- Lire

Une histoire d'aujourd'hui

Marie Torres - 17 mars 2015
Après le « Bleu corbeau », Adriana Lisboa, qui sera présente au Salon du Livre du 20 au 23 mars, signe un très beau roman, « Hanoï ». Une histoire contemporaine sur la maladie, l’amour et les rencontres entre différentes cultures.

« Quand il plaça la monnaie rendue sous le sucrier et se leva pour sortir, la serveuse lui dit prenez soin de vous ou quelque chose d’approchant, et il se demanda si des paroles aussi banales, pleines des meilleure intentions ne rendaient pas en fait évident ce qu’il niait : il était déjà un malade explicite. Les gens avaient le don instinctif de flairer ce genre de choses. Les malades font peur, pensa David. Ils sont une inconvenance. Il faut les traiter et les guérir, et si on n’y arrive pas, il faut les maquiller, et si on n’arrive pas, il faut les cacher et les oublier. »

Je ne dirai pas que ce paragraphe, extrait du dernier roman d’Adriana Lisboa Hanoï, est le plus beau ou le plus touchant de son ouvrage. Non. Tout son texte est beau et touchant. Mais, ces quelques lignes mettent en avant ce sentiment complexe, humain et pourtant cruel. Un sentiment paradoxal que nous ressentons souvent face aux malades. « Ils sont une inconvenance » écrit-elle, « il faut les cacher et les oublier »… La maladie des autres nous fait souvent peur, elle nous gêne. Pas par manque de compassion, juste parce qu’elle nous dérange, elle nous met mal à l'aise. Ce sentiment, ces sentiments face à la maladie incurable, Adriana Lisboa les aborde avec profondeur mais aussi avec une certaine légèreté.  Son roman n’est pas triste, c'est aussi une belle histoire d'amour et d'échanges entre différentes cultures. Une histoire bien d'aujourd'hui.

« Il devrait avoir une limite à certaines choses »

David, fils d’une mère mexicaine et d’un père brésilien, est un passionné de jazz. Il écoute Louis Amstrong, Ornette Coleman, Don Cherry, Charlie Haden, Billy Higgins… Il joue de la trompette et est amoureux d’Alex une mère célibataire d’origine vietnamienne. Son avenir devrait être heureux, n’est-ce pas ? Mais la maladie s’est invitée dans son corps. Dans sa vie.  Il n’a plus que quelques mois à vivre.

« Merde, pensa Alex. Il devrait avoir une limite à certaines choses. Un âge minimum pour les maladies incurables. Mais où tracer la ligne ? Où établir cette limite et d’autres ? Des  limites à ce qui arrive aux enfants. Aux vieux. Aux animaux. Aux dissidents. Des limites. »

Et, face à l’urgence de sa situation, David va décider de partir. Partir mourir ailleurs. Alex va l’accompagner. Direction, HanoÏ…

Adriana Lisboa crée des personnages fragiles, attachants, et entrelace, avec réussite, leur vie, leurs différences et construit ainsi un très beau roman.


Marie Torres
Hanoï
Adriana Lisboa
Traduction Geneviève Leibrich
Editions Métaillé, mars 2015
18 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Installé à Rochefort, le Musée des Commerces d'autrefois propose une vingtaine de boutiques et d'ateliers du début du XXe siècle reconstitués à l’identique. Un voyage dans le temps. La plus riche collection française d'objets publicitaires. Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS

L'exposition "La légende dorée Bouddha" met en lumière la richesse des traditions iconographiques et stylistiques de la présentation de la vie du fondateur du bouddhisme, la quatrième religion au monde en nombre de fidèles, derrière le christianisme, l’islam et l’hindouisme. En savoir plus ici.


BRÈVES

"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."
 
Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.