- Musique

« Nihilistic Glamour Shots » : La messe noire et joyeuse de Cabbage

Jean-Christophe Mary - 28 mai 2018
Avec ses performances live déjantées et son attitude désinvolte, le quintet mancunien,Cabbage, introduit dans son post punk quelques effluves de pop et de new wave à l’énergie brut. Les fans des Stooges, Fat White Family et Arctic Monkeys vont adorer.

Apparu sur la scène de Manchester fin 2015, le jeune quintet, Cabbage, a rapidement fait le buzz grâce à ses premiers concerts sauvages. Après quelques singles restés confidentiels chez nous, Lee Broadbent (chant) Joe Martin (guitare), Eoghan Clifford (guitare), Stephen Evans (basse) et Asa Morley (batteur) livrent aujourd’hui un album punk séduisant, faussement romantique mais viscéralement marqué par une certaine urgence.

Le premier choc est visuel : une pochette où les cinq musiciens apparaissent en capuches sombres au pied d’une croix, fixant le sol. Le second choc est auditif. Dès le premier « Preach to the Converted » la messe noire peut commencer. Une voix de prêcheur scandée dans un mégaphone, portée par des guitares incisives et cette section basse batterie qui martèle derrière : le ton est donné. La voix, entre parlé et chanté, s’élève dans une ivresse saccadée. Les chansons, aux accents lugubres, sont délivrées brut de décoffrage et vont droit au but.

Les douze autres titres, sur lesquels planent les ombres des Fat White Family, Arctic Monkeys, Stooges voire même parfois Joy Division, mettent le feu aux poudres. Un combiné de post punk, aux puissantes lignes de basses obsédantes et truffées de guitares oppressantes comme chez The Fall ou The Damned. Pour charpenter le tout, il y a cette batterie qui alterne tempos effréné et tourneries punk à la Stooges. Une pulse prête à enflammer les scènes rock internationales comme le montre « Arms of Pleonexia » et « Post Modernist Caligula ».

Le fil conducteur de cet album est la voix ténorisante et poignante de Lee Broadbent, qui débite ses textes avec un sentiment d’urgence parfois à la limite du cri, voire de l’étranglement. Les textes sarcastiques, véritables brûlots anti-establishment, capturent les émotions qui s'entrechoquent de manière confuse et brutale.

Trois titres accrocheurs retiennent particulièrement notre attention : le faussement joyeux « Molotov Alcopop », l’hypnotique « Perdurabo » et l’entêtant « Exhibit A » dans la droite lignée de la Fat White Family avec cette voix trainante qui rappelle les incantations punk d’un Sid Vicious. Ceux qui les ont vus sur scène témoignent de concerts particulièrement explosifs. A suivre donc de très près.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Nihilistic Glaour
Cabbage
Be Music Group, Mars 2018
Vinyle, 24 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Salir en Paris (Pincha en el título)

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Ultima hora

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."

El disco de la semana

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net