Paris, France - Vintage

Des lampes années 1930

Monique Cabré - 16 juillet 2012
Résolument sobres et élancées, ces lampes évoquent pleinement le style Art déco. Particulièrement inventives dans leurs formes et leurs lignes, elles sont appréciées pour leur élégance et leur design.

Installée depuis plusieurs années au coeur du Village Saint-Paul à Paris, Anne Desbrueres est une antiquaire passionnée par la période Art deco et plus particulièrement par les luminaires.

En quoi ces lampes sont-elles très différentes des styles antérieurs ? Comment ont-elles évolué ?

Ces lampes décoratives et discrètes se marient avec charme à tout style d’intérieur. Elles ont succédé aux modèles très romantiques et chargés dans leur conception, de la période Art Nouveau. Elles ont été fabriquées en pâte de verre moulé à la presse ce qui leur donne cette  transparence si délicate, bleutée, rose et plus généralement blanche. La verrerie était très souvent récupérée de lustres et le pied fabriqué en bronze plein très lourd, argenté ou nickelé afin qu’il ne noircisse pas, ou encore en fer forgé peint  en noir ou doré. Certains modèles présentent un pied en bois teinté dans le style du palissandre puis verni. Les lignes géométriques prédominent mais il arrive que l’on trouve de superbes modèles plus figuratifs et stylisés comme les oiseaux de paradis ou encore les fleurs dont la fameuse « rose carrée » signée des Frères Muller de Lunéville.

Quels furent les grands maîtres-verriers qui ont marqué cette époque ? Leurs œuvres sont-elles signées ?

Les maîtres verriers qui pour la plupart ont signé ces lampes sont originaires de la France et plus spécifiquement de la Lorraine. Parmi les grandes manufactures et les artistes reconnus, il faut citer Lalique bien sûr, Georges Leleu, Sabino et Emile Zan, spécialisés dans l’opalescent, Deguè, les manufactures Daum, celle des Frères Schneider, de Etling ou  de Jean Perzel dont on continue aujourd’hui de rééditer les modèles. La signature était gravée à l’acide dans le verre ou intégrée au moule et dans ce cas, en relief.

Quels sont leurs critères de valeur et leur prix ?

Le prix de ces objets qui continuent de séduire nombre d’amateurs, est fonction avant tout de la cote de la signature ; les Lalique sont devenus très rares et peuvent atteindre 20.000 €. Ensuite, la qualité du verre, sa finesse, sa transparence, ses reflets, jouent un rôle primordial, tout comme la rareté du modèle.

Les lampes opalescentes gardent toujours la faveur et dans ce domaine les faux circulent.


La qualité du verre, sa finesse, sa transparence, ses reflets, jouent un rôle primordial, tout comme la rareté du modèle


Si on prend l’exemple des Sabino, vous remarquerez en les plaçant à la lumière que les lampes authentiques offrent un reflet bleuté dans lequel se fond un rayon jaune. Si ce n’est pas le cas, vous avez affaire à un faux.

Les prix s’échelonnent, si on fait abstraction des exceptions, de 800 € à 1.500 € pour un Sabino par exemple.


Les bonnes adresses Micmag

- Marché Antica
99, rue des Rosiers, 93400 Saint-Ouen.

- Le Dépôt-Vente de Paris
81, rue de Lagny, 75020 Paris.
Tél. 0890 711 777.

- Gilles Oudin
Marché Paul Bert, allée 7, stand 405, 93400 Saint-Ouen.
Tél. 06 10 20 53 26.

- La Cité des Antiquaires
117, bd de Stalingrad, 69100 Villeurbanne.
Tél. 04 72 69 00 00.

- Monde Secret, Anne Desbrueres
21, rue Saint-Paul, Village Saint-Paul, 75004 Paris.
Tél. 01 42 74 47 21.

Rééditions
Jean Perzel, luminaires d’art
3, rue de la Cité Universitaire, 75014 Paris.
Tél. 01 45 88 77 24
www.jean-perzel.com

Magasin, atelier, restauration éclairages anciens
Lumière de l’œil
4, rue Flatters, 75005 Paris.
Tél. 01 47 07 63 47


© Collection Monde Secret, Anne Desbrueres. Monique Cabré
1
2
3
4

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

Paysages, monuments, châteaux, personnages…Au fil du temps, la boule à neige a tout « englobé et enneigé » et, de simple souvenir de vacances, est devenue objet de collection très recherché.  Comment ? Pourquoi ? Petit historique et rencontre avec le mystérieux « Môssieur Gustave » et avec Liliane David, peintre de boules à neige.

Salir en Paris (Pincha en el título)

Du 14 novembre 2017 au 1er avril 2018, le Musée du Quai Branly - Jacques Chirac -, présente l'exposition Le Pérou avant les Incas et lève le voile sur les bases de la civilisation préhispanique. Près de 300 pièces de céramique pour mieux comprendre les cultures anciennes des Cupisniques, Mochicas, Chimús, Lambayeques... Pour en savoir plus, ici.

Ultima hora

Méga foire d'armes en Floride après massacre
Quatre jours après le massacre dans un lycée par un jeune de 19 ans, la méga foire où l'on peut acheter l'arme en toute liberté qui a servit au massacre.
 
Bolloré réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement"
L'homme d'affaire Vincent Bolloré  qui a plusieurs médias dans son viseur, réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement" suite à la publication d'un livre-enquête sur ses méthodes en Afrique et ailleurs. 
 
Nuit de la lecture
Des milliers d’animations  dans les librairies  sur l’ensemble du territoire samedi 20 janvier pour une  2e Nuit entièrement dédiée à la lecture. Plus ici.
 
Garcia Marquez en ligne
Les archives de Gabriel Garcia Marquez sont gratuitement en ligne, soit quelque 27500 documents, des photos mais aussi une dizaine de manuscrits et autant de carnets, ainsi que 2000 lettres. Pour y accéder, ici.
 
"Trou de merde"
Donald Trump qualifie  de "trou de merde" Haïti devant des sénateurs à la Maison Blanche. Nos récents reportages en Haïti démontrent que ce pays est hautement plus respectueux que ces propos tenus.