- Musique

Black Rebel Motorcycle Club

Jean-Christophe Mary - 12 février 2018
Perfectos noirs, jeans en cuir et mines fatiguées, les mauvaises graines du rock’n'roll sont de retour.

En l’espace de vingt ans, juste après la déferlante grunge rock stoner des 90’s, le rock’n’roll est devenu une sorte de territoire perdu dans un monde où les planètes electro, rap et R&B brillent de mille feux. Toujours est-il, le Black Rebel Motorcycle Club, trio américain, continue de porter haut l’étendard du rock entre garage rock, blues et rock psychédélique.

Multiplications des effets sonores, empilage successif de riffs de guitares vrombissantes, basses électriques lourdes, roulements de fûts à gogo, le résultat nous laisse chaos, sous le choc d’un univers sombre aux voix polyphoniques. C’est de ce décalage que sont nées les chansons hypnotiques de ce nouvel album marqué par la douleur, à la croisée de The Black Keys, Calexico et The Jon Spencer Blues Explosion.

L’album s'ouvre sur un « DDF » aux atmosphères mélancoliques, lourdes, si pesantes que l’on pourrait même qualifiées de plombées. D’entrée le ton est donné : c’est lourd, spatial, puissant, on en prend plein les oreilles. Tout au long des douze titres, les rythmiques hypnotiques, répétitives échafaudent un mur de son impressionnant, savamment amplifié à partir chambres d'échos larges et de multiples effets sonores.

Comme sur leur second album “Take Them On, On Your Own” en 2003, on retrouve ces sonorités lugubres, ces halo de guitares rock passées à une moulinette psychédélique des plus ténébreuses. Dès « King of Bones « le trio est dans son élément. La voix y est affûtée, le son esthétique et puissant. De bout en bout, on ne trouve aucune faiblesse dans les compositions qui reflètent bien l’air du temps. Dans un halo de guitares métalliques hurlantes, de batteries martiales et de basses lourdes, le producteur Nick Launay sublime ces 12 titres leur donnant ce côté magique et intemporel par ce son de cathédrale d’une noirceur vénéneuse. Si le ton général semble globalement apaisé, le trio explore toujours les méandres du spleen avec des textes cauchemardesques. La beauté vénéneuse, la noirceur musicale qui font la force de BRMC depuis 2000 continue de nous envouter.

On attend maintenant la déclinaison live au prochain Festival Lollapalooza le 21 juillet prochain. Un show qui cette fois encore devrait prendre la en forme d’une grande messe initiatique.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Wrong Creatures
Black Rebel Motorcycle Club
Vagrant, 2018
CD, 16,10 euros
Vinyle, 56,33 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Premier musée en France entièrement consacré à l’enrichissement et à la conservation de l’illustration jeunesse,  le Musée de Moulins offre à son public quelque 3 800 planches originales et 11 000 albums. Rodolphe Töpffer, Gustave Doré, Jacqueline Duhême ... Découverte.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 11 novembre prochain, l'Atelier des Lumières nous plonge, avec un parcours immersif, parmi les artistes majeurs de la Vienne impériale de la fin du XIX siècle. En tête de file, les oeuvres de Gustav Klimt. Une véritable féérie. En savoir plus, ici.

BRÈVES

Fred Vargas couronnée... en Espagne !
Considéré comme le Nobel de littérature dans le monde hispanophone, le prix Princesse des Asturies de littérature a été remis, le 24 mai, à  Fred Vargas.
 
Harcèlement sexuel

Le Nobel de littérature ne sera pas décerné en 2018 suite au scandale de harcèlement sexuel qui a touché l'institution en novembre dernier.

 
Mona Lisa - 30 millions d'euros pour le voyage
30 millions d'euros est le tarif pour déplacer Mona Lisa et la prêter trois mois dans un musée sous haute surveillance. 
 
Montpellier-Un commando cagoulé attaque des étudiants en réunion
C'est à Montpellier qu'un commando cagoulé armé de planches tranchantes et de matraques s'en est pris à des étudiants en grève de la fac de droit. Le doyen est mis en cause par les occupants.
 
Chère Paris,
Selon une étude britannique, Paris est la deuxième métropole la plus chère de la planète et se classe même première au niveau européen.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture AFRICA

Our photographer Michael Wagener in Africa send every month 1 picture from his trip around the world

Flora and Cherrelle From France. Both are living currently in Nairobi , but I met them at the Crazy Afrika Burn (the spirit of Nevada's famous Burning Man to Stonehenge Private Reserve). A electronic music festival in the Karoo desert of South Africa. ©Michael Wagener may 2018