- Vintage

Est-ce une marque de soda qui a fait rougir le Père-Noël ?

Marie Torres - 11 décembre 2019
Si l'histoire du bonhomme jovial à barbe blanche remonte à très longtemps, son fameux costume rouge et blanc fait débat. Est-ce une marque de soda qui l'a créé ? La question fait débat. Enquête sur le Père-Noël...
Collection Michel, photo Jean-François

Selon l'histoire, l’histoire populaire et non l’histoire avec un grand « H », un bonhomme jovial à la barbe blanche, vêtu d’un habit rouge bordé de fourrure blanche, descendrait du ciel - ou arriverait du Pôle Nord - sur un traîneau tiré par des rennes, chaque 24 décembre. Il serait chargé d'une hotte remplie de cadeaux qu’il déposerait dans nos foyers.

D'où vient cette légende ? De Nicolas de Myre plus connu sous le nom de Saint Nicolas ou Santa Claus. Né vers 270 à Patara en Turquie, il lui est attribué des miracles comme celui d'avoir ressuscité des enfants tués par un boucher. Le saint devient alors le protecteur des petits et est célébré, le 6 décembre, avec une distribution de friandises et de cadeaux aux enfants sages.

Notre Père-Noël actuel est donc issu de cette coutume et voit le jour dans la deuxième moitié du XIXe siècle aux Etats-Unis, nation d'immigrants en majorité protestants qui ont apporté avec eux leurs traditions européennes : ils l'appellent alors Santa Claus, son nom évoluera au fil des années pour devenir Père-Noël en France.

D'où lui viennent sa silhouette enrobée, sa barbe et son fameux costume rouge et blanc ?

Mais son apparence ? D'où lui viennent sa silhouette enrobée, sa barbe et son fameux costume rouge et blanc ? Là, les avis sont partagés. Pour beaucoup, ce serait la firme Coca Cola qui, dans les années 30, lui aurait donné la couleur de sa marque, le rouge, et en aurait fait son ambassadeur avec le slogan "Dans sa longue livraison, le Père-Noël doit avoir soif… alors quoi de mieux qu’un Coca Cola ? ".

Mais c'est certainement au poète américain Clément Clark Moore (1779-1863) qu'on doit l'origine du personnage. En 1822, il écrit le poème "A Visit from St. Nicholas" (appelé aussi "The night before Christmas", La nuit d'avant Noël). Ce conte poétique raconte l'histoire d'un joyeux petit elfe à la barbe blanche et vêtu de fourrure, qui distribue des cadeaux aux enfants par la cheminée et se déplace avec un traineau tiré par huit rennes.

Ce poème est publié pour la première fois dans le journal "Sentinel" de New York, le 23 décembre 1823 et repris les années suivantes par plusieurs grands quotidiens américains, il est ensuite traduit en plusieurs langues et diffusé dans le monde entier.

son personnage évolue et le costume fauve des premiers temps, devient rouge…

En 1862, Thomas Nast (1840-1902), illustrateur et caricaturiste, dessine pour le magazine new-yorkais Harper’s Weekly, Santa Claus avec une barbe blanche, un costume en fourrure, un chapeau assorti et un large ceinturon de cuir. Pendant près de 30 ans, il illustre au moyen de centaines de dessins tous les aspects de la légende de Santa Claus et, au cours des années, son personnage évolue et le costume fauve des premiers temps, devient rouge… Ses dessins ont tellement de succés qu'il font oublier l'image traditionnelle de l'ancien Saint Nicolas : grand, mince et coiffé de la mitre de l'évêque.

Et que devient Coca Cola dans cette affaire ? Sa première publicité mettant en scène le Père-Noël paraît en 1931 dans le Saturday Evening Post. Elle est l'oeuvre du dessinateur Haddon Sundblom (1899 – 1976) et a un grand succès. Mais cette célébrité entraîne quelques contestations de la part des catholiques. En décembre 1951, les autorités religieuses de Dijon mettent le feu à l'effigie du Père-Noël sur la Place de la cathédrale… Cette manifestation n'empêchera pas la firme de continuer ses campagnes publicitaires.

Et pour les collectionneurs, vous trouverez, dans la gamme Coca Cola et le Père-Noël, des verres entre 2,50 € et 20,00 €, des bouteilles et des canettes à partir de 5 €, des boîtes à partir de 15 € ou encore des globes à 100 €, voire plus. Il existe aussi de très belles affiches et des autocollants à 5 € , des pin's à 1,80 € et même des boules pour votre sapin à 2 €…

Marie Torres pour www.micmag.fr
1
2
3
4
  • Collection Michel, photo Jean-François
  • Collection Michel, photo Jean-François
  • photo Jean-François
  • photo Jean-François

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Going out in Paris

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

News flash

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."