- Musique

Billy Gibbons, The Big Bad Blues : un retour aux racines du blues

Jean-Christophe Mary - 29 octobre 2018
Le guitariste de ZZ Top, Billy Gibbons, est de retour aux affaires avec "The Big Bad Blues", un nouvel album aux sonorités blues rock made in Texas.
Depuis la création de ZZ Top en 1970, Billy Gibbons et ses deux copains ont mis au point ce hard'n'blues texan qui s’est répandu telle une trainée de poudre sur la planète au milieu des années 80.

Spécialiste de la six cordes, Billy Gibbons est devenu un grand fabricant de chansons qui raisonnent aux quatre coins du monde. Tout au long de sa carrière, le musicien a constamment redéfini les limites du blues. Comme un texan reste un texan, plutôt que de fouiller dans la musique électronique et les effets spéciaux, Billy Gibbons se concentre sur ce qu’il maitrise le mieux : l'essence du blues.

Ce nouvel album essentiellement composé de reprises de chansons traditionnelles est renforcé ici de cinq titres inédits. Parmi les pépites, on retient cette version suave toute en douceur du Standing Around Crying de Muddy Waters, ce hard blues habité Bring It To Jerome de Jerome Green soit 4,34 minutes d’un intense mantra. Dès les premières mesures de Missin’ Yo’ Kissin’, le ton est donné. Crackin’ Up  réveille de vieux souvenirs et on se dit que l’on devrait réécouter plus souvent Bo Diddley. On y retrouve ces inspirations rock bastringue et blues tirées des musiques populaires du sud, peuplées de guitares déglinguées. Côté compostions personnelles, on retiendra ce swingant et chaloupé Second Line, ce musclé et charpenté That’s What She Said  ou ce boogie Hollywood 151. Un disque fortement conseillé aux amateurs de rock blues.
Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
The Big Bad Blues
Billy Gibbons
Paru le 21 septembre 2018
CD, 15,99 euros
Vinyle, 22,99 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Le musée Marmottan Monet présente jusqu'au 21 juillet 2019, l’exposition « L’Orient des peintres, du rêve à la lumière ». Riche d’une soixantaine de chefs-d’œuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis, cette manifestation entend révéler à travers ce voyage un nouveau regard sur cette 
peinture. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !
 
Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net