Paris - Lectures

Paris - Manga Café ; « 14 000 mangas sont à la disposition des clients »

Marie Torres - 29 janvier 2013
Le Manga Café ? L’idée est née à la fin des années 70 au Japon. Son concept ? Il est simple : un mélange harmonieux, et peu onéreux, de culture – nipponne, bien sûr !, de détente et de convivialité. Vous voulez en savoir plus ? Suivez-moi, je vous emmène au Manga Café de la rue des Carmes à Paris.

Niché à l’angle du Passage du Clos-Bruneau et de la rue des Carmes, à deux pas du Boulevard Saint Germain, le Manga Café. Alors bien sûr nous avons tous entendu parler, voire lu, des mangas mais un « Manga Café » ? Que peut-il se cacher derrière cette enseigne et surtout derrière cette porte ? Le mieux est de la pousser.

« Le paiement se fait en fonction du temps passé »

C’est Kévin qui m’accueille. Bref historique. « Le premier Manga Café est né au Japon en 1979, dans un quartier étudiant de Tokyo. Un petit coffee shop qui a connu un bel essor et, aujourd'hui, représente une chaîne de plus de 300 magasins au Japon. Au fil du temps, d'autres enseignes ont été créées et on estime aujourd'hui à plus de 3000 le nombre de Manga Cafés au Japon.  Le Manga Café Paris est ouvert depuis le 22 juillet 2006 et reprend les grandes idées du modèle japonais avec quelques petites adaptations pour coller à la culture occidentale. »  Et, en pratique ? « On propose à nos clients les services d’une librairie et d’une bibliothèque avec un grand choix de titres – Mangas, ca va sans dire ! –, l’accès Internet, des jeux vidéos, des boissons, des friandises, le tout à volonté. Le paiement se fait en fonction du temps passé. En heures creuses, en général le matin, c’est 3 euros l'heure et  l’après-midi et le week-end, 4 euros la première heure et 3 euro les suivantes, sachant qu’il est possible, après la première heure, de décompter le temps en demi-heures. »

Petite visite des lieux. D’abord, l’espace librairie. Une librairie « classique » mais où vous ne trouverez, vous vous en doutez, que des mangas. Plus de 5 000 titres. Sur le côté, un espace Internet. Au fond de l’établissement, une salle, spacieuse et conviviale. Canapés noirs, fauteuils blancs. Sur les murs, noirs et blancs, quelques illustrations mangas. Et puis des vitrines avec des centaines, voire des milliers de petits ouvrages aux tranches colorées. « Ici, c’est la bibliothèque, 14 000 mangas sont à la disposition de nos clients. »

1 600 nouveautés par an, soit 39 % de la production nationale de la BD

C’est au début des années 90 que la France a été touchée par le « japonisme » ; vingt ans après, le chiffre d’affaires du manga représente 36 % du marché de la  bande dessinée et compte près de 1 600 nouveautés par an, soit 39 % de la production nationale de la BD. Parmi les éditeurs du marché, on trouve Kana avec sa série Naruto (211  parutions en 2012), Azuka et Kasé Manga avec notamment son Crimson Spell  (197 parutions en 2012) ou encore Pika (186 parutions en 2012).

Alors si vous faites partie des passionnés de mangas ou si vous désirez pénétrer dans l’univers de la BD japonaise, n’hésitez pas, poussez la porte d’un manga café.

Et n'oubliez pas Le Salon Paris Manga, c'est les 9 et 10 février

A Paris
Manga Café
11 bis rue des Carmes
Paris 5ème

Mangé Café V2
9 rue Primo Levi
Paris 13ème

Les Tarifs sont Identiques au "Manga Café" et "Manga Café V2"
Première heure creuse indivisible: 3 €
Première heure pleine indivisible: 4 € Toutes demi-heures suppl.: 1,50 €
Pass 1 journée : 20 €
Carte 10 heures: 30 €
Carte 20 heures: 55 € (soit 2,75€/heure)
Carte 50 heures: 125 € (soit 2,50€/heure)
Carte 100 heures: 250 € (soit 2,50€/heure)
Heures creuses :
Mardi à vendredi 10h30-13h
Heures pleines :
Lundi à vendredi 13h-20h
Quelques adresses en province

A Lyon
292 Rue Vendôme
Lyon 3ème

A Marseille
Japanime Café
Avenue des Chartreux
Marseille 4ème

A Rennes
13, rue de Juillet
Rennes

A Strasbourg
Esplanade
Strasbourg

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

EVENEMENTS

EXPOSITIONS


Paris Grand Palais - A partir du 26 mars
Mapplethorpe, provocateur de génie !
Robert Mapplethorpe est-il toujours subversif? Après Helmut Newton, le Grand Palais expose 250 œuvres du photographe américain, mort du sida en 1989.

VIDEO DU MOIS

6 young happy Iranians dancing in this video are in jail in Teheran & arrested on May 20!


DOSSIER DU MOIS

L'interminable conflit israélo-palestinien
Le conflit israélo-palestinien qui oppose la Palestine à Israël a débuté le 14 mai 1948…  jour de la création de l’Etat d’Israël. Depuis, à part quelques rares et courts répits, ce conflit ne cesse de déchirer les deux peuples. Ouvrages, témoignages, vidéos pour tenter de comprendre. Lire la suite...

NEWSLETTER

NOUVELLES LECTURES


Ioan quitte les Cévennes, où il s’était tapi après la mort de son fils, pour retrouver son petit-fils disparu dans Barcelone. Marginaux, artistes, anarchistes, de squat en squat, « el abuelo » ne finira-t-il pas par se perdre lui-même dans les trous de la mémoire ? Amitié, révolte et poésie. Lire la suite...

COLLABORATEURS MICMAG

Nous recherchons des collaborateurs

En savoir plus

Les Services Micmag

Micmag est un magazine fait de générosité. Faites entendre sa voix !

Deux moyens pratiques de nous soutenir : 

- Devenez mécène ou sponsor.

Ce mécanisme vous permet de nous aider tout en bénéficiant d’une déduction fiscale :  L’association Micmag vous permet de nous faire des dons et de bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 66 % du montant versé. Vous pouvez effectuer un don ponctuel ou mensuel.

Tous les dons à Micmag vous permettent de bénéficier d’une réduction d’impôt de 66 % dans la limite de 20 % de votre revenu imposable*.

Si vous donnez 100 euros vous déduisez de vos impôts 66 euros. Il vous en coûtera seulement 34 euros.

Envoyez vos chèques à : Micmag - Maison des associations, 15 passage Ramey - 75018 Paris. France