- Musique

James Blake « Assume Form »: la naissance d’un grand artiste !

Jean-Christophe Mary - 15 février 2019
C’est avec un plaisir extrême que l’on découvre "Assume Form », nouvel abum de James Blake à l'avenir très prometteur.

Après « The Color In Anything » paru en 2016, le jeune soulman blanc, James Blake, s’attaque une fois encore aux fondamentaux du R&B et de la pop. Sur ce nouvel album, à l’instar d’artistes comme Bon Iver, Iron & Wine ou The Week End, le londonien donne à la soul blanche cette dimension qui n’a pas à rougir des grands noms de la soul music, les D’Angelo, Stevie Wonder et autres Sam Cook

Né en 1988, James Blake Litherland, Blake a grandi dans une famille de musiciens. Après une formation en piano classique, il s’est progressivement tourné vers la musique electro pour construire un univers à part y incluant les éléments rythmiques minimaux du dubstep. Au fil de ces trois précédents albums, son style singulier s’est affirmé autour de sa voix douce, souvent murmurée plus que chantée. De bout en bout sur "Assume Form" les compositions sont de véritables accroche-cœurs, un mélange heureux, d’ambiance feutrée et de profonde tristesse. Les arpèges cristallins et discrets soulignent la voix légèrement brisée du chanteur, vibrante d’émotion et de mélancolie. Soutenue par des loops de batterie qui groove, la voix se laisse aller à une ivresse qui nous fait tourner la tête et réveille nos sens par de délicats parfums. 

Voilà une pop urbaine intime et raffinée, un croisement de titres faussement hip hop, entrecoupés de vraies ballades pop. Dès le premier titre, le piano empli l’espace et la voix douce trainante ondule, étire les mots comme des élastiques. James Blake touche l’auditeur en plein cœur, par ses chuchotements, ses boucles répétitives cotonneuses et ses envolées en forme de prières aux incantations lyriques.

On adhère aux gimmicks entêtants de « Tell Them », « Can't Believe The Way We Flow » dans la lignée des grands chanteurs de soul. Les influences se fondent harmonieusement, mixant grooves dubstep, electro le tout rehaussé de flamboyants chœurs féminins. Le puissant « Mile High » avec Travis Scott, suivi du torride « Where's The Catch? », en collaboration avec André 3000 vous attrapent doucement aux tripes. On trouve aussi des ballades mid tempos émouvantes telles « Into The Red », « This Too Shall Last ». Sur le déchirant « Are you in love » l’ombre d’Angelo plane. Un ange passe…On vous le redit, on vous le répète, cette voix envoûtante, identifiable entre mille, sonne magnifiquement. Les textes, simples et intenses, mettent en relief la force et la douleur des sentiments de James Blake. A découvrir très vite.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Assume Form
James Blake
Janvier 2019
15,99 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Né il y a plusieurs millénaire, ustensile utilitaire, accessoire de mode très prisé puis tombé dans l'oubli, l'éventail semble avoir de nouveau le vent en poupe. Georgina Letourmy-Bordier, Experte en éventails à Drouot - Docteur en Histoire de l'Art, nous en parle. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bansky à Barcelone - 100% non autorisée
Une centaine de reproduction dans un espace 'Trafalgar' par des artistes eux aussi anonymes. Bansky n'a à ce jour jamais montré son vrai visage ni son identité.
 
Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net