- Lire

Libération de Paris : la capitale rend hommage aux combattants espagnols

Marie Torres - 24 aout 2010
Pour le 75e anniversaire de la Libération de Paris, une fresque est inaugurée retraçant, en vignette, le parcours des combattants étrangers et notamment des Espagnols, premiers à avoir pénétré dans la capitale occupée le 24 août 1944. Episode, raconté par Paco Roca dans roman graphique, La Nueve

Le 24 août 1944, vers 20 h, ordre est donné aux hommes de la 9e compagnie d’avancer dans la capitale par la Porte d’Italie. Les 160 hommes de la Nueve, parmi lesquels 146 Espagnols, avancent dans des véhicules blindés portant le nom de villes espagnoles : Guadalajara, Brunete, Teruel ou encore Guernica. Ils ne seront rejoints que le lendemain par les chars du général Leclerc. Paris est officiellement libérée le 25 août. Le lendemain, le général de Gaulle prononce sa première allocution, se gardant bien de remercier les soldats espagnols :

« Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé, mais Paris libéré ! Libéré par lui-même, libéré par son peuple avec le concours des armées de la France ».

Evelyne Mesquida, journaliste et auteur de l'ouvrage, La Nueve, 24 août 1944, déplore : « La France a pu exister grâce au discours national du général de Gaulle, qui avait pour devoir d’unir les Français. Mais plusieurs années plus tard, le pays était suffisamment fort et pourtant l’histoire officielle n’a pas été modifiée »

Les combattants espagnols, qui avaient pris les armes pour défendre leur pays de 1936 à 1939 et avaient subi l'exil, ont payé un lourd tribut dans la campagne qui les a menés à Andelot, Nancy, Strasbourg et jusqu’à Berchtesgaden, nid d'aigle d'Hitler. Qu'espèraient-ils de cet engagement ? Vaincre le fascisme et avoir une aide des Alliés pour combattre Franco. Une promesse restée lettre morte...

« Ils ont été trahis quatre fois : d’abord quand ils n’ont pas été aidés par les démocraties, pendant la guerre d’Espagne. Ensuite, au regard des conditions dans lesquelles ils ont été accueillis pendant la Retirada. Puis, après la victoire, quand on leur a fait comprendre que la guerre était finie. La quatrième fois, c’est l’oubli dans lequel on les a plongés », rappelle Evelyne Mesquida.

En 2015, le jardin de l’Hôtel de Ville de Paris est rebaptisé « Jardin des Combattants de La Nueve ». Et, ce samedi 24 août, soit 75 ans après, une fresque en l’honneur des combattants républicains est inaugurée dans le 13e arrondissement parisien. Elle retrace en vignettes le parcours dans Paris de cette 9e compagnie de la 2e Division blindée, sur les murs d'un immeuble du XIIIe arrondissement.

Cet épisode, souvent méconnu, de la Seconde Guerre Mondiale, est  aussi retracé dans deux ouvrages parus en 2014 : La Nueve, 24 août 1944 d'Evelyne Mesquida, et le roman graphique de Paco Roca, La Nueve.

Marie Torres pour www.micmag.fr
La Nueve, 24 août 1944
Evelyne Mesquida
Editions Le Cherche Midi, 2014
18 euros

La Nueve
Paco Roca
Editions Delcourt/Mirages, 2014
29,95 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

Il y a quelques années encore le vintage était une mode. Aujourd'hui, il est en passe de devenir une nouvelle manière de consommer. Un nouvel art de vivre. Une fin annoncée du "jetable" ? Lire la suite, ici.

Going out in Paris



A travers 100 extraits de films, affiches, scénariosphotos et archives inédites,  l’Hôtel de Ville de Paris rend hommage au cinéma homosexuel dans une exposition intitulée Champs d'amour. C'est jusqu'au 28 septembre prochain. Pour en savoir plus, ici.



News flash

Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.