adaptation de la pièce de Jean Cocteau sera présenté au festival de Venise et il est fort probable que ce soit un court-métrage

 
Sortie du film "White Riot

Fin des années 70, Royaume-Uni. Face à la montée de l’extrême- droite nationaliste et raciste, né le Rock Against Racism qui, avec The Clash, va réconcilier sur des rythmes punk, rock ou reggae les communautés d’un pays en crise. Voir la bande-annonce, ici.