Bamako - musique

Mali - les artistes s'expriment : « La guerre n’a jamais été une solution ».

Mink - 18 janvier 2013
Le Mali est un grand pays d'artistes et notamment de musiciens très connus. Suite aux trois factions dont deux tentent d'imposer la charia, la guerre est déclarée (par le gouvernement français). Quarante artistes interviennent publiquement et enregistrent un titre pour clamer leur douleur.

« La guerre n’a jamais été une solution. »Tel est le titre d’une chanson qui a pour titre « Mal-Ko » chantée tout d'abord par Fatoumata Diawara accompnageé de sa guitare. Une artiste engagée qui revient sur la guerre en cours dans son pays et qui s'exprime dans les médias. Elle n’est pas la seule à clamer sa désolation puisque une quarantaine d’artistes reprennent en choeur un refain. Et parmi eux il y a  Tiken Jah Fakoly, Tourmanie Diabaté, Vieux Farka Touré, Amadou & Mariam etc.

La guerre, clament-ils attristés, n’est certes pas la solution mais ils n'accepent pas non plus la violence de ceux « qui veulent nous imposer la charia. Allez leur dire que le Mali est indivisible mais aussi inchangeable" dit la chanson.

 « rappeurs s'étaient exprimés sur la situation des jeunes filles violées et battues dans le nord, des hommes aux mains coupées… »

Interviewée sur France Inter, Fatoumata Diawara précise suite à cet enregistrement : « on s'est rendu compte que beaucoup de rappeurs s'étaient exprimés sur la situation des jeunes filles violées et battues dans le nord, des hommes aux mains coupées…Tous les artistes se tiennent la main pour chanter pour notre pays et dire au monde entier que si les artistes n'ont pas d'armes, nous croyons en notre musique, en notre kora… j'avoue on est très tristes, une telle situation, nous ne l'avions jamais imaginée… Cette chanson, c'est notre participation pour sauver ce bien, cet héritage, parce que le Mali sans la musique n'est plus le Mali.

Ecoutez ce témoignage émouvant d'artistes :


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

SORTIR À PARIS

NEWSLETTER

L'ALBUM DE LA SEMAINE

Nouvelle Nubie

Petit cours de géographie : la Nubie s'étend le long du Nil, du sud de l'Egypte au nord du Soudan. Et maintenant jusqu'à New York, depuis l'arrivée de la star de la rétro-pop est-africaine, Sarah Mohamed Abunama-Elgadi, dans les faubourgs de Brooklyn. Avec sa soeur Nahid, elle fonde Alsarah & The Nubatones en 2010, un combo mi-arabica, mi-électronica, influencé par Grace Jones, le soul jazz et la pop soudanaise des années 70. Chaleurs groovies, rythmes lancinants, Manara, leur second opus marqué par la question des migrations, est un des grands albums métissés de la rentrée. Dépaysement assuré.

BRÈVES

Mortelle novela
Moins robuste que son personnage, l'acteur brésilien vedette Domingos Montagner se noie sur les lieux du tournage de la série Velho Chico.
 
Projection rare des "Enfants mexicains"
Ce court métrage de 1960 appartient à la cinémathèque Robert-Lynen (Paris), d'ordinaire fermée au public. Pour les Journées du patrimoine, elle dévoile ses fonds cachés.
 
À poil pour ses 80 ans !
Tom Zé, l'artiste  hors norme, excentrique et contestataire du Brésil, se montre nu sur son dernier disque. Au menu, 13 berceuses érotiques en souvenir d'une enfance en liberté.
 
Retour sur la mort de Garcia Lorca

Une juge argentine relance l’enquête sur la disparition du dramaturge et poète espagnol, Federico Garcia Lorca, survenue le 19 août 1936 en pleine guerre civile.