France - Art contemporain (Voix Libre)

De l’ordre de la divine providence et de la sainte justice !

Nicole Esterolle (Lyon) - 10 janvier 2016
Parce que la flore naturelle n’a jamais été aussi belle, libre, diverse et abondante mais aussi jamais aussi cachée, Nicole Esterolle nous propose de la (re) découvrir au travers d’artistes qui la célèbrent…

Malgré la féroce tentative d’éradication qu’elle subit depuis plusieurs décennies venant de la machine bureaucratico-financière productrice de l’art dit contemporain, jamais cette flore naturelle n’a été aussi belle, libre, diverse et abondante…C’est miraculeux ! C’est de l’ordre de la divine providence et de la sainte justice !…Jamais elle n’a été aussi belle, abondante et diverse, mais jamais elle n’a été aussi cachée sous les montagnes de sciure médiatique et discursive au service de l’art dit contemporain…

Il importe donc que cette flore soit reconnue et révélée le plus possible, pour être préservée du mépris criminel et de la jalouse malfaisance à son égard des agents du totalitarisme de l’art officiel et/ou spéculatif, qui se sont accaparés à leur seul profit de l’ensemble des moyens habituels ( médias, musées, centres d’art, enseignement) d’information, de valorisation et de légitimation…mais qui n’ont pu fort heureusement s’accaparer de ce nouveau et fabuleux canal d’information libre qu’est internet et les réseaux sociaux…

Alors je pense que nous devons faire en sorte que les images de cette flore on ne peut plus actuelle et « contemporaine » et porteuse d’une saine et printanière alternative au totalitarisme ubuesque de la contemporanéité usurpée de l’AC, circulent le plus possible sur les canaux offerts par internet Je vous joins donc le lien vers ma « collection » de photos des œuvres d’environ 400 plasticiens que j’ai « cueillies » parmi des milliers aussi « méritantes », au hasard de mes promenades dans la grande forêt d’ internet et sur le site galeries-prospectives.com. Ce lien vous permettra d’accéder aux 500 images qui sont sur mon compte facebook et de les faire défiler.

…. cette liste n’est qu’une infime partie de l’ensemble de cette vivante réalité

Si je vous propose de voir ces œuvres, ce n’est pas par volonté « prescriptive », car cette liste n’est qu’une infime partie de l’ensemble de cette vivante réalité, mais pour partager le plaisir de les regarder, pour donner accès à leurs auteurs , pour dire la richesse, l’extraordinaire abondance, la fraîcheur, la liberté, la surprenante inventivité et la variété de ce qui est offert par la nature… Pour vous inviter à les faire circuler vous aussi, complétées et accompagnées de vos choix personnels…car montrer la vitalité de la création, c’est la seule façon de résister à l’asphyxiante et ravageuse prolifération d’oeuvres mortes et sans contenu, produites par l’appareil à titriser le néant, pour mieux asseoir son pouvoir sans objet.

Songez en effet que quasiment aucune de ces 400 œuvres, parce que ne répondant pas aux normes du « processuel discursif » officiel agréé par le Ministère de la Culture, ne peut avoir été achetée par aucun de ses FRACs, de ses MACs et autres CNACs…Parce que toutes sont frappées de la même interdiction, de la même incompréhension, de la même irrecevabilité chez la population d’aveugles, ignorants ne comprenant rien à la peinture, de tarés consanguins incompétents autant qu’arrogants, qui ne reconnaissent que les faiseurs et imposteurs de la posture sociétalement questionnante, et qui forment le gros de bataillons de cette redoutable bureaucratie artistique d’Etat, liée structurellement aux réseaux spéculatifs mondiaux

Songez aussi que la valeur marchande de l’ensemble de ces 400 oeuvres doit à peine atteindre celle d’une seule de Koons, de Hirst ou de Murakami…et que cela veut dire qu’avec une seule de ces œuvres du financial art, vide bien sûr de tout contenu artistique, mais survalorisée par une hyper-médiatisation, une hyper-financiarisation, une hyper – contemporanéisation, une hyper –internationalisation délirante et une terrifiante hyper-intellectualisation, on a presque réussi à faire disparaître, à rendre invisibles, ces 500 œuvres pleines de sens de poésie , d’émotion, de nécessité intérieure et d’humanité

… l’art est l’expression de la liberté des artistes

Pensons également qu’il en va de ce sauvetage comme de celui des sols et de l’éco-système. Car je pense que les constats, analyses, propositions, mises en garde que nous fait le « paysan –philosophe » Pierre Rabhi, au sujet de l’inhumanité destructrice de la nature vivante des sols, de la faune, de la flore et du sens en général, peuvent s’appliquer en toute homologie au sujet de la création artistique dont les souffrances actuelles ont la même origine et sont le résultat de la même gigantesque cupidité mondialisée…Car je pense qu’à cette économie virtuelle des bulles financières, destructrice de l’économie réelle, correspond très exactement ce financial art des bulles artistiques, tout autant destructeur de l’art vivant… Car je pense qu’aux substances chimiques nocives utilisées dans l’agriculture pour augmenter les bénéfices des traders et autres spéculateurs de tous poils, correspondant aussi très exactement la puissance détergente du discours terrorisant de ses grands rhétoriciens du Rien subventionné et mondialisé… Un discours globalement négatif, creux, abscons, morbide et terriblement anxiogène, d’une redoutable efficacité herbicide, pesticide et liberticide, destiné à détruire tout contenu sensible et poétique superflu, et toute floraison en dehors de celles, obscènes et monstrueuses, formatées aux normes du contemporain-international « hors-sol »…

Alors, faisons circuler sur internet les images des artistes que nous aimons et utilisons ces vecteurs de libre circulation de l’information pour dire que l’art est l’expression de la liberté des artistes et non celle de leur aliénation au discours dominant…et c’est sur cette grande « platetorme » d’œuvres libres et actuelles, que pourra se reconstruire de nouveaux systèmes de légitimation et d’évaluation plus justes et plus respectueux de l’art.

Liens vers mon facebook pour découvrir 500 images de la flore artistique naturelle : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=728615030602215&set=pcb.728618083935243&type=3&permPage=1

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
  • Alex Gross
  • Cole Morgan
  • Tof Van Marque
  • Yasumitz Ikoma
  • Dino Walls
  • Alain Lacoste
  • Agnès Baillon
  • Abdul Vas
  • Christian Rex Van Minnen
  • Alberto Ramirez
  • Alberto Ramirez
  • Tof Van Marque
  • Geer Van Velde
  • Amrut Patel
  • Ben Slama Mohamed

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

La fève, un sujet de convoitise...

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

Destaques de París

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



Notícias

Les combattants Théchènes Tik Tok en Ukraine
  • Au lieu de se battre en première ligne, les Kadyrovites  (fidèles de Kadyrov) ont tendance à publier des vidéos TikTok mises en scène de loin derrière les lignes ennemies. C'est pourquoi ils ont été surnommés "guerriers TikTok".

 
Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.