- lire

Lectio Letalis, le livre qui tue

Marie Torres - 8 février 2019
Un livre écrit pour tuer, des oiseaux dresser pour tuer. Vous y croyez vous ? Et pourtant au fil des pages, et sous la plume persuasive de Laurent Philipparie, vous commencerez à y croire. Et même à vous demander si le roman que vous tenez entre les mains n'est pas lui-même un….. serial killer.

"Au bout de cinquante pages, le jeune homme fut gagné par un sentiment d'impuissance, une envie de tout plaquer. Pensant changer ses idées noires, il poursuivit sa lecture. Cent pages. Alexandre claqua le manuscrit entre ses deux mains, attrapa un cutter et trancha les veines de ses deux poignets."

A paris, Alexandre est le troisième employé des Editions Paul Gerber à se donner la mort, en moins d'un mois. Le commandant Nils Tiéno s'empare de l'affaire. Si le suicide ne fait pas de doute, l'attitude de l'éditeur est curieuse : il disparaît avec le manuscrit que chacun des employés, suicidés, lisait au moment de passer à l'acte.

Quelques jours plus tard, à Bordeaux, un psychiatre, Jean-Pierre Guérin, est assassiné d'une étrange manière.

"Egorgé, de multiples lésions causées par un objet crochu. Les yeux ont été arrachés. Le visage émietté. Des marques sur les avant-bras attestent une lutte violente."

Le lieutenant Gabriel Barrias enquête sur ce meurtre et découvre que l'assassin n'est autre qu'un rapace dressé pour tuer les hommes...

On s'en doute un peu, les deux affaires sont reliées. Leur point commun, Anna Jeanson, seule rescapée des Syphoniens, une secte maléfique qui dressait des animaux et qui était persuadée d'avoir retrouvé le langage adamique, la langue qu'utilisait Adam... Une langue magique, une langue capable de créer le Lectio Letalis, le livre qui tue...

Meurtres, secrets, manipulation... Lection Letalis vous tiendra d'autant plus en haleine que son auteur, Laurent Philipparie, est diplômé de sciences criminelles et officier de police, et qu'il sait donc parfaitement manier la plume pour que le plus invraisemblable paraisse réel... Un roman époustouflant...

Marie Torres pour www.micmag.fr
Lectio Letalis
Laurent Philipparie
Editions Belfond, Janvier 2019
19,90 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

SORTIR À PARIS

Cette rétrospective est la première grande exposition jamais consacrée en France au Gréco (1541-1614),né en Crète, formé en Italie et devenu célèbre en Espagne. Peintures, dessins, sculptures... au total près de 80 oeuvres sont présentées au Grand Palais jusqu'au 10 février prochain. Lire la suite, ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."