Paris - Exposition

Du lab au dancefloor, un siècle de musique électronique

Stephane de Langenhagen - Jusqu'au 2 octobre 2016
Depuis la découverte de l'électricité, l'homme construit des machines à faire de la musique. D'abord analogiques, puis électroniques. Et enfin digitales. À Paris, la Fondation EDF leur consacre une exposition, Electrosound, à la gloire des synthés, des boîtes à rythmes et de leurs inventeurs.

Espace Fondation EDF - Photos Stephane de Langenhagen

Pop cornOxygene, Radio Activity, Rock it, Children, One more time, Love is gone... les tubes électro, house ou techno ont depuis longtemps supplanté les succès populaires du rock et de la variété. Construits dans des studios suréquipés en programmes et en boîtes à rythmes, ou bricolés à partir de jouets, ils sont le reflet de l'ampleur des innovations technologiques dans l'évolution de la musique depuis le début du XXe siècle.

D'abord savante et expérimentale, comment la musique électronique est-elle partie à la conquête du rock et de la pop, finissant par envahir les pistes de danse sur toute la planète ? C'est ce qu'essaye de montrer l'exposition Electrosound - du lab au dancefloor, qui ouvre ses portes le 25 mai 2016 à Paris, à la Fondation EDF, et qui retrace un siècle d'inventions musicales, de l'électricité au numérique, en passant par les ondes et la bande magnétique. Une première du genre en France.

L'exposition est passionnante. Elle réunit machines et d'instruments d'époques, des plus sophistiquées aux plus étranges, du Thérémine à l'Iphone, en passant par les synthétiseurs mythiques Moog, Roland TR 808, ou Yamaha DX-7, le home studio et les samplers, puis par le MIDI, la MAO (musique assistée par ordinateur) et l'Auto Tune. Elle rappelle au passage quels furent les pionniers de la synthèse, les Pierre SchaefferDaphne OramLev TermenMaurice MartenotDon BuchlaRobert MoogOtto Luennig & Vladimir Ussachevsky, Pierre HenryBrian EnoRalf Hütter et autres Jean-Michel Jarre.

Pour compléter cette timeline sonore faite de fils et d'aiguilles, de composants, de circuits, d'interfaces et d'inventeurs en tous genres, l'espace atelier de l'exposition offre aux visiteurs la possibilité d'expérimenter l'univers et les principes de la musique électronique, en manipulant un synthé, un vocoder ou les toutes dernières inventions issues de la culture numérique, comme ces incroyables morceaux de gelée colorée reliées à un ordinateur et à une enceinte : les Noisy Jelly. De quoi ravir les apprentis Daft Punk et les DJ's de demain. Face à la démocratisation de la programmation et à l'accessibilité des nouvelles machines, les MillsMoby, Guetta et consorts ont du souci à se faire.

Programme spécial Nuit Blanche

À l’occasion de la Nuit Blanche et juste avant la clôture de l’exposition, la Fondation EDF présentera, dans la nuit du 1er au 2 octobre, une série de lives électroniques, de 21h à 2h du matin.

21h00 : Oklou (France). Jeune compositrice, auteure et chanteuse dont le style, l’Internet Wave, se veut mélodieux et pop, inspiré à la fois par le R’n’b et les atmosphères de l’électronica.

https://www.youtube.com/watch?v=GcmK5zVoz4Q


22h30 : Clara Moto (Autriche). DJ, chanteuse et musicienne. Deux albums à son actif : Polyamour et Blue Distance, publiés sur le label parisien Infiné, dans lesquels elle explore une électronique mélodieuse et aérienne, inspirée par la pop comme par l’ambient.

https://www.youtube.com/watch?v=rfyiyVfPX6M

https://www.youtube.com/watch?v=Jn3-_H3zThs

https://www.youtube.com/watch?v=oaxS9VC4nb0


00h00 : Arnaud Rebotini (France). Compositeur et DJ, il revisite l’univers d’une musique électronique planante et mélodieuse, inspirée par l’âge d’or des années 1970.

https://www.youtube.com/watch?v=f5dHl2kDyh4

https://www.youtube.com/watch?v=Oyo8yMPIRrY


01h30 : Philippe Cam (France). Figure culte de la scène électronique française, il a publié depuis une dizaine d’années maxis et albums, sur des labels comme Traum, Musique Risquée et Karat. Une techno mélodieuse et hypnotique, inspirée par l’ambient et parfois le dub.

https://www.youtube.com/watch?v=tMCJ9NvuTZA


Exposition "Electrosound - du lab au dancefloor" : du 25 mai au 02 octobre 2016
Entrée libre du mardi au dimanche de 12h à 19h (sauf jours fériés)
Fondation EDF : 6 rue Récamier 75007 Paris - Métro Sèvres-Babylone
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
  • Les périodes du parcours de l'exposition
  • Ondes Martenot (1930)
  • Platine Thorens Pro TD125 (1970)
  • Simon pocket, Merlin, jouets et synthés du rock progressif (années 1970)
  • Boîtes à rythmes (années 1990)
  • Moog de Keith Emerson (ELP)
  • L'atelier à l'étage
  • Noisy Jelly
  • Des machines numériques en libre accès
  • Dualo Du-Touch et surface de contrôle Expressive E Touché
  • Dualo Du-Touch et surface de contrôle Expressive E Touché
  • Roland TB-3
  • Roland TR-808
  • Vocoder
  • Diagrammes de programmation de Roland TR, mis en posters par Rob Ricketts

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

L'histoire de « Mr Blue Sky », le titre d'Electric Light Orchestra qui rend heureux

Si le titre pas eu un énorme succès à sa sortie en janvier 1978, aujourd'hui, « Mr Blue Sky » est l'un des morceaux des années 70 les plus téléchargés et diffusés en streaming. Histoire d'une chanson « ensoleillée » ... Lire la suite, ici.


Going out in Paris

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



News flash

Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.