- Vintage

Sympathy for the Devil- Comment et pourquoi un tel succès ?

Marie Torres - 31 août 2020
Baudelaire ou Boulgakov ? De qui s'est inspiré Mick Jagger pour écrire "Sympathy for the Devil" : des Fleurs du Mal ou du Maître et Marguerite ? A moins que ce ne soit Lucifer lui-même qui lui ait soufflé les paroles... Retour sur un des plus grands succès des Stones.

« La première fois que j'ai entendu cette chanson c'est quand Mick l'a jouée devant la maison où je vivais dans le Sussex. C'était l'heure du dîner, le soleil se couchait et c'était fantastique.» se souvient Charlie Watts.

Car Mick Jagger n'est pas seulement l'auteur des paroles de Sympathy for the Devil, il en est aussi le compositeur. Même si, il est vrai, c'est Keith Richards qui lui a suggéré l'idée d'employer un tempo de samba et de faire appel à un percussionniste africain, Rocky Dijon.

... c'est bien le costume de Lucifer que revêt Mick 

Quant aux paroles, dans un entretien accordé au magazine Rolling Stone en 1995, Mick déclare : « Je crois que l'inspiration vient d'une vieille idée de Baudelaire, je crois mais peut-être que je me trompe.» Et, vraisemblablement, il se trompe. Il semble qu'il ait été plutôt inspiré par la lecture du Maître et Marguerite de Boulgakov, version contemporaine du Faust de Goethe. Lecture que lui avait suggérée Marianne Faithfull. En effet, à la fin des années 60, il fut vaguement question que le roman de l'auteur russe fut adapté au cinéma avec, dans le rôle du diable, Mick Jagger.

Quoiqu'il en soit, c'est bien le costume de Lucifer que revêt Mick pour nous peindre un tableau quelque peu apocalyptique de notre civilisation. Après avoir évoqué le supplice du Christ, il rappelle l'assassinat des Romanov, la Seconde guerre mondiale, l'assassinat des Kennedy... Les Stones nous entraînent loin des paroles d'amour et de gratitude de leur 45T We Love You. Loin du Summer Love, du Peace and Love... Sympathie for the Devil c'est le triomphe du Mal sur le Bien.

Mais si ce morceau est devenu un incontournable du groupe, c'est aussi pour son modèle de composition : les congas, les choeurs, le solo de guitare de Keith qui dira quelques années plus tard : 

« C'est un titre qui a vu des échanges d'instruments assez inhabituels entre nous : je suis à la basse, Bill Wyman tient les maracas et Charlie Watts va même jusqu'à prêter sa voix au choeur des "wou-wou", tout comme Anita (Pallenberg) et peut-être Marianne (Faithfull). »

Godard filmera ces répétitions en tirera un film One + One

Keith oublie quand même une personne : Brian Jones. Bien sûr Brian n'était plus que l'ombre de lui-même, bien sûr il était sur le point de se faire virer de ce groupe qu'il, ne l'oublions pas, avait fondé. Bien sûr qu'il allait être retrouvé une année plus tard flottant dans sa piscine... Mais lors de cet enregistrement il était bien présent. A la guitare acoustique et parmi les choeurs. 

Godard filmera ces répétitions en tirera un film One + One, en y insérant quelques séquences illustrant le climat politique de l'époque. Le film sortira aux Etats-Unis, avec quelques petits aménagements, sous le titre de Sympathy for the Devil.

L'enregistrement se fera du 4 au 10 juin 1968. Dans la version initiale, Mick fait référence à JFK « Who killed JFK? ». Mais le 8 juin, Robert Kennedy est à son tour assassiné. Le texte devient « Who killed the Kennedys? » (qui a tué les Kennedy). Autre anecdote : beaucoup pensent, qu'au concert d'Altamont, le 6 décembre 1969, c'est lors de l'interprétation de Sympathy for The Devil que Meredith Hunter a été poignardé par un Hells Angel. C'est faux. C'est pendant Under My Thumb. Enfin, pour conclure, ils sont quelques uns à penser que si, près de 60 ans après leurs débuts, les Stones occupent encore le devant de la scène, c'est certainement parce que, tel Faust, ils ont vendu leur âme au diable. Cela je n'ai pas pu le vérifier...

Retrouvez toutes les chroniques sur la petite histoire des grands hits, ici







Bibliographie :

Rolling Stones La Totale, Philippe Margotin et Jean-Michel Guesdon - Editions Chêne E/P/A
Life, Keith Richards -  Traduction, Bernard Cohen et Abraham Karachel - Editions Robert Laffont

Le Maître et Marguerite, Mikhaïl Boulgakov - Editions Livre de Poche

A lire aussi :
Wild Thing des Troggs
Marie Torres pour www.micmag.net
Sympathy for the Devil
The Rolling Stones
Decca - 45T vinyle
A partir de 30 euros.

Beggar's Banquet
The Rolling Stones
Decca - 33T vynile
A partir de 50 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

AGENDA VINTAGE INTERACTIF

Events

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

Vintage world (Click on the title)

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


Going out in Paris

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


News flash

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)