- Musique

Stephan Eicher jette l'ancre à l’Olympia !

Jean-Christophe Mary - 
Alors que Polydor vient de rééditer «Engelberg» le chanteur a entrepris une tournée à bord du «Radeau des inutiles», un projet musical hybride entre poésie, gastronomie et convivialité. Une tournée en formée d'odyssée dont le radeau mouillait hier soir bld des Capucines.
A 20h45, précises, les lumières s’éteignent et le spectacle commence dévoilant un immense radeau de bois marqué par une immense voile surplombant la scène sont alignées Stephan Eicher et ses musiciens.

Magique dès le premier titre, « Manteau de gloire » Stephan Eicher nous transporte grâce à son incroyable voix et sa douce présence animale. Entouré d’un batteur, d’un bassiste et d’un pianiste le rocker Helvete s’élance tel un bolide sur un autoroute expérimental entre folk, jazz et rock alternatif boosté par un titre composé dans sa jeunesse « Noise Boys ». Puis on remonte le temps aux accords de « Les filles du Limmatquai » et « La chanson bleue » extraits de l’album du même nom et enregistré en douce dans un studio dont le propriétaire était retenu dans une geôle grecque.

Entre les chanson, il marque de longues pauses pour nous livrer quelques anecdotes autour de la naissance de ses chansons. Puis il nous prend par surprise avec une magnifique version « Combien de temps » l’un de ses premiers tubes. Assis sur des tonneaux ou coffre en bois, les 4 musiciens récoltent les faveurs du public sur la vingtaine de titres joués : « Homeless Song » suivi d’un intermède amusant ou le bassiste accorde la guitare de Stephan Eicher qui lance : « Si c’est pas une équipe ça !». Suivront « Si tu veux que je chante », « Prisonnière », « Monsieur Je ne sais pas trop », « Papillons », « Ne me dites pas non », « Dans ton dos » ou encore « Solitaire ».

Au milieu du set, sur le final d’Eldorado, 9 tambours se retrouvent sur l’avant scène pour un moment d’émotion intense où quelques regards furtifs s’échangent dans le public. Puis il entonne « Ne me dites pas non » et « Dans ton dos » , 2 titres poignants qui réussissent à nous rendre nostalgique. Et nouvelle surprise-qui n’en est pas vraiment une- Stephan Eicher évoque le 30eme anniversaire de son album mythique « Engelberg ».

A 61 ans, l’artiste vit ses chansons plus intensément que jamais, en égrainant « Wake Up », « Pas d'ami (comme toi) », « Easy », « Tu ne me dois rien » et poussera même sa voix au maximum sur un « Déjeuner en paix » d’anthologie. Avec sa yeux bleus perçants et son look de d’Artagnan, le rocker helvète est peut-être un peu moins tonique sur scène qu’il y a quelques années mais nous réserve toujours quelques bons mots d’anthologie. En guise de faux rappel, (il déteste les rappels !), le chanteur entonne « Hemmige » et « Djian's Waltz » chanson écrite pour son ami et parolier Philippe Djian. Après un peu plus de deux heures d’un show sans faute, les fans sont émus et conquis.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

Vintage world (Click on the title)

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


Going out in Paris

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


News flash

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)