- Lire

Une douce lueur de malveillance

Marie Torres - 25 août 2018
"Une douce lueur de malveillance",de Dan Chaon, nous plonge dans les ténèbres de Dustin Tillman, un homme submergé par ses propres contradictions et les failles de sa mémoire.Un roman construit comme un thriller, troublant et magnifique.A noter, l'auteur sera au prochain Festival America à Vincennes

Dustin Tillman, marié et père de deux enfants, est psychologue dans la banlieue de Cleveland. Un jour, il apprend que son frère adoptif, Rusty, vient d'être libéré de prison. Trente ans plus tôt, c'est sur son témoignage que Rusty a été condamné à perpétuité pour le meurtre de leurs parents et de leur tante et oncle. Aujourd'hui, les tests ADN l'innocentent.

"Dustin n’avait pas parlé à Russell, son grand frère adoptif, depuis que celui-ci avait été envoyé en prison. Il ne lui avait pas écrit, n’avait même pas cherché à avoir de ses nouvelles, et s’il pensait parfois à lui, ce n’était que de manière fugace. Par exemple, s’il regardait un film ou une série qui se passait en prison, il se disait : Je me demande ce que Russell est en train de faire. "

Quelle sera la réaction de Russel ? Va t-il chercher à se venger ? C'est peut-être pour échapper à ces questions, et à leurs réponses, que Dustin se rapproche d'un de ses patients, Aqil Ozorowski, un ancien policier en arrêt maladie, qui l'entraîne dans une affaire assez étrange : la disparition de plusieurs étudiants retrouvés, chaque fois, noyés. L'oeuvre d'un serial killer ? C'est ce que pense Aquil...

"Et pourquoi ne retrouve-t-on pas leur corps immédiatement ? Il faut attendre des jours, des semaines, des mois, en aval du lieu de l’« accident ». Rien n’indique qu’il y a eu ACTE CRIMINEL, mais rien n’indique non plus qu’il y a eu ACCIDENT. Il n’y a ni témoin ni preuves. Jamais."

Vous l'aurez compris, Une douce malveillance est le genre de roman, sombre à souhait, qui vous possède et que vous ne fermerez qu'une fois la dernière page tournée. Car, croyez-moi, Dan Chaon n'a pas son pareil pour balader et perdre son lecteur sur les chemins tortueux et ténébreux de la pensée de ses personnages. Souvenirs, contradictions, mémoire qui flanche... l'auteur ne recule devant rien, bousculant même les structures traditionnelles du roman en laissant des phrases en suspens ou en aérant son texte avec de grands espaces. De grands blancs...

Un roman magnifique, à ne pas manquer d'autant plus que vous pourrez le faire dédicacer par l'auteur, présent au prochain Festival América qui se déroulera du 20 au 23 septembre 2018 à Vincennes.

Marie Torres pour www.micmag.net
Une douce malveillance
Dan Chaon
Traduction : Hélène Fournier
Editions Albin Michel, 22 août 2018
24,50 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

A la rencontre des placomusophiles
Qu'est-ce que la placomusophilie ? Le fait de collectionner les capsules de champagne et certains en possèdent jusqu'à 90 000... Car cette "petite plaque métallique" a une longue histoire. Découverte.

Going out in Paris

Homosexuels et Lesbiennes dans l'Europe nazie.

Cette exposition entend rendre compte, grâce à de nombreux documents originaux, du sort des homosexuels et des lesbiennes sous le régime nazi,entre stigmatisation, persécution et lutte pour la reconnaissance. Lire la suite, ici.

News flash

La vie de Brian Jones
Un documentaire de Patrick Bouder (2020) sur la vie de Brian Jones, le fondateur et guitariste des Stones, sera diffusé le vendredi 22 janvier à 22 h 40 sur Arte. Avis aux fans...
 
Cri d'alarme de la Sacem
La société musicale d'auteurs (Sacem) pousse un cri d'alarme autour des auteurs compositeurs, les laissé pour compte de la grave crise en 2021. Certains sont sans aucun revenus. 
 
Les cathos homophobes filmés dans la partouze
A Bruxelles, un eurodéputé du parti d'Orbán de Hongrie (anti avortement & anti couple gay) pris dans une «lockdown partouze» gay
 
La dernière dédicace de John Lennon aux enchères

Le site Goldin Auctions propose une mise à prix minimale de 400 000 dollars du dernier album dédicacé par John Lennon, à celui qui allait l'assassiner. Les enchères sont prévues sur 18 jours.

 
Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !