Bamako - musique

Mali - les artistes s'expriment : « La guerre n’a jamais été une solution ».

Mink - 18 janvier 2013
Le Mali est un grand pays d'artistes et notamment de musiciens très connus. Suite aux trois factions dont deux tentent d'imposer la charia, la guerre est déclarée (par le gouvernement français). Quarante artistes interviennent publiquement et enregistrent un titre pour clamer leur douleur.

« La guerre n’a jamais été une solution. »Tel est le titre d’une chanson qui a pour titre « Mal-Ko » chantée tout d'abord par Fatoumata Diawara accompnageé de sa guitare. Une artiste engagée qui revient sur la guerre en cours dans son pays et qui s'exprime dans les médias. Elle n’est pas la seule à clamer sa désolation puisque une quarantaine d’artistes reprennent en choeur un refain. Et parmi eux il y a  Tiken Jah Fakoly, Tourmanie Diabaté, Vieux Farka Touré, Amadou & Mariam etc.

La guerre, clament-ils attristés, n’est certes pas la solution mais ils n'accepent pas non plus la violence de ceux « qui veulent nous imposer la charia. Allez leur dire que le Mali est indivisible mais aussi inchangeable" dit la chanson.

 « rappeurs s'étaient exprimés sur la situation des jeunes filles violées et battues dans le nord, des hommes aux mains coupées… »

Interviewée sur France Inter, Fatoumata Diawara précise suite à cet enregistrement : « on s'est rendu compte que beaucoup de rappeurs s'étaient exprimés sur la situation des jeunes filles violées et battues dans le nord, des hommes aux mains coupées…Tous les artistes se tiennent la main pour chanter pour notre pays et dire au monde entier que si les artistes n'ont pas d'armes, nous croyons en notre musique, en notre kora… j'avoue on est très tristes, une telle situation, nous ne l'avions jamais imaginée… Cette chanson, c'est notre participation pour sauver ce bien, cet héritage, parce que le Mali sans la musique n'est plus le Mali.

Ecoutez ce témoignage émouvant d'artistes :


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

EVENEMENTS

NEWSLETTER

BREVES

Malaga à contre-sens
Malaga (Andalousie) durement touchée par la crise opte pour la culture et ouvre un musée Pompidou. La ville mise sur 250 000 visiteurs par an.
 
Grève dure à Radio France. Le motif ?
«Ce mouvement de grève a pour objet de défendre les radios de service public, et non des intérêts particuliers ou corporatistes." Producteurs de la maison de la radio
 
Le rap dévore Monica Lewinsky
De Beyoncé à Eminem, Monica Lewinsky est citée pour faire référence à la fellation. Chez Beyoncé, son patronyme devient un verbe, synonyme «d'éjaculer partout sur vêtement»
 
Une ministre de l'écologie qui ne bouge pas !
Pic de pollution à Paris en mars. Refus de la ministre Royal de prendre des mesures. Tandis que la Maire de Paris relève : "La santé des Parisiens ne se négocie pas. Je maintiens ma demande de mise en place de la circulation alternée.»
 
La lecture et les Français

Alors que s’ouvre le  Salon du Livre, un sondage révèle que 26 millions de Français ont au moins acheté un livre en 2014.  Parmi eux, 60% sont des femmes.

FACEBOOK

Facebook