- Lire

Une histoire d'aujourd'hui

Marie Torres - 17 mars 2015
Après le « Bleu corbeau », Adriana Lisboa, qui sera présente au Salon du Livre du 20 au 23 mars, signe un très beau roman, « Hanoï ». Une histoire contemporaine sur la maladie, l’amour et les rencontres entre différentes cultures.

« Quand il plaça la monnaie rendue sous le sucrier et se leva pour sortir, la serveuse lui dit prenez soin de vous ou quelque chose d’approchant, et il se demanda si des paroles aussi banales, pleines des meilleure intentions ne rendaient pas en fait évident ce qu’il niait : il était déjà un malade explicite. Les gens avaient le don instinctif de flairer ce genre de choses. Les malades font peur, pensa David. Ils sont une inconvenance. Il faut les traiter et les guérir, et si on n’y arrive pas, il faut les maquiller, et si on n’arrive pas, il faut les cacher et les oublier. »

Je ne dirai pas que ce paragraphe, extrait du dernier roman d’Adriana Lisboa Hanoï, est le plus beau ou le plus touchant de son ouvrage. Non. Tout son texte est beau et touchant. Mais, ces quelques lignes mettent en avant ce sentiment complexe, humain et pourtant cruel. Un sentiment paradoxal que nous ressentons souvent face aux malades. « Ils sont une inconvenance » écrit-elle, « il faut les cacher et les oublier »… La maladie des autres nous fait souvent peur, elle nous gêne. Pas par manque de compassion, juste parce qu’elle nous dérange, elle nous met mal à l'aise. Ce sentiment, ces sentiments face à la maladie incurable, Adriana Lisboa les aborde avec profondeur mais aussi avec une certaine légèreté.  Son roman n’est pas triste, c'est aussi une belle histoire d'amour et d'échanges entre différentes cultures. Une histoire bien d'aujourd'hui.

« Il devrait avoir une limite à certaines choses »

David, fils d’une mère mexicaine et d’un père brésilien, est un passionné de jazz. Il écoute Louis Amstrong, Ornette Coleman, Don Cherry, Charlie Haden, Billy Higgins… Il joue de la trompette et est amoureux d’Alex une mère célibataire d’origine vietnamienne. Son avenir devrait être heureux, n’est-ce pas ? Mais la maladie s’est invitée dans son corps. Dans sa vie.  Il n’a plus que quelques mois à vivre.

« Merde, pensa Alex. Il devrait avoir une limite à certaines choses. Un âge minimum pour les maladies incurables. Mais où tracer la ligne ? Où établir cette limite et d’autres ? Des  limites à ce qui arrive aux enfants. Aux vieux. Aux animaux. Aux dissidents. Des limites. »

Et, face à l’urgence de sa situation, David va décider de partir. Partir mourir ailleurs. Alex va l’accompagner. Direction, HanoÏ…

Adriana Lisboa crée des personnages fragiles, attachants, et entrelace, avec réussite, leur vie, leurs différences et construit ainsi un très beau roman.


Marie Torres
Hanoï
Adriana Lisboa
Traduction Geneviève Leibrich
Editions Métaillé, mars 2015
18 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

L'histoire de « Mr Blue Sky », le titre d'Electric Light Orchestra qui rend heureux

Si le titre pas eu un énorme succès à sa sortie en janvier 1978, aujourd'hui, « Mr Blue Sky » est l'un des morceaux des années 70 les plus téléchargés et diffusés en streaming. Histoire d'une chanson « ensoleillée » ... Lire la suite, ici.


Going out in Paris

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



News flash

Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.