- Lire

La langue a-t-elle un sexe ?

Marie Torres - 29 avril 2019
Ecrivaine, auteure, professeure... La querelle de la féminisation des noms de métiers, titres fonctions ou grades opposant féministes, politiques, linguistiques, était-elle un faux débat ou une juste reconnaissance de la place du féminin ? Bernard Cerquiglini revient sur l'histoire de notre langue.

Le ministre est enceinte, si le titre de l'ouvrage de Bernard Cerquiglini prête à sourire c'est pourtant à quoi mène l'exigence de certains puristes. Les exemples ne manquent pas. En commentant une rencontre entre Angela Merkel et Jacques Chirac, voilà ce qu'écrit un journaliste : " Chaussé d'escarpins à talons aiguilles et vêtu d'un coquet tailleur rose, le chancelier allemand a serré la main de Jacques Chirac"... Ou encore lors d'une visite en France de la présidente de la république d'Irlande " le chef d'Etat est venu accompagné de son époux..." et ceci bien avant le mariage pour tous...

Mais que nous apprend Bernard Cerquiglini ? Il revient sur les avancées et les reculs de la langue française. On voit ainsi que, dans un passé fort lointain, la langue était plus "souple" moins "corsetée" qu'elle ne l'est aujourd'hui. Au Moyen-Age, par exemple, les mots autrice ou écrivaine, ou encore, en religion, abbesse, moinesse, clergesse... étaient attestés. Puis, à partir du XVIIe siècle, la plupart disparaissent notamment dans le domaine littéraire d'où les femmes sont exclues ; une exclusion appuyée, comme le souligne l'auteur, par Molière et ses Précieuses ridicules ou encore ses Femmes savantes. Les femmes sont aussi interdites dans les fonctions publiques d'où la masculinité des noms de métiers et, au XIXe siècle, la femme n'existe plus que par rapport à son mari. Et ce n'est qu'en 1988 que la féminisation des noms de métiers a commencé alors que c'était chose faite en Suisse (1988) et en Belgique  (1993).

Un va et vient de la langue qui révèle beaucoup de l'état d'esprit d'une société d'une époque à l'autre et du statut de la femme cantonnée ou non dans les activités domestiques. Un ouvrage passionnant et plein d'humour.

Marie Torres pour www.micmag.fr
Le ministre est enceinte
ou la grande querelle de la féminisation des noms
Bernard Cerquiglini
Editions du Seuil, 2018, 208 pages
16 €.

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Il y a quelques années encore le vintage était une mode. Aujourd'hui, il est en passe de devenir une nouvelle manière de consommer. Un nouvel art de vivre. Une fin annoncée du "jetable" ? Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS



A travers 100 extraits de films, affiches, scénariosphotos et archives inédites,  l’Hôtel de Ville de Paris rend hommage au cinéma homosexuel dans une exposition intitulée Champs d'amour. C'est jusqu'au 28 septembre prochain. Pour en savoir plus, ici.



BRÈVES

Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Fête de la musique
Le groupe brésilien Picanha de Chernobill sera au Trocadéro le 21 juin 2019, à partir de 16 h.
 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.