- Lire

Années 30, une inquiétante ressemblance avec notre époque

Marie Torres - 5 mai 2017
Crises économiques, chômage, violence des guerres, montée
du populisme, notre monde ressemble à s’y méprendre
à celui des années 30, va-t-il nous entraîner vers le
même chaos ? Ce très beau livre, richement illustré,
tente de répondre à certaines questions d'actualité...

Les années 30 ? C’est l’effondrement, le 24 octobre 1929, de la Bourse de
New-York et la crise financière qui s’en suit, c’est la montée des populismes 
et des fascismes en Europe, c’est le réveil de l’Asie, le Front Populaire français, 
l’Amérique de la démesure, le nationalisme arabe, la guerre d’Espagne... Autant
d’événements qui entraîneront le monde vers l’abîme de 1940.

Peut-on mettre en parallèle cette période et la nôtre ? Les crises économiques, la montée des extrêmes, l’Amérique de Donald Trump peuvent-elles nous conduire au chaos ?  Peut-on comparer les migrants syriens  aux
réfugiés espagnols ? Aleps à Guernica ?

Dans le très bel ouvrage « Les années 30, Et si l’Histoire recommençait ?»,
Pascal Blanchard et Farid Abdelouahab, tous deux historiens, nous 
proposent une comparaison de ces deux périodes. Un « aller/retour» assez 
saisissant en douze chapitres et près de deux cent cinquante documents 
iconographiques.

« Nous laissons ouverts tous les champs d’interprétation possibles, refusant de
suivre une thèse unique ou d’écouter quelques « papes» des années 30
incapables de prendre un peu de distance vis-à-vis de leur sujet d’étude,
tout en montrant par endroits la reproduction des phénomènes ou la façon
dont cet entre-deux-guerres peut expliquer notre présent. Sans oublier
de noter que la mondialisation accélère les enjeux et le temps du politique,
entraînant le monde dans un incroyable tourbillon, relayé par les réseaux
sociaux et Internet.»

Un livre à offrir et à s’offrir, à lire et surtout à méditer...

Marie Torres pour www.micmag.fr
Les années 30, et si l'histoire recommençait
Pascal Blanchard, Farid Abdelouahab
Editions de la Martinière, Février 2017
37 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."