- Musique

Stephan Eicher jette l'ancre à l’Olympia !

Jean-Christophe Mary - 
Alors que Polydor vient de rééditer «Engelberg» le chanteur a entrepris une tournée à bord du «Radeau des inutiles», un projet musical hybride entre poésie, gastronomie et convivialité. Une tournée en formée d'odyssée dont le radeau mouillait hier soir bld des Capucines.
A 20h45, précises, les lumières s’éteignent et le spectacle commence dévoilant un immense radeau de bois marqué par une immense voile surplombant la scène sont alignées Stephan Eicher et ses musiciens.

Magique dès le premier titre, « Manteau de gloire » Stephan Eicher nous transporte grâce à son incroyable voix et sa douce présence animale. Entouré d’un batteur, d’un bassiste et d’un pianiste le rocker Helvete s’élance tel un bolide sur un autoroute expérimental entre folk, jazz et rock alternatif boosté par un titre composé dans sa jeunesse « Noise Boys ». Puis on remonte le temps aux accords de « Les filles du Limmatquai » et « La chanson bleue » extraits de l’album du même nom et enregistré en douce dans un studio dont le propriétaire était retenu dans une geôle grecque.

Entre les chanson, il marque de longues pauses pour nous livrer quelques anecdotes autour de la naissance de ses chansons. Puis il nous prend par surprise avec une magnifique version « Combien de temps » l’un de ses premiers tubes. Assis sur des tonneaux ou coffre en bois, les 4 musiciens récoltent les faveurs du public sur la vingtaine de titres joués : « Homeless Song » suivi d’un intermède amusant ou le bassiste accorde la guitare de Stephan Eicher qui lance : « Si c’est pas une équipe ça !». Suivront « Si tu veux que je chante », « Prisonnière », « Monsieur Je ne sais pas trop », « Papillons », « Ne me dites pas non », « Dans ton dos » ou encore « Solitaire ».

Au milieu du set, sur le final d’Eldorado, 9 tambours se retrouvent sur l’avant scène pour un moment d’émotion intense où quelques regards furtifs s’échangent dans le public. Puis il entonne « Ne me dites pas non » et « Dans ton dos » , 2 titres poignants qui réussissent à nous rendre nostalgique. Et nouvelle surprise-qui n’en est pas vraiment une- Stephan Eicher évoque le 30eme anniversaire de son album mythique « Engelberg ».

A 61 ans, l’artiste vit ses chansons plus intensément que jamais, en égrainant « Wake Up », « Pas d'ami (comme toi) », « Easy », « Tu ne me dois rien » et poussera même sa voix au maximum sur un « Déjeuner en paix » d’anthologie. Avec sa yeux bleus perçants et son look de d’Artagnan, le rocker helvète est peut-être un peu moins tonique sur scène qu’il y a quelques années mais nous réserve toujours quelques bons mots d’anthologie. En guise de faux rappel, (il déteste les rappels !), le chanteur entonne « Hemmige » et « Djian's Waltz » chanson écrite pour son ami et parolier Philippe Djian. Après un peu plus de deux heures d’un show sans faute, les fans sont émus et conquis.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

"Imagine" de John Lennon, un hymne pacifiste mais utopiste

Le 8 décembre 1980, John Lennon était assassiné laissant derrière lui des dizaines de tubes, écrits et chantés avec ou sans les Beatles. Parmi eux, Imagine. Retour sur une chanson célébrée dans le monde entier. Un hymne pacifiste mais... utopiste. Lire la suite, ici.


Going out in Paris


Paris - Jusqu'au 12 juillet 2022
Gaudi

Le musée d’Orsay accueille la première grande exposition consacrée à Antoni Gaudí organisée en France à Paris depuis cinquante ans. Elle offre une nouvelle vision de l’artiste en tant que figure unique et singulière, un génie non isolé ayant exercé dans une Catalogne en plein bouleversements sociaux, politiques et urbanistiques. Pour en savoir plus, ici.

Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur Paris 7e



News flash

Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.

 
Journée nationale contre le harcèlement scolaire

Depuis le 1er janvier 18 enfants se sont suicidés en France et, chaque année, plus de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire soit près d'un enfant sur dix. En savoir plus, ici.