- Musique

Alice In Chains, le mythique quartet de Seattle en route pour une seconde carrière

Jean-Christophe Mary - 13 novembre 2018
En 40 ans de carrière, Alice In Chains a connu la gloire jusqu’à la disparition brutale de son chanteur, Layne Staley en 2002. Aujourd’hui, la page semble bel et bien tournée. Avec Rainier Fog, Jerry Cantrell est bien décidé à remettre le groupe sur les rails du succès. A l’Olympia le 28 mai.
Voilà quarante ans que le guitariste Jerry Cantrell et son groupe dégainent riffs mordants et puissantes structures rythmiques avec la même et indéfectible passion. Après la disparation du chanteur Layne Staley, il y a seize ans maintenant, le quartet heavy metal alternatif et grunge a su relever la tête en recrutant un nouveau frontman : William DuVall.

Après deux albums « Black Gives Way to Blue » en 2009 et « The Devil put Dinosaurs Here » 2013 qui auront servi à souder les musiciens autour du nouveau chanteur, le gang semble avoir désormais pris sa vitesse de croisière. A cela plusieurs raisons. Les nouvelles chansons ont été enregistrées à Seattle, leur ville d’origine, là où est né le célèbre album éponyme (la pochette du chien à trois pattes !) en 1995.

Baptisé en référence à la lourde brume qui provient du volcan situé à quelques kilomètres de Seattle, on retrouve dans « Rainier Fog » l’alchimie qui faisait la force du groupe à la période de Layne Staley. Plus qu’un hommage au chanteur disparu, les chansons sont ici une véritable ode à la scène grunge et aux musiciens de Seattle. Dès l’ouverture sur « The One You Know » les guitares sont lourdes, pleines d’attaques, la mélodie, elle, est délicieusement torturée, pleine d’angoisse. Sur « Rainier Fog » la guitare de Jerry Cantrell se fait mordante, broie les structures harmoniques telle une scie sauteuse. « Fly » est une ballade émouvante aux sonorités planantes qui nous replonge 40 ans en arrière à l’époque du magistral « Heaven Beside You ». Sur le puissant « So Far Under », la basse ronde enveloppe l'espace tandis que les rythmiques, hypnotiques à souhait échafaudent ce mur de son impressionnant qui rappellent un Tool en plus amplifié. Même chez Black Sabbath, on avait pas encore osé de telles descentes vocales aussi alambiquées et torturées sur un refrain.

Ici la magie opère sur l"ensemble grâce au charisme de William DuVall qui possède une voix en acier trempé. De bout en bout, les nouvelles compositions entrent dans une nouvelle dimension et donnent ce mélange de puissante folie destructive, de violence et de tragédie entrecoupée de moments d’accalmie. Un album béni pour ceux qui aiment les déflagrations soniques et le metal grunge des 80’s. Alice In Chains est en concert à l’Olympia le 28 Mai 2019. Pensez à réserver.
Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Rainier Fog
Alice in Chains
CD, 14,99 euros
Vinyle, 22,99 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 2 mars 2019, l'artiste du street art, Bordalo II, expose ses sculptures géantes dans un espace brut de 700 m, dans le 13e arrondissement de Paris, pour dénoncer les ravages de notre société de consommation sur la nature. Lire la suite, ici.

BRÈVES

Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !
 
Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.
 
Brésil

Plus de 4000 professionnels du livre ont signé une pétition en ligne, pour soutenir la candidature de Fernando Haddad (Parti des travailleurs) à la présidence et alerter sur les dérives de son opposant Jair Bolsonaro.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net