- Reportages

La peine de mort dans tous ses Etats. Difficile chemin d'une justice sans guillotine

Marie Torres - 27 septembre 2021
Il y a tout juste quarante ans, le 18 septembre 1981, l’Assemblée nationale votait la fin de la peine capitale en France. Mais qu'en est-il dans le reste du monde ? Le chemin pour arriver à une « justice sans guillotine » est long et difficile. Petit flash back.
Amnesty International

.« ... si la peur de la mort arrêtait les hommes, vous n'auriez ni grands soldats, ni grands sportifs. Nous les admirons, mais ils n'hésitent pas devant la mort. D'autres, emportés par d'autres passions, n'hésitent pas non plus. C'est seulement pour la peine de mort qu'on invente l'idée que la peur de la mort retient l'homme dans ses passions extrêmes. Ce n'est pas exact.».

... la peine capitale, elle, existe depuis la nuit des temps

Ces paroles ont été prononcées par Robert Badinter, alors ministre de la Justice, le 17 septembre 1981, à l'Assemblée nationale. Juste avant le vote qui devait décider l'abolition, ou pas, de la peine de mort.

Le 18 septembre, l’ensemble du projet est adopté par - 363 voix contre 117 ; le 28 septembre, le débat démarre au Sénat et se prolonge durant trois jours. Une démission, des amendements... et au final le projet de loi est voté par 160 voix contre 126. Le 9 octobre, la loi portant abolition de la peine de mort est promulguée par François Mitterrand.

Si l'idée d'abolir la peine de mort est née au XVIIIe, portée par des intellectuels, des philosophes, des juristes, des hommes politiques illustres, la peine capitale, elle, existe depuis la nuit des temps.

Ainsi, on retrouve dans le Code d’Hammourabi, le plus vieux texte de lois complet qui nous soit parvenu, les prémices de la loi du Talion.« Œil pour œil, dent pour dent » Une vengeance « privée » qui était considérée comme un droit. Elle disparait avec la naissance de l'Etat qui met en place un châtiment capital, la peine de mort, avec un double objectif : la dissuasion et « l’exclusion définitive, de la société, d’individus reconnus incorrigibles et dangereux ».

483 personnes ont été exécutées dans 18 pays en 2020

C'est une peine prévue par la loi qui prive une personne de sa vie, au terme d'un procès qui conclut que cette personne a commis un crime capital. Les définitions et les méthodes d'exécution varient au cours du temps, des régimes politiques et des croyances. Aujourd'hui, il existe encore sept formes d'exécution : l'injection létale, l'électrocution (la chaise électrique), la pendaison, la fusillade, l'asphyxie par gaz, la décapitation et la lapidation.

Selon Amnesty International 483 personnes ont été exécutées dans 18 pays en 2020, soit une baisse de 26 % par rapport aux 657 exécutions enregistrées en 2019 ; une baisse explicable en partie par la crise du Covid-19, qui a suspendu pour un temps le recours à la peine à la peine capitale dans de nombreux pays.

Mais à ces 483 exécutions il faut ajouter les milliers d'exécutions qui ont probablement eu lieu en Chine et que le pays ne "déclare" pas. Si on exclut cette dernière, on constate que quatre pays seulement ont été responsables de 88 % de toutes les exécutions recensées à l’échelle mondiale : l’Iran, l’Égypte, l’Irak et l’Arabie saoudite. Toujours selon les chiffres d'Amnesty International, parmi ces 483 personnes, 16 étaient des femmes (3%) : 9 en Iran, quatre en Egypte, 2 en Arabie saoudite et une à Oman.

Dans le monde, 108 pays ont définitivement aboli la peine de mort, 36 ne l’appliquent plus dans la pratique, ou la réserve à des circonstances exceptionnelles (crime de guerre, génocide…) et 55 pays continuent à y recourir régulièrement.

A lire aussi, Les écrivains et la peine de mort

Marie Torres pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

Mundo vintage (clicar no título)

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


Destaques de París

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


Notícias

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)