- Lire

"Dans la poussière ocre du désert" voyage à travers un monde de marginaux et de rêveurs

Marie Torres - 6 mars 2019
Dans son roman, "Dans la poussière ocre du désert", Hélios Molina entraine le lecteur dans un voyage à travers le sud des Etats-Unis. Un voyage dans un monde de marginaux et de rêveurs, de surprises et de violences mais aussi d'amour. On ne s'ennuie pas. Une belle lecture.

"Je criais toutes les liberté que la Terre avait accouchées avec douleur : libertad, freedom, liberdade, etc... toutes celles que j'avais découvertes au Portugal, en Angleterre, en Catalogne, en Equateur... par des êtres illuminés et fiers de leurs utopies. Je les exprimais les poings serrés sur le trottoir de la ville inconnue en levant la tête vers les néons. Les poignets libres."

Lui, c'est Anton Mink. Un photographe français. Lorsque l'histoire débute, il marche - ou peut-être fuit-il ? - dans l'immensité du désert du Nouveau Mexique ( aux USA), entre poussière et puits de pétrole. Et puis, il y a Elle, sa compagne. Marisa. " Une Négresse qui glissait dans mes bras à demi nue, s'amusait de tout et de rien, puis négligeait le reste." 

Et puis, il y a les autres. Les rencontres, les connaissances, les amis. Richard, Roger, Karen, Douglas, Mao Tsé… Des marginaux et des rêveurs. Des Hispanos et des Indiens. Un mélange de culture et de violence, d'amour et d'amitié. Une course folle, un road movie au cours duquel on traverse les contrées arides du racisme et de la violence. Une belle lecture.


Hélios Molina, directeur fondateur et rédacteur en chef de micmag.net, est journaliste, reporter spécialiste en patrimoine, collections et collectionneurs et circuits mafieux de l'art.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Dans la poussière ocre du désert
Hélios Molina
Edtions Librinova, 2019
12,90 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

SORTIR À PARIS

Cette rétrospective est la première grande exposition jamais consacrée en France au Gréco (1541-1614),né en Crète, formé en Italie et devenu célèbre en Espagne. Peintures, dessins, sculptures... au total près de 80 oeuvres sont présentées au Grand Palais jusqu'au 10 février prochain. Lire la suite, ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."