- Reportages

PENELOPEGATE – La classe politique française vue de l’étranger

MPP (lepetitjournal) - 8 février 2017
L'affaire Fillon passionne bien au-delà des frontières françaises. La presse étrangère souligne la multiplication des affaires en France, s’étonne de l’indulgence des Français, et craint la montée du populisme
Photo : capture d'écran du site du New York Times

François Fillon est-il victime d’une cabale médiatique, ou bien a-t-il vraiment fourni un emploi fictif à son épouse Penelope ? La justice tranchera. Le tribunal populaire, lui, sera convoqué le 23 avril prochain, lors du premier tour de la Présidentielle. Accordera-t-il au candidat de la droite, brillamment élu lors de la Primaire de novembre, le droit à accéder au deuxième tour voire à la Présidence ? Les médias étrangers relaient largement les déboires médiatiques de l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy (rappelons que M. Fillon n’est pas mis en examen et bénéficie de la présomption d’innocence). Plus largement, ils s’interrogent sur la classe politique française.

Pour Xavier Alonso dans La Tribune de Genève, "Le «Penelopegate» vient à point pour rappeler de précédentes affaires de népotisme à la française. En effet, cette pratique de placer des proches à des postes à responsabilité et parfois surprenants n’est pas nouvelle. Et elle a parfois été tolérée, ou du moins n’a suscité que de l’indifférence de la part de l’opinion publique."

"Filou, Fillon" titrait la Frankfurter Allgemeine Zeitung le 25 janvier après les premières révélations du Canard Enchaîné. (voir l’article de notre édition de Francfort MICRO-TROTTOIR - François Fillon dans la tourmente, vu d'Allemagne). Le quotidien britannique The Independent dresse une liste de politiciens français touchés par les affaires. "Le fait est que l’enrichissement personnel s’est institutionnalisé", estime ce média, qui reste perplexe par exemple devant la cote d’Alain Juppé "extrêmement populaire malgré le fait qu’il ait été condamné".

En Pologne, Rzeczpospolita et Gazeta Wyborcza consacrent des pages entières à la campagne présidentielle française, présentant en détail les affaires qui touchent deux des principaux candidats, Marine Le Pen et François Fillon (voir notre édition de Varsovie). Au Liban, l’Orient le Jour souligne le climat de défiance dans lequel survient cette affaire, d’autant que François Fillon a fait campagne sur sa probité. "Son "qui imagine le général de Gaulle mis en examen ?"" a marqué les esprits et "est resté dans toutes les têtes", écrit le journal.

Une "culture d’immunité et de privilèges"

Dans le New York Times, Adam Nossiter rappelle "la culture d’immunité et de privilèges" de la classe politique française : "billets de trains et d’avion gratuits, voyages en première classe, chauffeurs, le tout dans un décor de marbres et de tapisseries".

“En France, être un membre dirigeant de la classe politique permet d’entrer dans un état d’exaltation où il semble normal de convoquer un cireur de chaussures professionnel au palais présidentiel (l’un des conseillers de François Hollande (Aquilino Morelle ndlr) a été contraint à la démission lors de révélations de ce genre). Les déjeuners avec le ministre comportent trois plats et du vin, et sont servis par des majordomes en livrée et gants blancs".

A noter qu'en Suède, l'affaire Fillon ne fait pas la Une. "C'est à peine si la presse l'évoque tant il est ici difficile de concevoir qu'un élu emploie de manière possiblement fictive femme et enfants" explique notre édition de Stockholm (Lire notre article POLITIQUE – La Suède et la transparence).

A qui profitent ces révélations ?

"La perception d’une structure politique dirigée par et pour les élites qui l’utilisent afin de s’enrichir – de façon corrompue mais le plus souvent de manière parfaitement légale – favorise la mise en orbite de la candidate du Front National d’extrême droite, Marine Le Pen", explique Adam Nossiter pour le ew York Times. En Italie, Stefano Montefiori, correspondant à Paris du Corriere della Sera, estime que "les jeux pour l’Elysée ne sont pas faits, et Marine Le Pen espère en profiter. Elle pourrait recueillir les votes de l’extrême droite mais aussi d’une partie des électeurs de droite orphelins de Fillon. L’autre candidat qui peut tirer avantage de la mésaventure de Fillon est l’indépendant de centre-gauche Emmanuel Macron, qui plait également à droite. Pour le moment il semble être certain de se qualifier pour le second tour où il pourrait affronter, et battre, Marine Le Pen. C’est lui, pour le moment, le nouveau favori."


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Fan de Brian Jones depuis le milieu des années 60, Claude Speisser a, au fil des années, accumulé une somme considérable de documents et d’informations – souvent rares ou inédits - sur le fondateur des Stones. Rencontre avec un passionné… passionnant. Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Le Centre Pompidou en collaboration avec la Tate Britain de Londres et le Metropolitan Museum de New York présente, jusqu'au 23 octobre 2017, la plus complète exposition rétrospective consacrée à l’œuvre de David Hockney.
Pour en savoir plus, ici.


NEWSLETTER

Petites Annonces gratuites

Pour annoncer, vous devez vous connecter.

Si vous n'avez pas de compte, créez en un.

Une fois connecté, cliquez sur vos annonces, pour gérer vos annonces.



BRÈVES

Indépendantisme et Catalogne-Guerre froide !
La situation s'envenime entre Madrid et Barcelone. Madrid tente de bloquer les fonds financiers des institutions et les bulletins de vote à la sortie des imprimeries. Tandis que le gouvernement Catalan maintien son appel à un référendum le 1er octobre. 
 
La Russie à l'honneur

Du 16 au 19 mars prochain, le salon Livre Paris recevra une délégation de 30 auteurs venus de Russie.

 
Vaut mieux deux fois qu'une !
Fernando Collor ancien président brésilien destitué pour corruption en 1992, l'est à nouveau cette fois comme député en 2017 dans l'affaire Petrobras. Faut mieux deux fois qu'une !
 
« Que Lire ?»
« Que Lire ?», magazine gratuit de la rentrée littéraire à l’attention des clients des librairies, sera distribué, dès le 24 août, dans 1800 points de vente.
 
Moustache intacte
Salvador Dali après exhumation du corps au musée de Figueras en juillet aurait selon le médecin la moustache intacte. Un état de conservation du corps impressionnant selon ce dernier qui n'en aurait pas dormi de la nuit.