- Lire

La langue a-t-elle un sexe ?

Marie Torres - 29 avril 2019
Ecrivaine, auteure, professeure... La querelle de la féminisation des noms de métiers, titres fonctions ou grades opposant féministes, politiques, linguistiques, était-elle un faux débat ou une juste reconnaissance de la place du féminin ? Bernard Cerquiglini revient sur l'histoire de notre langue.

Le ministre est enceinte, si le titre de l'ouvrage de Bernard Cerquiglini prête à sourire c'est pourtant à quoi mène l'exigence de certains puristes. Les exemples ne manquent pas. En commentant une rencontre entre Angela Merkel et Jacques Chirac, voilà ce qu'écrit un journaliste : " Chaussé d'escarpins à talons aiguilles et vêtu d'un coquet tailleur rose, le chancelier allemand a serré la main de Jacques Chirac"... Ou encore lors d'une visite en France de la présidente de la république d'Irlande " le chef d'Etat est venu accompagné de son époux..." et ceci bien avant le mariage pour tous...

Mais que nous apprend Bernard Cerquiglini ? Il revient sur les avancées et les reculs de la langue française. On voit ainsi que, dans un passé fort lointain, la langue était plus "souple" moins "corsetée" qu'elle ne l'est aujourd'hui. Au Moyen-Age, par exemple, les mots autrice ou écrivaine, ou encore, en religion, abbesse, moinesse, clergesse... étaient attestés. Puis, à partir du XVIIe siècle, la plupart disparaissent notamment dans le domaine littéraire d'où les femmes sont exclues ; une exclusion appuyée, comme le souligne l'auteur, par Molière et ses Précieuses ridicules ou encore ses Femmes savantes. Les femmes sont aussi interdites dans les fonctions publiques d'où la masculinité des noms de métiers et, au XIXe siècle, la femme n'existe plus que par rapport à son mari. Et ce n'est qu'en 1988 que la féminisation des noms de métiers a commencé alors que c'était chose faite en Suisse (1988) et en Belgique  (1993).

Un va et vient de la langue qui révèle beaucoup de l'état d'esprit d'une société d'une époque à l'autre et du statut de la femme cantonnée ou non dans les activités domestiques. Un ouvrage passionnant et plein d'humour.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Le ministre est enceinte
ou la grande querelle de la féminisation des noms
Bernard Cerquiglini
Editions du Seuil, 2018, 208 pages
16 €.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."