- Spécial Barcelone

Spécial Barcelone- Underground-libertaire-solidaire-imaginative- Focus "el Poble Sec"

Par Marie Torres - Hélios Molina - Stephane de Langenhagen- Henri Troudic - 15 juin 2015
Maltraitée par le tourisme, Barcelone maintient dans ses "barrios" un esprit antiautoritaire, un désir de créations collectives. Notre dossier fouille l'héritage libertaire et les réseaux communautaires enracinés dans la ville , avec un grand angle sur le quartier de Poble Sec.

 Photo © Hélios Molina

Barcelone n’est pas qu’une simple et belle vitrine pour touristes en manque de soleil, d’alcool et de clichés romanesques. D’ailleurs la ville souffre d’un tel afflux (7,5 millions de visiteurs en 2014) que cela suscite des problèmes de pollution, comme par exemple ceux provoqués par les grands navires de croisière. 

Pourtant, la ville réserve de belles surprises à ceux qui s'aventurent dans les ruelles des quartiers populaires. Ils y débusqueront une foison d’associations culturelles et politiques, de coopératives, d’athénées qui jouent le rôle de maisons de la culture (sans subventions) dans le quartier de Poble Sec comme ailleurs. Une économie d'entraide y est fortement implantée; débrouille et réseaux solidaires y font bon ménage.

Barcelone est une ville attachante pour plusieurs raisons. D’abord pour son récent passé. Durant les trois années de guerre civile (1936-1939) la ville et sa région se transformèrent en un champ d’expériences de gestion collective. Fabriques, théâtres, cinémas, taxis, restaurants, hôtels, etc. furent gérés en assemblées d’entreprises par les ouvriers, les employés, les citadins après le départ de leurs propriétaires. La croissance, la production, les conditions de travail dans bon nombre de ces usines en autogestion furent en nette progression (voir le documentaire « La Sedeta, un fil a la memoria » de Pablo Tulian ou la revue en ligne Sortir de l'économie qui a édité en 2012 un numéro consacré à l'anarchisme et à l'anarchosyndicalisme dans l'Espagne des années 1930).

 Une trace indélébile : la force de l'anarcho-syndicalisme

Les anarcho-syndicalistes regroupés au sein de la puissante CNT (1,5 millions d’adhérents et un seul permanent) fortement implantée dans le monde ouvrier, se lancèrent  vers une économie d’échange, une société « solidaire » avant la lettre où hommes et femmes partaient sur un pied d’égalité (pour en savoir plus, le site Anarchopedia  propose un portail sur l'anarchisme).

Ce syndicat fut le moteur de grandes mutations économiques; Georges Orwel (écrivain et journaliste britannique engagé dans la guerre civile dès 1936) fut tellement impressionné par cet état de fait qu’il rédigea en 1938 un témoignage fabuleux traduit en plusieurs langues : « Hommage à la Catalogne » publié aux Éditions Gallimard en 1955. Albert Camus fut lui aussi marqué par l'énergie de cette Espagne de révolutionnaires sans partis. Barcelone fut au centre d’une révolution inégalée à ce jour dans le monde.

Mais que reste t-il de ces idées libertaires qui firent la renommé de Barcelone ? Quarante ans de franquisme et trente et un ans d’élections parlementaires ont transformé la ville et ses idéaux. Malgré  tout, ce caractère de ville insoumise, cet anti conformisme ambiant, cette méfiance à l'encontre des appareils et des partis, des syndicats, est toujours très présent dans des quartiers comme Sants, Poble Sec, Gracia. Des assemblées de citoyens poussent les pouvoirs publics à plus de clarté, à changer leurs plans. Barcelone la rebelle vient d’élire Ada Colau, une mairesse qui devra composer avec ce caractère « quasi ingouvernable mais courageux » comme disait le général Leclerc qui libéra Paris avec la 2e DB dont « la Nueve » composée de républicains Espagnols ayant fui le franquisme.

Spécial Barcelone- Cliquez su le titre :

Barcelone n'en peut plus du tourisme ravageur

Les Barcelonais témoignent de leur ras-le-bol d'un tourisme de masse qui dégouline de toutes parts.

Vers une Catalogne indépendante ?

Selon l'écrivain Kiko Amat, l'indépendance ferait sauter l"insupportable chape de plomb de l'Espagne".

Séisme politque à Barcelone : Madame le maire d'où venez-vous ?

Autoportrait d'Ada Colau .

Comment Barcelone cultive en toute quiétude sa ganja 

Il existe à Barcelone plus de 200 «cannabis social club» où, sur simple adhésion, vous pouvez acheter et consommer en toute légalité.

Vidéo - Nue dans les rues de Barcelone !

La loi n'interdisait pas jusqu'à présent de se balader nu dans les rues de la ville catalane (voir vidéo). La droite catalane a mis un terme à ce vent d'air frais.

Mais que fait Manu Chao ?

Micmag a capté le bonhomme qui n'a rien perdu de son authenticité festive à Barcelone.

Rébellion populaire anti-touristes alcoolisés 

Dans le viseur : le site de location d’appartements Airbnb.com déjà lourdement condamné.

Sur les terrasses de Barcelone, de joyeux trentenaires pris au piège du chômage 

« Terrados », un bel exemple de débrouille et de possibilités créatives au cinéma.

La Sagrada Familia comment sera t-elle en 2026 fin des travaux?

Une fabuleuse simulation video  montre l'aboutissement de sa rénovation, prévu en 2026.

S'installer à Barcelone, le guide de survie

Des infos sur les premières démarches administratives et 1001 trucs et astuces pour bien vivre votre installation.

El Poble Sec ou la bohème d’un quartier insubmersible


Il est entré dans le giron touristique tout en conservant son caractère populaire. Mais il suffit de zizaguer entre les ruelles et les places pour découvrir l’âme rebelle et méfiante d’une ville qui refuse  dans la joie la soumission :

DJ Matuke : «J'ai pour ce quartier au passé révolutionnaire du respect » 

Italiens de Poble Sec : « Les habitants se méfient des représentants du pouvoir »

Une expérience collective & politique, l'athénée La Base : 160 adhérents à Barcelone

L’échappée belle barcelonaise de l'artiste Valérie Blanchard

Carnet d'adresses à Poble Sec :

Grup fotogràfIC 12 gatS c. Olivera, 18

 Galerie LaContra c. Puríssima Concepció, 9

Laba Design c. Tapioles, 30, local 2

 fLofLIfL c. elkano, 24, baixos



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

Stéphane Faucourt, collectionneur Star Wars

Avec ses quelque 1 200 pièces, Stéphane Faucourt est en possession de l’une des plus importantes collections européennes de produits et documents dérivés de la saga « Star Wars ». Il est aussi l'auteur de livres de référence sur le sujet. Lire la suite, ici.

Destaques de París


Paris - Jusqu'au 5 septembre 2022
Allemagne / Années 1920 / Nouvelle Objectivité / August Sander

Photo, peintures, design, ciné, littérature et même musique. Beaubourg offre un petit voyage dans le temps en nous immergeant dans l'Allemagne des années 20, juste avant l'arrivée du nazisme, lorsque les artistes se font le miroir d’un monde froid, où la désillusion règne en maître...
Centre Pompidou (Musée national d'Art moderne) | Musées à 4e arrondissement, Paris (timeout.fr)

Centre Pompidou (Musée national d'Art moderne)
Transport
Métro : Rambuteau
Prix
De 11 à 14 €
Heures d'ouverture
Tous les jours (sauf le mardi), de 11h

Notícias

Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.