- Reportages

PENELOPEGATE – La classe politique française vue de l’étranger

MPP (lepetitjournal) - 8 février 2017
L'affaire Fillon passionne bien au-delà des frontières françaises. La presse étrangère souligne la multiplication des affaires en France, s’étonne de l’indulgence des Français, et craint la montée du populisme
Photo : capture d'écran du site du New York Times

François Fillon est-il victime d’une cabale médiatique, ou bien a-t-il vraiment fourni un emploi fictif à son épouse Penelope ? La justice tranchera. Le tribunal populaire, lui, sera convoqué le 23 avril prochain, lors du premier tour de la Présidentielle. Accordera-t-il au candidat de la droite, brillamment élu lors de la Primaire de novembre, le droit à accéder au deuxième tour voire à la Présidence ? Les médias étrangers relaient largement les déboires médiatiques de l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy (rappelons que M. Fillon n’est pas mis en examen et bénéficie de la présomption d’innocence). Plus largement, ils s’interrogent sur la classe politique française.

Pour Xavier Alonso dans La Tribune de Genève, "Le «Penelopegate» vient à point pour rappeler de précédentes affaires de népotisme à la française. En effet, cette pratique de placer des proches à des postes à responsabilité et parfois surprenants n’est pas nouvelle. Et elle a parfois été tolérée, ou du moins n’a suscité que de l’indifférence de la part de l’opinion publique."

"Filou, Fillon" titrait la Frankfurter Allgemeine Zeitung le 25 janvier après les premières révélations du Canard Enchaîné. (voir l’article de notre édition de Francfort MICRO-TROTTOIR - François Fillon dans la tourmente, vu d'Allemagne). Le quotidien britannique The Independent dresse une liste de politiciens français touchés par les affaires. "Le fait est que l’enrichissement personnel s’est institutionnalisé", estime ce média, qui reste perplexe par exemple devant la cote d’Alain Juppé "extrêmement populaire malgré le fait qu’il ait été condamné".

En Pologne, Rzeczpospolita et Gazeta Wyborcza consacrent des pages entières à la campagne présidentielle française, présentant en détail les affaires qui touchent deux des principaux candidats, Marine Le Pen et François Fillon (voir notre édition de Varsovie). Au Liban, l’Orient le Jour souligne le climat de défiance dans lequel survient cette affaire, d’autant que François Fillon a fait campagne sur sa probité. "Son "qui imagine le général de Gaulle mis en examen ?"" a marqué les esprits et "est resté dans toutes les têtes", écrit le journal.

Une "culture d’immunité et de privilèges"

Dans le New York Times, Adam Nossiter rappelle "la culture d’immunité et de privilèges" de la classe politique française : "billets de trains et d’avion gratuits, voyages en première classe, chauffeurs, le tout dans un décor de marbres et de tapisseries".

“En France, être un membre dirigeant de la classe politique permet d’entrer dans un état d’exaltation où il semble normal de convoquer un cireur de chaussures professionnel au palais présidentiel (l’un des conseillers de François Hollande (Aquilino Morelle ndlr) a été contraint à la démission lors de révélations de ce genre). Les déjeuners avec le ministre comportent trois plats et du vin, et sont servis par des majordomes en livrée et gants blancs".

A noter qu'en Suède, l'affaire Fillon ne fait pas la Une. "C'est à peine si la presse l'évoque tant il est ici difficile de concevoir qu'un élu emploie de manière possiblement fictive femme et enfants" explique notre édition de Stockholm (Lire notre article POLITIQUE – La Suède et la transparence).

A qui profitent ces révélations ?

"La perception d’une structure politique dirigée par et pour les élites qui l’utilisent afin de s’enrichir – de façon corrompue mais le plus souvent de manière parfaitement légale – favorise la mise en orbite de la candidate du Front National d’extrême droite, Marine Le Pen", explique Adam Nossiter pour le ew York Times. En Italie, Stefano Montefiori, correspondant à Paris du Corriere della Sera, estime que "les jeux pour l’Elysée ne sont pas faits, et Marine Le Pen espère en profiter. Elle pourrait recueillir les votes de l’extrême droite mais aussi d’une partie des électeurs de droite orphelins de Fillon. L’autre candidat qui peut tirer avantage de la mésaventure de Fillon est l’indépendant de centre-gauche Emmanuel Macron, qui plait également à droite. Pour le moment il semble être certain de se qualifier pour le second tour où il pourrait affronter, et battre, Marine Le Pen. C’est lui, pour le moment, le nouveau favori."


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

Vintage world (Click on the title)

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


Going out in Paris

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


News flash

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)