- Lire

Une douce lueur de malveillance

Marie Torres - 25 août 2018
"Une douce lueur de malveillance",de Dan Chaon, nous plonge dans les ténèbres de Dustin Tillman, un homme submergé par ses propres contradictions et les failles de sa mémoire.Un roman construit comme un thriller, troublant et magnifique.A noter, l'auteur sera au prochain Festival America à Vincennes

Dustin Tillman, marié et père de deux enfants, est psychologue dans la banlieue de Cleveland. Un jour, il apprend que son frère adoptif, Rusty, vient d'être libéré de prison. Trente ans plus tôt, c'est sur son témoignage que Rusty a été condamné à perpétuité pour le meurtre de leurs parents et de leur tante et oncle. Aujourd'hui, les tests ADN l'innocentent.

"Dustin n’avait pas parlé à Russell, son grand frère adoptif, depuis que celui-ci avait été envoyé en prison. Il ne lui avait pas écrit, n’avait même pas cherché à avoir de ses nouvelles, et s’il pensait parfois à lui, ce n’était que de manière fugace. Par exemple, s’il regardait un film ou une série qui se passait en prison, il se disait : Je me demande ce que Russell est en train de faire. "

Quelle sera la réaction de Russel ? Va t-il chercher à se venger ? C'est peut-être pour échapper à ces questions, et à leurs réponses, que Dustin se rapproche d'un de ses patients, Aqil Ozorowski, un ancien policier en arrêt maladie, qui l'entraîne dans une affaire assez étrange : la disparition de plusieurs étudiants retrouvés, chaque fois, noyés. L'oeuvre d'un serial killer ? C'est ce que pense Aquil...

"Et pourquoi ne retrouve-t-on pas leur corps immédiatement ? Il faut attendre des jours, des semaines, des mois, en aval du lieu de l’« accident ». Rien n’indique qu’il y a eu ACTE CRIMINEL, mais rien n’indique non plus qu’il y a eu ACCIDENT. Il n’y a ni témoin ni preuves. Jamais."

Vous l'aurez compris, Une douce malveillance est le genre de roman, sombre à souhait, qui vous possède et que vous ne fermerez qu'une fois la dernière page tournée. Car, croyez-moi, Dan Chaon n'a pas son pareil pour balader et perdre son lecteur sur les chemins tortueux et ténébreux de la pensée de ses personnages. Souvenirs, contradictions, mémoire qui flanche... l'auteur ne recule devant rien, bousculant même les structures traditionnelles du roman en laissant des phrases en suspens ou en aérant son texte avec de grands espaces. De grands blancs...

Un roman magnifique, à ne pas manquer d'autant plus que vous pourrez le faire dédicacer par l'auteur, présent au prochain Festival América qui se déroulera du 20 au 23 septembre 2018 à Vincennes.

Marie Torres pour www.micmag.net
Une douce malveillance
Dan Chaon
Traduction : Hélène Fournier
Editions Albin Michel, 22 août 2018
24,50 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 2 mars 2019, l'artiste du street art, Bordalo II, expose ses sculptures géantes dans un espace brut de 700 m, dans le 13e arrondissement de Paris, pour dénoncer les ravages de notre société de consommation sur la nature. Lire la suite, ici.

BRÈVES

Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !
 
Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.
 
Brésil

Plus de 4000 professionnels du livre ont signé une pétition en ligne, pour soutenir la candidature de Fernando Haddad (Parti des travailleurs) à la présidence et alerter sur les dérives de son opposant Jair Bolsonaro.