- Musique

« Lifted" d’Israel Nash

Jean-Christophe Mary - 4 novembre 2018
S'il y a une musique que le Diable et les Anges écoutent ces jours ci, c'est bien « Lifted" le dernier album d’Israel Nash. Les fans seront nombreux à se bousculer à la porte de la Maroquinerie dimanche 4 novembre.

Encore peu connu chez nous, l’américain Israel Nash est pourtant l’un des auteurs folk les plus talentueux de ces 20 dernières années. 

La voix et la poésie de ce jeune homme sont taillées dans la même veine que celle des artistes des 60’s et des 70’s, les Neil Young, Crosby, Stills & Nash ou The Band. Comme eux, l’auteur compositeur est doté d’une voix aérienne, puissante dont l’écriture sensible fonctionnait aussi bien aux images qu'aux sensations. Gorgée d’émotion, capable de s’élever en apesanteur dans les notes les plus aiguës comme de se lâcher rageuse, dans de violentes douleurs exacerbées, la voix d’ange de d’Irael Nash met l’auditeur à genoux quand il revisite ses influences gospel soul en version folk acoustique.

Dès « Rolling On », on en prend plein les oreilles avec l’ouverture de ce chœur gospel et ces voix puissantes venues des cieux. Puis on nage dans le bonheur avec ce « Looking Glass » et ces arrangements de trompettes, cors et cordes qui sonnent très pop dans la veine des Beatles et Beach Boys. On jurerait entendre un nouveau titre de Richard Ashcroft. Comment rester insensible face à ce « Lucky Ones » ballade électrique et chaloupée au refrain accrocheur, comment ne pas fondre ne pas fondre sur ce « Spiritfalls » équipé de ce gimmick de guitare obsédant et de ce refrain accrocheur aux chœurs ouverts vers les cieux, titre particulièrement habité ? Sans oublier ces somptueuses ballades habillée de guitares acoustiques, d’orgue hammond, melotron et de cordes enroulées dans un superbe son technicolor telles « Strong Was the Night » ou l’émouvant « Golden Fleeces » qui augurent d’une carrière prometteuse.

La grande réussite de ces enregistrements est d'avoir trouver le juste équilibre entre montées violente d'adrénaline et moment d'accalmie. La puissance de la voix, et les guitares aériennes, approchent souvent d'une certaine grâce et valorisent les titres au maximum. Il est difficile de dire si ce sont les compositions, le chant qui retiennent le plus l'attention. Peut-être est-ce tout simplement la combinaison des deux. Les fans seront nombreux à se bousculer à la porte de la Maroquinerie dimanche 4 novembre.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Lifted
Israel Nash
Desert Folklore Music, 2018
11,61 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Le musée Marmottan Monet présente jusqu'au 21 juillet 2019, l’exposition « L’Orient des peintres, du rêve à la lumière ». Riche d’une soixantaine de chefs-d’œuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis, cette manifestation entend révéler à travers ce voyage un nouveau regard sur cette 
peinture. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !
 
Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net